Thème
Cambriolage
Niveau
Pour débuter
Immersion
Bien
Prix
21 à 25€/joueur
Nombre de joueurs
3 à 8 joueurs
35 %
Fouille
25 %
Manipulation
40 %
Réflexion

Nostalgie, quand tu nous tiens… Après un visionnage de l’émission de M6 « Le pensionnat de Chavagne », une irrésistible envie de revivre la scolarité de nos parents nous a étreints.

Pour assouvir notre curiosité, nous nous sommes rendus à Escape Yourself, à Bordeaux. Cette enseigne, qui a ouvert en octobre 2018, propose l'escape game « Bonnet d’âne », dont l’intrigue se déroule dans une école du milieu du XXe siècle. Ce jeu, que nous avons testé en janvier 2022, est présent dans plusieurs établissements de la franchise Escape Yourself.

Le scénario

« L’heure est grave ! Votre dossier scolaire va être remis à vos parents d’ici quelques jours… et vous savez la dure punition qui vous attend ! Avec votre bande de copains, vous décidez donc de vous infiltrer dans la salle de classe pour récupérer votre dossier. Mais attention, le maître sera peut-être plus malin que vous… »

Le temps d’une partie, nous remontons dans le temps pour nous retrouver dans une classe d’école primaire des années 1950. Celle-ci est déserte. Mais nous devons être extrêmement discrets pour ne pas éveiller l’attention de notre instituteur... Heureusement, même si nos résultats scolaires sont catastrophiques, nous sommes assez rusés. Mais arriverons-nous pour autant à mettre la main sur nos carnets de notes pour les faire disparaître ?

Une atmosphère délicieusement régressive

Le maître est malin. Il a bloqué l’accès à plusieurs tiroirs avec des cadenas. Cohérent par rapport à l’époque à laquelle nous sommes propulsés, mais assez peu crédible compte tenu de leur très grand nombre. Ce qui risque de frustrer certaines équipes, notamment les plus expérimentées, c’est le fait de devoir tester les combinaisons trouvées sur l’ensemble des verrous de la salle. En effet, nous ne sommes pas toujours dirigés vers un cadenas en particulier. L’essai-erreur est donc la seule solution pour identifier lequel s'ouvre.

Les énigmes de cette room de première génération sont relativement faciles. En revanche, ce qui pourrait perdre certaines équipes débutantes, c’est le fait qu'une partie des casse-têtes puissent être résolus en parallèle, et non les uns après les autres. Ceci requiert de l’organisation. Les équipes plus expertes pourront quant à elles avancer assez rapidement en se répartissant les tâches. On regrette que les quelques manipulations présentes dans ce jeu, pourtant très ludiques, nous sortent de la période des années 1950. La fouille est présente en quantité non négligeable. Heureusement, les objets cachés ne sont pas très difficiles à trouver.

L'une des plus-values de cet escape game réside dans son atmosphère délicieusement régressive. Le décor est globalement bien exécuté. On retrouve le matériel iconique des salles de classe du siècle passé : les pupitres, les cartes Rossignol, le squelette anatomique (dit « Oscar »), le tableau noir et ses craies salissantes… Cette immersion est renforcée par le fait que nous sommes amenés à manipuler ces objets durant l’heure de jeu.

Un complice attentif et taquin 

Dans cette aventure, nous ne sommes pas complètement livrés à nous-mêmes. Un de nos camarades est resté à l’extérieur de la salle de classe. En l’absence du maître, il fait le guet dans les couloirs pour s’assurer que ce dernier ne revient pas précipitamment.

Vous l’avez compris, ce PNJ – personnage non-joueur – est en réalité le game master. Son rôle est important. Il n’est pas là que pour vous donner des indices. En effet, même si vous n’avez pas besoin d'aide, n’hésitez pas à interagir avec lui : ceci donnera du corps à votre partie !

En revanche, si vous avez besoin d’un petit coup de pouce, votre copain se révèlera être un poil taquin, vous infligeant parfois des gages avant de vous aider. Ces petits moments ont une certaine saveur, même s’ils dépendent aussi bien sûr du feeling qui passera – ou non – avec votre maître du jeu avant d’entrer dans la salle. 

En résumé, « Bonnet d’âne » est une expérience très amusante où le challenge, tant sur le plan de l’objectif que des énigmes à résoudre, passe légèrement au second plan. Si vous êtes à la recherche d’un escape game à l’ambiance légère et décalée, il répondra à vos attentes. En revanche, si vous souhaitez prendre part à une aventure plus prenante et plus exigeante, n’hésitez pas par exemple à ouvrir la porte du célèbre « Manoir d’Ernestine ».

Découvrez le teaser vidéo de la salle d’Escape Yourself :

Rémi Prieur par Rémi Prieur

Avis de la communauté : 78% de satisfaction

8 joueurs ont donné un avis sur ce scénario et 6 joueurs l'ont ajouté à leur todo-list.

 Histoire et cohérence du scénario
8.3/10
 Décors et immersion
7.7/10
 Qualité des énigmes
6.3/10
 Fun
8.7/10
 Accueil et game mastering
8.5/10