Escape GameBruxellesLet Me OutPrison

Prison
69% satisfaction

40% Fouille
25% Manipulation
35% Réflexion
  • Thème
    Prison | Évasion
  • Niveau
    Pour débuter
  • Immersion
    Bien
  • Prix
    15 - 30€/joueur
  • Nombre de joueurs
    2 à 4 joueurs

Retour à Bruxelles chez Let Me Out ! Cette enseigne, située au coeur de Bruxelles, non loin du Cirque Royal, nous avait accueilli pour le test de sa salle Alice au Pays des Merveilles. Pour cette review nous partons à l’assaut d’un thème qui est un grand classique dans le monde de l’escape game mais étrangement absent du paysage bruxellois : le thème prison.

Un appel anonyme et tout est dit : vous êtes inculpé d’un meurtre que vous n’avez pas commis. Vous êtes en état d’arrestation et le procès commence dans 60 minutes. L’inévitable arrive et le temps est compté… Serez-vous capable de changer votre destin ?

Un jeu où la logique prime

Dans sa construction, cette salle prison nous a fait penser aux premières salles d’escape game qui sont apparues en France. En effet, les différentes familles de casse-tête que vous retrouverez durant votre partie sont relativement proche de ceux que l’on peut retrouver dans « Le bureau de James Murdock » de HintHunt ou encore « Le mystère du manoir » de Mystery Escape : la prison de Let Me Out est une succession d’égnigmes et d’objets à trouver qui vous permettront d’ouvrir des cadenas jusqu’au moment où vous arriverez à vous libérer, à vous délivrer.

Pour mener à bien votre évasion, il faudra retourner les moindre recoins de l’espace de jeu. Let Me Out y a caché beaucoup d’indices suseptibles de vous intéresser. A vous de les débusquer.
Ce jeu fera aussi appel à votre sagacité. En effet, lors de notre visite, en plein milieu de la partie, nous nous sommes dit que si Let Me Out était arrivé à intégrer une action bien particulière (que nous nous révèlerons pas) au déroulé du jeu ce serait un vrai plus à l’histoire. En bien croyez le où non : ils l’ont fait. C’est très frustant, à la fois pour vous et pour nous, de ne pas pouvoir échanger sur cette action spécifique mais ce petit détail permet à la fois de créer un rebondissement que nous n’avions jamais vu en près de 200 escape games et surtout ceci crédibilise encore plus le scénario. Sur ce point c’est un grand bravo.

Au fur et à mesure de votre progression vous allez aussi débloquer d’autres éléments de jeux, notamment quelques manipulations qui vous permettront d’occuper vos mains en dehors de la sacro-sainte fouille.

Un classique parfait pour les débutant

Comme nous vous l’avons dit plus haut, la prison de Let Me Out est dans la droite lignée des premiers jeux qui ont fait leur apparition à Paris. Ces jeux étaient caractérisés par une construction linéaire c’est à dire que vos investigations vous conduisaient à trouver un code ou une clé qui vous permettait d’ouvrir un cadenas. L’objet décadenassé vous faisait enchaîner sur une nouvelle énigme pour vous permettre de trouver un code ou une clé etc. jusqu’à ce que vous arriviez à ouvrir la dernière porte.
Quand on découvre les escape games, ce type de jeu est très rassurant car vous êtes guidés par un fil conducteur imaginaire qui vous conduit d’énigmes en énigmes contrairement aux jeux dit « non-linéaires » où vous recevez un très grand nombre d’informations d’un seul coup et à vous de faire de recoupement entre les différents indices et les différentes énigmes à résoudre.

Au cours de votre partie, Let Me Out fera appel à certaines qualités des membres de votre équipe : l’observation et la fouille, l’esprit de déduction, la dextérité. En 60 minutes vous pourrez ainsi découvrir les différentes facettes de l’escape game. Idéal quand on est une équipe novice.

Si vous vous sentez l’âme d’un héros, faites-vous enfermez dans cette prison et endossez le rôle de Michael Scofield de Prison Break. Mais attention, sortir de votre cellule ne suffira pas ! Vous devrez aussi enquêtez pour trouver les raisons de votre inculpation et retrouver votre liberté. Challenge accepté ?