Escape GameBlayeThe RoomLes cachots de la citadelle

Les cachots de la citadelle
96% satisfaction

25% Fouille
40% Manipulation
35% Réflexion
  • Thème
    Histoire | Patrimoine culturel
  • Niveau
    Pour débuter
  • Immersion
    👏 Excellent
  • Prix
    20 - 25€/joueur
  • Nombre de joueurs
    3 à 5 joueurs

En plus des scénarios qu’elle a créés à Saint-André-de-Cubzac, l’enseigne d’escape game The Room propose une mission au cœur de la citadelle de Blaye depuis août 2018. Peut-être n’avez-vous jamais entendu parler de ce site historique girondin inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco ? Cet ancien complexe militaire, bâti à la fin du XVIIe siècle sous la supervision de Vauban, fut conçu pour contrôler la navigation sur l’estuaire environnant et s’étend sur 38 hectares.

Le nombre de jeux d’évasion installés au sein de lieux patrimoniaux augmente d’année en année et leur développement ne peut qu’être encouragé : ils permettent d’amener des fans d’escape game à la découverte de monuments qu’ils n’auraient jamais pensé visiter un jour. Mais la salle « Les cachots de la citadelle » vaut-elle ce détour touristique ? La réponse est oui !

À noter que deux modes de jeu existent, qui déterminent l’intensité de l’ambiance dans laquelle vous évoluerez : « familial », accessible dès 8 ans ; ou « normal », dès 14 ans.

Un conseil : prenez soin d’aller au petit coin au préalable car vous serez dans le feu de l’action dès la porte de l’établissement franchie. Impossible de passer aux toilettes avant le début du jeu.

Le scénario

« Au cœur de la citadelle de Blaye, monument historique classé au patrimoine de l’Unesco, la mission des cachots de la citadelle vous transportera au XIXe siècle à travers les mystères de cette cité fortifiée… Une étrange disparition, des phénomènes inquiétants… Saurez-vous percer les mystères de ces cachots et retrouver la trace de la duchesse du Berry ? »

Quitte à s’approprier un lieu historique, autant adosser son scénario à des faits réels. C’est le bon réflexe qu’a eu The Room. Ce choix ne présente que des avantages : il permet de mettre en valeur le site patrimonial sans le dénaturer, de renforcer la crédibilité de l’histoire racontée, d’apprendre tout en jouant… La duchesse du Berry, également connue sous le nom de Marie Caroline Ferdinande Louise de Bourbon, a donc effectivement existé et elle a vraiment été faite prisonnière au sein de la forteresse de Blaye de 1832 à 1833.

Une histoire inspirée de faits réels

L’escape game de The Room déroule une histoire facilement compréhensible et quelques rebondissements captivants, qui eux aussi s’inspirent de faits réels. Vous ferez régulièrement des découvertes scénaristiques capitales qui rythmeront votre exploration et enrichiront le jeu. Ces révélations interviendront non pas par le biais des énigmes mais de quelques documents dont la lecture n’est pas très chronophage.

L’autre point fort de cet escape game, ce sont ses décors. La room « Les cachots de la citadelle » a été installée dans un ancien casernement destiné au logement des troupes et non dans l’ex-prison de la forteresse, et pourtant l’illusion est totale. L’espace a été réaménagé avec brio, si bien que l’on se croirait dans de vieilles geôles à l’abandon. Bois, pierre, métal, papier… Toutes les matières utilisées sont parfaitement cohérentes vis-à-vis de l’époque dépeinte.

Deux modes de jeu existent, écrivions-nous plus haut : « familial » et « normal ». En fonction de celui que vous choisirez, l’ambiance qui règnera dans la room sera plus ou moins creepy. En mode « normal », à plusieurs reprises les événements se feront très inquiétants et quelques jump scares vous surprendront à coup sûr… L’atmosphère est très soignée et, la solennité des décors et la faible luminosité aidant, chaque porte qui s’ouvre est accompagnée de sueurs froides : osera-t-on entrer dans cette nouvelle pièce ? À deux moments en particulier, admirablement mis en scène, l’environnement est très intimidant. Résultat : l’immersion est excellente, d’autant plus excellente d’ailleurs que le très interactif et pertinent système de game mastering vous plongera lui aussi plusieurs siècles en arrière.

Entre mécanique et magie

Reste à aborder la question des énigmes et du jeu en lui-même. L’aventure de The Room propose pas mal de manipulations, ce qui, pour une salle propulsant les joueurs à une époque où la fée électricité n’existait pas, est loin d’être évident. Deux cas de figure se présenteront : soit vous manipulerez des mécanismes purement mécaniques agréables et efficaces, soit vous découvrirez des effets magiques qui renforceront la dimension mystérieuse voire surnaturelle de l’enquête.

La plupart des énigmes étant assez simples, la salle « Les cachots de la citadelle » se prête parfaitement à la réception de groupes de joueurs débutants. D’autant que le maître du jeu pourra très facilement s’adapter en temps réel à la physionomie de l’équipe et à son avancée, et ce sans que l’immersion ne soit entachée.

De passage en Gironde ? N’hésitez plus, alliez découverte culturelle et jeu historico-ludique en réservant l’escape game de la citadelle de Blaye signé The Room.