Escape GameParisEscape HuntThe Greenhouse

The Greenhouse
81% satisfaction

40% Fouille
35% Manipulation
25% Réflexion
  • Thème
    Science-Fiction | Fantastique
  • Niveau
    Pour débuter
  • Immersion
    👍 Très bien
  • Prix
    24 - 38€/joueur
  • Nombre de joueurs
    2 à 10 joueurs (sur 2 salles)

En juin 2015, la franchise Escape Hunt s’installait dans le 2e arrondissement de Paris, près de l’opéra Garnier. Elle propose aujourd’hui deux scénarios au choix : préférez-vous découvrir le métropolitain au début du XXe siècle ou sauver la capitale d’une catastrophe végétale ? Cette dernière room, sujet de cette review, a vu le jour en février 2019, en lieu et place de « Crime au cabaret ».

L’intrigue de « The Greenhouse », « la serre » en français, est très originale. Finies les apocalypses causées par l’expansion d’un virus mortel, une invasion de morts-vivants en rage ou une guerre nucléaire ! Dans la salle d’Escape Hunt Paris, le mal prend la forme d’une abominable plante géante, du genre goulue, dentue et velue. Un cauchemar… En cette année 1900, la capitale est en effet le théâtre d’un véritable drame végétal. Toute la ville court à sa perte. En cause ? Un botaniste à la main un peu trop verte.

Le scénario

« La nature semble contre vous alors que la végétation envahit progressivement la capitale. Vos recherches vous mènent chez un excentrique botaniste où tout semble avoir démarré. Vous disposez de 60 minutes pour inverser le cours des choses ou vous finirez coincés à jamais. »

« The Greenhouse » fait partie de ces escape games qui ne bluffent pas forcément par l’originalité de leurs énigmes ou par leurs décors, mais qui proposent une expérience très cohérente, soignée et aboutie, fluide et plaisante à jouer.

Dans le petit atelier d’un jardinier-botaniste

Côté immersion, « The Greenhouse » pâtit d’un espace de jeu assez étroit et d’un décor simple et pas vraiment dépaysant : contrairement à ce que promet le nom de la salle, il est malheureusement difficile de se projeter dans une serre. On s’y sent plutôt comme dans le petit atelier d’un jardinier-botaniste. Escape Hunt Paris a néanmoins imaginé quelques astuces de mise en scène simples et efficaces qui ont l’effet escompté. Vous remarquerez ainsi peut-être que le décor évolue subtilement au cours du jeu, à l’image de quelques éléments présents dans la room… Les plantes sont des êtres vivants, et si vous l’aviez oublié, voici une piqûre de rappel bienvenue ! Bande-son et lumière n’ont pas été négligées, elles évolueront elles aussi au fil de votre progression.

Le jeu ne raconte pas d’histoire. Il est construit en deux parties. Dans la première, non linéaire, les énigmes ont du mal à trouver leur place au sein de l’intrigue : elles sont avant tout des prétextes pour vous faire manipuler des accessoires de jardinier, des objets originaux et décalés qu’on a peu l’habitude de rencontrer dans les escape rooms. Dans la seconde, mieux amenée selon nous, les casse-têtes sont beaucoup plus concrets, « sérieux » et mieux intégrés à la situation que vous vivrez : à l’approche de l’objectif final, il sera temps de vous concentrer et de ne pas tout faire foirer !

Marre de chasser du zombie ?

Si quelques cadenas sont à déclarer, « The Greenhouse » est avant tout composé de mécanismes. La salle propose pêle-mêle plusieurs étapes amusantes, une manipulation collaborative et un challenge de mémoire visuelle bien dosé. Vos talents d’enquêteur-fouineur seront également mis à l’épreuve : fouille minutieuse et sens de l’observation sont requis ! L’ensemble est très fluide pour qui a l’habitude des escape rooms, et donc agréable.

Le jeu n’est pas très dense, les énigmes ne sont pas particulièrement difficiles car assez guidées. Cette salle pourra donc être une bonne option pour qui souhaite découvrir les escape games. Quant aux joueurs aguerris, ils pourront y trouver leur compte s’ils en ont marre de chasser du zombie ou de se faire enfermer par des serial-killers…

Découvrez le teaser vidéo de « The Greenhouse » :