Escape GameParisEscape VoltaireThe Rise of Darkness

The Rise of Darkness
53% satisfaction

30% Fouille
25% Manipulation
45% Réflexion
  • Thème
    Science-Fiction | Fantastique
  • Niveau
    Intermédiaire
  • Immersion
    Moyen
  • Prix
    22 - 65€/joueur
  • Nombre de joueurs
    2 à 6 joueurs

🕵 Cette salle a été testée à Escape Voltaire à Paris, avant la fermeture de l’enseigne en octobre 2018.

Escape Voltaire s’est installé au sein d’un grand complexe de billard qui fait également office de sports bar, dans le 11e arrondissement de Paris. Avant ou après votre session d’escape game, vous pourrez donc profiter de l’établissement pour y boire un verre ou vous lancer dans une partie de carambole (si, si !).

A Escape Voltaire, quatre jeux d’évasion sont disponibles. Tous ont été importés d’Asie, plus précisément de Chine : vous pourrez explorer un bateau pirates dans « Lost Treasure », vous perdre dans la grotte de « The Secrets of Sahara » ou dans les dédales de la « Cursed Valley », la salle la plus difficile de l’enseigne. Dans la quatrième room, « The Rise of Darkness », votre mission sera d’empêcher un puissant vampire de zigouiller un de vos amis : notre game master nous explique dans quelle mauvaise posture nous nous trouvons, et en effet ce n’est pas joli joli…

Le scénario

« Chasseurs de vampires, vous avez une heure pour explorer les lieux et sauver votre ami avant qu’il ne soit sacrifié pour réveiller un très ancien vampire. Soyez attentifs à tout et ne vous laissez pas corrompre par l’obscurité de ce cachot. »

L’action se déroule au sein d’un manoir en Roumanie, la patrie du célèbre Dracula. Nous entrons dans les lieux, malheureusement le décor n’est pas des plus crédibles et a du mal à nous convaincre. La force de cette room est la vaste surface qu’elle exploite, qui fait d’elle un jeu teinté d’aventure, mais pas l’immersion qu’elle propose. Les différentes pièces sont souvent un peu vides, et pas mal d’éléments ont du mal à se fondre dans le décor. Une bande-son d’ambiance, en plus de nous couper des bruits parasites extérieurs, aurait sans doute aidé à nous plonger dans la peau d’explorateurs en danger.

Une coopération qui manque d’équilibre

Les escape rooms d’Escape Voltaire ne comptent globalement pas beaucoup de fouille, même si « The Rise of Darkness » est celle qui vous en demandera le plus : une poignée d’objets sont bien cachés et certains éléments dissimulent des détails cruciaux, à côté desquels on peut facilement passer si l’on ne se montre pas attentif. Le jeu est principalement basé sur des énigmes de réflexion et il n’est pas avare en cadenas. Celles et ceux qui adorent les manipulations en trouveront également quelques-unes.

Dans cet escape game, il sera, à un moment donné, nécessaire que vous coopériez entre équipiers pour avancer. Ce principe est toujours un bonus dans un jeu d’évasion grandeur nature, sauf qu’ici une personne verra son début d’aventure quelque peu sacrifié : elle pourra avoir du mal à aider le reste de la team et pourra de ce fait ressentir une certaine frustration. Cette partie s’étire donc peut-être un peu trop en longueur ; tout du moins aurait-on préféré, pour rétablir l’équilibre, que le « sacrifié » se voie attribuer un rôle plus important.

Des barrières qui vous empêchent de sauver votre peau

Vous pourrez passer un agréable moment dans « The Rise of Darkness » car les énigmes s’enchaînent avec fluidité. A deux nuances près : l’une d’elles est selon nous difficile à comprendre sans l’intervention du game master, et une autre n’est pas intuitive. Les casse-têtes ne sont pas intégrés à une quelconque narration, ils ne sont d’ailleurs parfois pas intégrés au thème : il faudra les imaginer comme des barrières qui vous empêchent de sauver votre peau. Vos vies en dépendent ! Le jeu s’achève par une manipulation très amusante, qui clôt l’aventure comme il se doit.

De discrets interphones sont disposés ici et là au sein de la salle : si vous êtes à cours d’idées, comptez sur votre maître du jeu pour vous remettre sur les rails de vive voix.

Information importante : Escape Voltaire ne vend pas de gousses d’ail ni d’eau bénite, pensez donc à vous approvisionner avant de mettre un pied dans le manoir qui abrite « The Rises of Darkness ». On ne sait jamais…

Salle fermée (10/2018)