Escape GameArchivesL’antre d’Hannibal

L’antre d’Hannibal

La Grande Évasion est née en décembre 2015 à Saint-Jeoire-Prieuré, à 15 minutes de route de Chambéry. L’enseigne propose trois scénarios : une mission cambriolage chez le professeur Jones, une expérience onirique et une aventure dans « L’antre d’Hannibal ». Oui oui, Hannibal, comme le tueur en série cannibale… Il s’agit de la salle la plus difficile du complexe, et de loin, puisque seulement 5 % des joueurs parviennent à s’en échapper. Si le courage de l’équipe d’Escape Game Paris était un légume, ce serait sans doute un petit pois. Vous imaginez donc nos têtes quand on a appris que cette room était déconseillée aux moins de 18 ans…

Le scénario

« Les médias ne parlent que de ça depuis plusieurs semaines, des groupes entiers de personnes disparaissent mystérieusement sans laisser la moindre trace. Malheureusement pour vous, aujourd’hui c’est votre tour… »

Sur le site de La Grande Évasion, chacun des trois scénarios est accompagné d’une citation. La citation de « L’antre d’Hannibal » ? « Si tu ne veux pas tomber en proie à la douleur, marche à sa rencontre… » #gloups

Nous enfilons une cagoule et entrons dans la salle à l’aveugle, l’ambiance commence à s’installer… Le jeu n’a pas encore officiellement démarré, pourtant nous entendons déjà des bruits étranges, nous sursautons… Nos yeux s’habituent progressivement à l’obscurité… Hannibal a visiblement transformé sa cave en cellule. Nous trouvons un lit ou du moins ce qu’il en reste, des toilettes usagées, des casiers… Arrêtons-là la description, sachez simplement que tout au long du jeu l’immersion est excellente, et que quelques belles trouvailles la renforcent encore un peu plus à certains moments. Seule ombre à ce tableau, un écran fixé au mur, moyen choisi par l’enseigne pour délivrer des indices aux joueurs, qui a du mal à se fondre dans le décor étant donné l’endroit délabré et miteux dans lequel nous nous trouvons.

Les casse-têtes sont bien intégrés au scénario et à l’aventure que vous vivrez : ici c’est Hannibal qui vous mettra au défi, et ce sadique vous a laissé quelques pistes, il tient à vous donner une chance… Passé soixante minutes, bien entendu, rien ne garantit votre survie.

Vif et efficace dès les premières minutes

Il faudra être vif et efficace dès les premières minutes de jeu : si votre équipe roule plutôt dans la catégorie Diesel, votre retard à l’allumage pourra être très compliqué à rattraper. Car la salle est extrêmement dense, et quand vous croirez être à deux doigts de vous évader… ça recommencera de plus belle ! Les clés de la réussite, face à cette orgie d’énigmes ? Méthode et observation. En examinant tout très méticuleusement, il vous sera possible de faire le lien entre les éléments et de comprendre les différentes étapes nécessaires à votre évasion. Il s’agira à chaque fois de repérer le détail qui débloquera votre situation. Une fouille consciencieuse sera impérative, a fortiori dans la dernière ligne droite : ne vous relâchez pas !

Vous trouverez beaucoup de clés et de cadenas – ce qui pourra donner un côté répétitif à l’aventure –, mais pas que… Se dressera notamment sur votre chemin un mécanisme particulièrement intéressant, une bonne grosse machine diabolique comme on les aime.

Au fur et à mesure de votre progression, vous en apprendrez un peu plus sur votre geôlier, un storytelling que l’on a apprécié. Alors, à votre avis, pourquoi Hannibal est-il devenu ce dangereux prédateur sociopathe ? À vous de prendre votre courage à deux mains et de vous aventurer dans son antre pour le découvrir…