Thème
Tension | Paranormal
Niveau
Pour débuter
Immersion
👌 Parfait
Prix
25€/joueur
Nombre de joueurs
3 à 6 joueurs
35 %
Fouille
35 %
Manipulation
30 %
Réflexion

Ouverte depuis novembre 2019, l'enseigne How Many Doors ? fait partie de ces établissements que nous étions pressés de découvrir. Le 29 janvier 2022, le moment de rencontrer la dame blanche est enfin venu ! Ce jour-là, nous traversons une partie de la France en direction de la Gironde. Une dizaine de minutes après avoir débarqués à la gare de Bordeaux Saint-Jean, nous voilà devant une maison. Nous nous apprêtons à sonner. Une mission un peu spéciale nous y attend...

Le scénario

« La dame blanche est une entité extrêmement maléfique qui est créée lorsque des expériences contre-natures sont réalisées. Elle n’a de cesse de tourmenter les âmes sur son territoire, les empêchant de trouver la paix. Elle est très dangereuse pour l’environnement dans lequel elle évolue. En témoigne la maison dans laquelle vous vous apprêtez à entrer, où le mal s’est propagé. Celle-ci a vu toute la famille qui y habitait mourir dans des circonstances inconnues. Il semblerait que les âmes de cette famille soient piégées dans la maison, vouées à une éternité de souffrance.

En tant qu’experts en phénomènes paranormaux, vous avez été contactés par une femme paniquée. C’est une amie de la famille qui vous supplie d’intervenir et de libérer les esprits de la tourmente avant que la dame blanche ne soit suffisamment forte pour se matérialiser, auquel cas il sera trop tard. »

Une expérience immersive haletante

Nous avons adoré « La dame blanche » car cette aventure nous a transportés de bout en bout, de l’entrée dans le local de l’enseigne jusqu’à notre départ.

Pour tester cette salle, nous ne nous sommes pas rendus dans un local d’escape game classique. L’adresse qui nous a été communiquée est celle d'une maison de ville semblable aux autres demeures du boulevard bordelais Albert 1er.

Nous sonnons. Une femme vêtue d’une longue robe vintage nous accueille. Débute alors un briefing sur les règles du jeu à respecter ainsi qu’une présentation du contexte de la mission. Le tout est scénarisé et joué à la perfection. Cette séquence est captivante et bien rodée. Et pour cause ! Cette histoire a été spécialement écrite pour Mylène, cogérante de How Many Doors ?, qui supervise l’ensemble des sessions. Dans le monde des escape games, cette démarche est atypique. Elle a l’avantage de garantir le niveau de qualité, point essentiel quand l’acting occupe une place si importante.

D’autres éléments intrinsèques à la mission renforcent cette immersion :

  • L’espace de jeu a été pensé pour nous donner l’illusion de vivre une expérience réelle. Ainsi, nous sommes invités à enquêter dans une vraie maison. Le brief se déroule dans une pièce attenante au vestibule de la demeure. La partie, quant à elle, tient place dans une zone où les pièces sont organisées comme dans n’importe quelle maison, à une exception près : en raison de la présence d’ondes négatives, elle tombe en décrépitude. De la – fausse – moisissure est présente partout sur les plafonds et en hauteur sur les murs.
  • Les effets lumineux et l’ambiance sonore ajoutent de la tension. On ne se sent pas serein lorsqu'on explore les différentes pièces. On a toujours peur d’y découvrir quelque chose qui fait sursauter. Jusqu’au dénouement, nous serons sur nos gardes mais relativement tranquilles. En revanche, vers la fin… ce fut une autre paire de manches.

Un lourd passé à déterrer

C’est le moins que l’on puisse dire ! Pour éradiquer le mal qui a pris possession de ces lieux, vous allez devoir vous plonger dans le passé de cette maison. Qui étaient ses occupants ? Qu’ont-ils fait pour que des esprits malins s’y invitent ?

Ce que nous avons particulièrement aimé dans ce scénario, c’est la façon dont l’histoire se dévoile. Même si quelques textes nous aiguillent sur un certain nombre de faits, une grande partie de la narration est présentée sous la forme d'audio. Les éléments qui diffusent ces messages ont une justification, ce qui confirme que notre venue était anticipée et qu'un des ex-occupants de la maison avait à cœur de nous expliquer le macabre passé de ces lieux.

Le système d’indices, également audio, est surprenant. Il est incarné, ce qui permet au game master de créer des interactions riches avec les joueurs.

Dans ce jeu linéaire, les énigmes prennent majoritairement la forme de manipulations. On retrouve aussi quelques cadenas. L’un d’eux a une vraie justification du point de vue du storytelling. Les autres sont un peu posés là pour bloquer l’accès à certains objets. En revanche, les casse-têtes qui permettent de trouver leurs codes sont amusants et ingénieux. Résultat : on passe facilement au-dessus de ces petites incohérences. L’observation et la curiosité seront aussi des qualités déterminantes.

« La dame blanche » est un escape game bien pensé et bien réalisé. Son climax vient couronner une expérience riche en émotions et en tension. Cette salle est aussi idéale si vous êtes à la recherche d’une expérience qui vous fera frissonner sans pour autant vous terroriser. Bref, une épopée grand public comme on les aime !

Rémi Prieur par Rémi Prieur

Avis de la communauté : 93% de satisfaction

33 joueurs ont donné un avis sur ce scénario et 25 joueurs l'ont ajouté à leur todo-list.

 Histoire et cohérence du scénario
9.7/10
 Décors et immersion
9.3/10
 Qualité des énigmes
8.9/10
 Fun
9.1/10
 Accueil et game mastering
9.6/10