Escape GameLilleOne BrainLe cube

Le cube
99% satisfaction

15% Fouille
40% Manipulation
45% Réflexion
  • Thème
    Casse-Tête
  • Niveaux au choix
    Pour débuter, Intermédiaire, Difficile
  • Immersion
    👌 Parfait
  • Prix
    18 - 35€/joueur
  • Nombre de joueurs
    2 à 12 joueurs (sur 2 salles)

L’enseigne d’escape game One Brain a ouvert en juin 2018 dans le centre de Lille, entre la porte de Paris et le musée d’histoire naturelle de la ville. Nous entrons dans l’établissement et sommes accueillis par Martin, que vous connaissez peut-être déjà pour avoir suivi ses aventures dans la saison 3 de « The Island », l’émission de survie de M6.

Les créateurs de One Brain ont pris le parti d’immerger les joueurs dans leur univers dès les premières secondes. Martin porte ainsi une blouse blanche et nous souhaite la bienvenue dans son centre de recherches sur l’escape game, dont l’espace d’accueil très épuré, teinté de blanc et de bleu, rappelle les couloirs d’un laboratoire. Les salles de l’enseigne, elles, sont présentées comme des expériences pour lesquelles les joueurs se portent volontaires. Nous avons testé la première, « Le cube », en novembre 2018.

Nous enfilons de saillantes surchaussures – indispensables pour ne pas contaminer le labo de One Brain ! – et faisons la connaissance d’une intelligence artificielle avec qui nous allons passer les soixante prochaines minutes…

Le scénario

« Venez participer à une expérience historique ! Contribuez au démarrage d’un superordinateur unique en son genre. Pour la science. Il est capable de résoudre et de produire des énigmes à une vitesse record. En théorie. Puisqu’il vient tout juste d’être créé, il doit d’abord passer par une phase d’apprentissage afin d’enrichir sa base de données. Votre tâche consistera donc à réaliser une série d’épreuves simples afin de lui enseigner les mécanismes rudimentaires de fonctionnement d’un jeu d’évasion grandeur nature. Cette opération de routine ne devrait vous prendre qu’une petite heure. Si tout se passe bien. »

Toutes les rooms de One Brain proposent une sorte de mise en abîme et celle-ci ne déroge pas à la règle : à en croire le pitch, vous allez participer à la conception d’un escape game au sein même d’un escape game. Cette intrigue « méta » est une excellente idée qui prête à sourire. Reste à savoir comment les créateurs l’ont retranscrite dans la réalité…

Une expérience originale centrée sur la réflexion

Nous pénétrons dans une pièce cubique, qui, plongée dans la pénombre, est assez impressionnante. On ne peut que penser aux films « Cube » en la découvrant. Du début à la fin du jeu, l’immersion est parfaite. Le décor est surprenant, déroutant, très soigné, très carré – sans mauvais jeu de mots. L’expérience commence avec humour, et, quelques secondes après ce préambule, un scénario surprise se dessine, à la fois simple et efficace, à l’image de la mission qui nous est alors confiée.

« Le cube » est une salle que l’on conseille avant tout aux fans d’énigmes, à celles et ceux qui aiment se creuser la tête. Il est préférable que votre équipe compte au moins un esprit cartésien, sans quoi certaines étapes pourront être un peu laborieuses – même si votre game master sera bien sûr là pour vous mettre progressivement sur la voie. La room de One Brain est ce que l’on peut appeler un « puzzle game », avant tout centré sur les casse-têtes et la réflexion.

Comme au pied du sapin le jour de Noël

Les énigmes varient entre le très classique et le très original. Mais le plus original est encore la manière dont vous y accéderez : « Le cube » cache de nombreuses surprises qui rendent le jeu agréable et amusant. Le rythme auquel vous les découvrirez pourra être effréné, si bien que vous ne devriez bientôt plus savoir où donner de la tête. Un peu comme si vous aviez trop de paquets à ouvrir au pied du sapin le jour de Noël ! C’est aussi cela, le point fort de cet escape game : son rythme intense. Petit bémol, qui n’entache cependant pas l’aventure : la mécanique globale du jeu étant assez répétitive, passé quelques dizaines de minutes les surprises deviennent forcément un peu moins surprenantes…

Le jeu n’est pas linéaire, autrement dit vous pourrez facilement vous répartir les énigmes. Les membres d’équipes nombreuses – la room peut accueillir jusqu’à six cobayes – auront tous un rôle à jouer.

One Brain propose trois niveaux de difficulté, « normal », « intermédiaire » et « difficile », que l’enseigne présente en ces termes : « Si vous n’avez jamais fait d’escape game (ou peu) et n’êtes pas habitué aux jeux d’énigmes en général, nous vous recommandons de choisir le mode normal. Si vous commencez à collectionner les victoires et/ou si vous êtes amateur d’énigmes en général, le mode intermédiaire semble un bon compromis. Plutôt hardcore gamer ? Le mode difficile vous attend ! » Ces trois niveaux de difficulté ne sont pas que des mots, quelques énigmes seront réellement plus compliquées ou plus simples selon celui que vous choisirez. Nous avons testé « Le cube » en mode intermédiaire à trois joueurs, et le challenge était déjà assez relevé. La salle est très dense, le partage des tâches sera primordial pour sortir à temps.

Trophées, temps de passage : votre fiche de score

À l’issue de votre partie, vous recevrez par mail un « rapport complet d’expérience », qui comptabilise le nombre de points accumulés pendant le jeu, décortique vos temps de passage et liste les trophées divers et variés que vous aurez débloqués. Il compile aussi des statistiques qui vous permettront de comparer votre partie à celle des meilleures et des pires équipes qui vous ont précédés. Cet escape game se prête parfaitement à un système de scoring, c’est un plaisir de décortiquer sa fiche récapitulative… tout en grommelant parce qu’on aurait pu faire mieux, forcément.

Comme le précise l’enseigne, ses expériences « étant sans précédent, le centre One Brain et l’entreprise Digital Brain industries ne sauraient en aucun cas être tenus responsables en cas d’accident(s), perte des fonctions cognitives, exposition à des rayons gamma, ou tout autre désagrément inhérent à l’avancée de la science. » Prêt à affronter « Le cube » et son intelligence artificielle ?