Escape GameBudapestPaniq-RoomTime Fighters

Time Fighters
70% satisfaction

10% Fouille
50% Manipulation
40% Réflexion
  • Thème
    Science-Fiction | Fantastique
  • Niveau
    Intermédiaire
  • Immersion
    👍 Très bien
  • Nombre de joueurs
    2 à 6 joueurs

Cette salle était auparavant connue sous le nom de « Anachronistica » et proposée par l’enseigne TRAP.

Escape game jouable en anglais

« Time Fighters » est une escape room de l’enseigne de Budapest Paniq-Room, originalement développée et exploitée par TRAP sous le nom de « Anachronistica ». Attention donc si vous avez déjà joué la salle « Anachronistica », le scénario et les énigmes restent strictement identiques.

Paniq-Room vante une aventure « troisième génération, sans cadenas ». Elle se trouve dans le même local que « Tchernobyl » (anciennement « Armageddon »), un très bon jeu que nous avions eu l’occasion de tester lors d’un précédent voyage.

Le scénario

« Dans les années 1900 d’un univers parallèle, un célèbre scientifique développe un système de voyage dans le temps et l’espace. Malheureusement, un incident se produit lors de ses dernières expériences et le temps s’accélère… Les jours de l’humanité sont comptés. C’est à vous de restaurer l’équilibre et d’éviter le chaos ! »

Des décors d’inspiration steampunk

Nous entrons dans la room et découvrons une jolie pièce d’inspiration steampunk. Elle se compose de plusieurs petits ateliers réalisables en parallèle. Une jauge est présente dans la salle pour témoigner de notre progression. Scénaristiquement, ces étapes n’ont vraiment pas de sens et s’enchaînent sans lien, mais ces jeux de logique et d’observation sont très ludiques et agréables. Il est à noter qu’une énigme demande des connaissances musicales, certes assez répandues, mais si votre équipe ne compte aucun mélomane vous pourrez vous retrouver en difficulté.

Une fois ces étapes accomplies, le jeu bascule dans un autre univers très différent du premier, aussi bien visuellement qu’au niveau du gameplay, qui soudain devient linéaire. Les nouvelles étapes qui se présenteront à vous serviront alors un but très concret et motivant. La transition entre ces deux actes fut pour notre team un moment de flottement un peu étrange : on soupçonne une vieille énigme hors service tant ce passage manquait de sens.

Deux univers et gameplay très différents

« Time Fighters » est un escape game qui compte très peu de fouille, il n’y en a quasiment pas. Le plus clair de votre temps sera consacré à des interactions avec des mécanismes et à la résolution d’énigmes. Comme souvent dans les jeux de Budapest, l’histoire n’est pas au cœur de l’aventure. Les bases d’une intrigue sont certes posées, mais elles disparaissent pendant la majeure partie de l’heure, avant de se rappeler à notre bon souvenir alors qu’on commençait à perdre de vue la raison de notre présence ici… Le dénouement nous a d’ailleurs laissées un peu sur notre faim : nous n’avons compris que la partie était terminée qu’en voyant notre game master débarquer dans la salle. La faute peut-être au scénario qui s’était trop fait oublier…

Cette escape room a la particularité d’avoir un système d’indice autogéré – il est néanmoins possible de joindre un game master si l’aide proposée ne suffit pas. Dans la première partie, c’est via un écran tactile représentant le plan de la pièce que l’on peut consulter des indices prérédigés si on le souhaite. Si ce système d’aide est clair dans cet univers, il l’est moins durant la suite du jeu : les indices sont alors intégrés à un ordinateur de bord sur lequel les joueurs doivent naviguer pour trouver des éléments utiles à la résolution de casse-têtes. En d’autres termes, il est possible de confondre les indices avec des éléments du jeu et donc de se spoiler malencontreusement… Dommage !

Même s’il compte quelques défauts et imperfections, « Time Fighters » est un jeu ludique et amusant qui se déroule dans un joli décor.