Escape GameBarceloneChicken BananaPsychiatry

Psychiatry

30% Fouille
20% Manipulation
50% Réflexion
  • Thème
    Asile | Hôpital
  • Niveau
    Pour débuter
  • Immersion
    Bien
  • Prix
    17 - 30€/joueur
  • Nombre de joueurs
    2 à 12 joueurs (sur 2 salles)

Escape game jouable en anglais

Lorsqu’on cherche un escape game à Barcelone, difficile de passer à côté du phénomène Chicken Banana : cette enseigne est l’une des premières à avoir vu le jour dans la ville et de loin l’une des plus connues, un coup d’œil à TripAdvisor suffit à s’en convaincre – plus de 2400 avis en septembre 2017, quand les plus populaires des autres enseignes plafonnent à 900 avis. Etant donné que nous ne sommes que deux, nous jetons notre dévolu sur « Psychiatry », l’une des premières escape rooms de l’enseigne – « Prison », leur plus récente création au moment de notre voyage, n’est disponible qu’à partir de quatre joueurs.

Lors de votre réservation, vous vous voyez affecter un numéro « d’entrada », qui correspond à une porte – directement dans la rue – devant laquelle vous devez vous poster en attendant votre tour. Les quelques instants précédant l’entrée dans les locaux ont donc des airs de chambre d’appel, chaque équipe attendant d’être convoquée à l’intérieur. Quelques minutes avant d’entrer, un ou une employée de Chicken Banana vient s’assurer que vous avez bien réservé et que vous vous trouvez devant la bonne porte, puis c’est un personnage aux couleurs de votre salle qui vous invite un peu plus tard à entrer : dans notre cas, une inquiétante infirmière d’asile… À partir de là, on est plongés dans l’ambiance, et sans passage au stand – pensez à faire les éventuelles pauses pipi de rigueur avant d’arriver !
L’infirmière nous explique la situation…

Le scénario

« Vous vous trouvez dans l’asile de Barcelone. Son directeur, le docteur Steinberg, pratique des électrochocs illégaux sur ses patients, qui disparaissent au fil du temps… Vous êtes des patients de l’asile, parviendrez-vous à vous échapper ? »

Nous entrons dans une salle qui, à première vue, semble être le bureau du directeur : on y trouve un espace de travail, beaucoup d’ustensiles médicaux, mais aussi des objets qui seraient plus compliqués à justifier dans un vrai bureau et qui sont clairement là pour des énigmes. Surtout, on compte une dizaine de tiroirs cadenassés. La plupart de ces cadenas sont accompagnés de stickers représentant l’énigme à laquelle ils correspondent. Quelques autres tiroirs sont quant à eux flanqués de messages « Not part of the game » ou « Do not open » qui laissent peu de place au doute.

Des énigmes classiques

Les énigmes de « Psychiatry » sont bien construites et bien pensées, mais si vous avez déjà pas mal d’espace games à votre actif il y a fort à parier que vous ne les trouviez pas très surprenantes ni originales. Cette room fait partie d’une première génération de salles – elle a ouvert en 2014 –, très basées sur la réflexion, avec de petits casse-têtes assez basiques et classiques. Ces énigmes sont inspirées par le thème médical du lieu, mais sans que leur présence ne s’inscrive dans une histoire.

Beaucoup d’éléments sont accessibles et visibles dès le départ, la principale difficulté est de trouver le point d’entrée, c’est-à-dire l’énigme dont on dispose déjà de tous les éléments pour ouvrir le cadenas correspondant : à partir de là, la progression est très linéaire, une énigme résolue donnant accès aux objets manquants pour la suivante.

Un interlude musical dont Chicken Banana a le secret

Vous l’aurez compris, entre les objets qui crient « énigme » et les casse-têtes non justifiés par un scénario, nous n’avons pas été renversés par l’immersion proposée par « Psychiatry ». Cependant, Chicken Banana a quelques tours dans son sac pour installer une tension et une atmosphère pesante. Nous avons également pu constater que notre game master nous suivait de très près, et ne manquait aucune occasion possible de jouer avec nos nerfs, en réagissant à nos faits et gestes et à notre progression dans la room.

« Psychiatry » nous semble être une salle qui conviendra plutôt aux joueurs découvrant les escape games, avec des énigmes bien réalisées et donc accessibles aux débutants, ainsi qu’une progression très guidée par les stickers. Les efforts déployés par Chicken Banana pour que ses joueurs passent un bon moment sont indéniables, vous aurez même droit à un petit interlude musical dont l’enseigne a le secret. Mais ne vous pensez pas déjà victorieux, il vous faudra beaucoup d’étapes avant de recouvrer la liberté !

Découvrez le teaser vidéo de « Psychiatry » :