Escape GameBudapestARoomBank Robbery

Bank Robbery

30% Fouille
35% Manipulation
35% Réflexion
  • Thème
    Cambriolage
  • Niveau
    Intermédiaire
  • Immersion
    Bien
  • Nombre de joueurs
    2 à 6 joueurs

Escape game jouable en anglais

Adventure Room, plus connu sous le nom de ARoom, est une enseigne de Budapest créée par l’équipe de Locked Room, poids lourd des escape games dans la capitale hongroise. Locked Room présente les salles de ARoom comme ses plus spacieuses, ses plus étonnantes et avancées technologiquement. Elles sont installées à quelques pas du très touristique passage Gozsdu, dans le centre de la ville.

Nous avons pu en découvrir trois lors d’un week-end à Budapest et « Bank Robbery » est celle qui nous a le moins convaincues.

Le scénario

« Tout commence au bar qui se trouve juste à côté de la banque. Vous avez tout planifié… Quand le bar aura fermé, vous passerez enfin à l’action ! Trouvez un moyen d’entrer dans la banque ! Elle n’est plus en activité depuis qu’un scandale a éclaté il y a plusieurs années, ruinant sa réputation. Elle semble poussiéreuse et en ruines à première vue, mais attention aux lasers et aux alarmes, ils sont toujours activés… Prenez garde à ne pas attirer l’attention. Si vous réussissez à contourner le système de sécurité, vous pourrez ouvrir la porte blindée de la chambre forte et vous emparer de l’énorme quantité d’or qui y est stockée ! »

Comme le suggèrent ces quelques lignes de scénario officiel, votre mission se déroulera en deux temps. Dans la première partie, vous traînerez dans un bar à bière à la recherche d’un accès à la fameuse banque abandonnée ; l’exploration de cet établissement bancaire vous occupera ensuite durant toute la seconde partie du jeu. « Bar » et « banque », deux thématiques presque opposées qui se mêlent ici de manière assez improbable dans un seul et même escape game.

Pour faire la jonction entre ces deux univers, l’enseigne a mis en place une transition qui amorce l’idée d’un cambriolage, une action/manipulation très caractéristique qui fait toujours plaisir ! Comme souvent avec les salles de ARoom, on est surpris par l’agencement des lieux, qui réserve quelques sympathiques surprises. Dans « Bank Robbery », vous profiterez d’un espace généreux.

Un jeu qui manque de fun

Cet agencement très moderne et original dénote malheureusement souvent par rapport aux énigmes proposées, qui, elles, ne sont pas vraiment novatrices. Une petite poignée de casse-têtes sont à peine intégrés aux thèmes, et encore moins au scénario. Exemple particulièrement frappant : vous trouverez une énigme d’observation logique écrite à la peinture dans un coin de la salle.

Pendant la seconde partie de l’aventure, vous jouerez avec pas mal de chiffres, devrez effectuer plusieurs calculs mathématiques, pour ouvrir petit coffre et cadenas. Un gameplay adapté au lieu dans lequel vous évoluerez, certes, mais qui est symptomatique d’un jeu qui manque malheureusement de fun.

Des énigmes de logique et un défi d’agilité

Cela dit, les différentes étapes de « Bank Robbery » sont globalement très fluides, à une exception près : un casse-tête ne pourra être résolu qu’après avoir repéré de minuscules détails vicieusement cachés… Dégainez vos lunettes voire vos loupes, le cas échéant votre progression pourra en prendre un coup ! Un autre bémol concerne l’énigme finale, celle qui vous permettra d’ouvrir le coffre blindé, supposé climax de la mission : elle est assez décevante et aurait pu être davantage travaillée.

« Préparez-vous à résoudre une série d’énigmes de logique et à remplir un petit nombre de défis physiques également ! » annonce le site web de ARoom. En réalité, on trouve un seul passage « physique », qui requiert un minimum d’agilité. Un membre de votre équipe devra se charger de ce grand classique de l’escape game dont on ne se lassera jamais, que l’enseigne dévoile d’ailleurs sur les photos dont elle se sert pour communiquer sur sa salle.

Comme dans tous les escape games de ARoom, vous trouverez un bouton sur lequel vous devrez appuyer si vous souhaitez un indice, auquel cas un game master s’adressera à vous par le biais de haut-parleurs. Ce sera donc à vous de demander de l’aide si vous vous estimez bloqué. Un principe dont nous ne sommes pas fan : il n’est jamais évident pour les joueurs de savoir à quel point ils sont en avance, ou au contraire très en retard.