Escape GameLyonLe Pass’HeureLa congrégation

La congrégation
77% satisfaction

40% Fouille
30% Manipulation
30% Réflexion
  • Thème
    Science-Fiction | Fantastique
  • Niveau
    Difficile
  • Immersion
    👍 Très bien
  • Prix
    19 - 35€/joueur
  • Nombre de joueurs
    2 à 6 joueurs

Une fois n’est pas coutume, nous partons pour un voyage dans le temps. L’enseigne lyonnaise Le Pass’Heure a en effet trouvé le moyen d’emprunter, pendant 60 minutes, les couloirs du temps. Pratique quand on veut influer sur le cours des choses. Pour cette première mission, nous partons pour Lyon au XVe siècle, en pleine guerre de Cent Ans. Nous allons devoir enquêter sur le monde de la sorcellerie. Espérons que les funestes magiciennes ne nous changeront pas en crapauds…

Le scénario

« Au début du XVe siècle, une puissante congrégation de sorcières fut fondée en secret. Elle avait pour dessein de répertorier l’ensemble des savoirs de la communauté. Connaissances et formules furent conservées cachées dans un mystérieux grimoire. Il est temps pour vous aujourd’hui de révéler le mystère de la congrégation et ainsi dévoiler ce que les sorcières ont dissimulé durant des siècles… »

Une reconstitution historique réussie

Sans crier gare, nous empruntons les couloirs – psychédéliques – du temps et arrivons, de nuit, dans une petite ruelle commerçante. Nous regardons à gauche, à droite. Personne à l’horizon : le cadre idéal pour investiguer en toute tranquillité afin de dénicher les premiers indices. Premier objectif : trouver un moyen d’infiltrer le repaire de cette mystérieuse confrérie.

Dès les premières secondes, l’enseigne nous transporte à mille lieues de notre époque moderne. Le décor rustique, réalisé par Le Pass’Heure lui-même, est à la fois artisanal et soigné. Les objets, les accessoires nous donnent l’illusion de nous retrouver au temps des preux chevaliers. Les différentes matières utilisées (bois, pierre, paille…) donnent à la pièce un côté authentique.
D’ailleurs, vous aurez tout le loisir d’apprécier ces différents éléments car la première étape du jeu vous poussera à toucher ce décor, à inspecter ses moindres recoins. Il ne faudra pas hésiter à être très curieux puisque les éléments vous permettant de résoudre les premières énigmes sont rudement bien planqués.

Fouille et réflexion au cœur du jeu

Nous entrons enfin dans le repaire des sorcières et, à première vue, la salle dans laquelle nous venons de pénétrer ressemble plus à une taverne qu’à un lieu dans lequel potions et filtres magiques sont réalisés.
Le grimoire se trouve-t-il bien ici ? Serait-ce de nouveau une couverture ? Devrons-nous encore trouver le moyen d’accéder à un autre espace ? Rien ne nous l’indique pour le moment. Nous allons devoir mener l’enquête.

Dans cette aventure, les énigmes sont en nombre réduit. L’enseigne a pris le parti de proposer des casse-têtes longs et intégrés au storytelling, qui vous demanderont de vous poser pour gamberger. Si vous êtes à la recherche d’étapes ardues qui mettront à l’épreuve vos cellules grises, cette salle vous satisfera. En revanche, si vous préférez les jeux plus rythmés construits autour d’énigmes rapides à résoudre, vous risquez de trouver qu’elle manque de fun.

Jusqu’à la fin du jeu, la fouille occupe une place prépondérante. La nature du décor se prête parfaitement à la cache d’objets. Les manipulations prennent de plus en plus de place au fil du jeu, jusqu’à un climax final pendant lequel Le Pass’Heure casse le rythme de la mission pour insuffler davantage de pression.

Avec de bonnes idées, un décor de qualité et rebondissement inattendu, le Pass’Heure propose une première aventure plaisante. Un nouveau raccourci dans le temps était en cours d’élaboration lors de notre visite. Nous restons en alerte car cette enseigne est très prometteuse.