Escape GameLevallois-PerretCoop EscapeLes cinq éléments

Les cinq éléments
84% satisfaction

30% Fouille
40% Manipulation
30% Réflexion
  • Thème
    Science-Fiction | Fantastique
  • Niveau
    Pour débuter
  • Immersion
    Bien
  • Prix
    25 - 37,50€/joueur
  • Nombre de joueurs
    2 à 5 joueurs

Coop Escape s’est installé à Levallois-Perret, au nord-ouest de la capitale, en novembre 2018. Les Parisiens peuvent facilement s’y rendre grâce aux lignes 3 et 13 du métro mais aussi au Transilien L, qui les emmènera jusqu’à la gare de Clichy Levallois.

Cette enseigne d’escape game a choisi de proposer deux rooms inspirées de célèbres univers fictionnels :

  • « La came de White » rappelle la série télé américaine « Breaking Bad », diffusée de 2008 à 2013.
  • « Les cinq éléments » revisite « Le cinquième élément », film de science-fiction réalisé par Luc Besson en 1997. Si vous l’avez déjà vu, vous savez à quel point l’heure est grave… Votre équipe va devoir jouer les Bruce Willis pour – une fois de plus – sauver la Terre !

Le scénario

« Tous les 5000 ans, le grand fléau “Garomor le dévoreur” menace de détruire l’univers. L’arme de défense contre ce fléau est confiée depuis la nuit des temps au peuple extraterrestre Goumakay, chargé d’abriter quatre artefacts protecteurs sur leur planète et de revenir en temps voulu sur Terre. Nous sommes aujourd’hui en 7263 et un énorme trou noir vient de faire son apparition non loin du système solaire terrien : Garomor le dévoreur est de retour !
Alors qu’un vaisseau des Goumakay était en route pour la Terre, ce dernier s’est fait attaquer et les quatre artefacts ont disparu… Ils ont été localisés à bord du vaisseau spatial de Toreg, un marchand malsain. Le gouvernement vous a choisis pour vous infiltrer dans le vaisseau, y récupérer les quatre artefacts, retourner sur Terre et accomplir le rituel pour vaincre le fléau Garomor. »

« Les cinq éléments » peut être idéal pour débuter car cette salle n’est ni très dense ni très compliquée. Ses proportions de fouille, de manipulations et de réflexion sont de plus assez équilibrées, et l’enseigne a également pris soin de varier les mécaniques de jeu, si bien que les néophytes auront un bon aperçu de ce qu’est un escape game et des possibilités que le concept a à offrir.

Une immersion qui va crescendo

Les énigmes sont fluides et s’enchaînent bien. On pourrait en revanche leur reprocher de manquer de crédibilité, sans doute aussi parce que les objets à manipuler, tout comme les décors, demandent beaucoup d’imagination pour être convaincants. Sur son site web, Coop Escape annonce « un univers futuriste », un voyage « à travers la galaxie » et un « dépaysement total », mais pour réussir à véhiculer ces impressions l’enseigne aurait dû aller plus loin dans la scénographie et les effets spéciaux, ajouter des surprises qui marquent.

Cela dit, l’immersion, qui n’est donc pas renversante au début du jeu, va crescendo. Les dernières minutes de l’aventure valent ainsi le coup d’œil. Conçus de manière cohérente et maline, les casse-têtes finaux vous réservent en outre un rebondissement amusant, ce qui en fait, selon nous, la partie la plus réussie du jeu.

Des interventions divines

Si vous avez besoin d’aide durant votre mission, vous pourrez toujours compter sur une intervention divine. Nous n’en dirons pas plus, sachez simplement que le système de game mastering est assez classique et qu’il fonctionne bien étant donné l’univers dans lequel vous évoluerez.

Dernière précision à l’intention des personnes asthmatiques et/ou allergiques à la poussière : nous vous conseillons de vous rapprocher de l’enseigne pour évaluer à quel point vous risquez d’être gêné ou non durant une partie de l’aventure.