Thème
Fantastique | Magie
Niveau
Pour débuter
Immersion
👏 Excellent
Prix
27 à 55€/joueur
Nombre de joueurs
2 à 5 joueurs
15 %
Fouille
35 %
Manipulation
50 %
Réflexion

Localisé entre Bastille et Quai de la Rapée, dans le 4e arrondissement de Paris, Lock Busters a ouvert en septembre 2017. L’enseigne s’est spécialisée dans les escape games à thématique culinaire.

Sa première room nous invitait à voler une sauce secrète dans les cuisines du chef étoilé Gusto pour le compte des redoutables sœurs Piriak. Après ce rafraîchissant plat du jour, place au dessert avec une seconde mission intitulée « Minuscule », sortie du four en janvier 2022. Cette fois, la star de l’assiette est une appétissante pâtisserie, et plus précisément un alléchant cookie aux pépites chocolatées.

Le scénario

« Vous êtes invités à la dégustation sucrée de monsieur l’ambassadeur. À cette occasion, notre chocolaterie dévoile son dernier chef-d'œuvre : le cookie aux cinq pépites. Nous terminons les derniers préparatifs quand, soudain, c'est la panique : la dernière pépite s'est volatilisée ! L'ultime solution ? Vous rétrécir, bien sûr ! »

La taille maximale pour jouer ? 10 cm

Sous ses airs de petit restaurant parisien, l’espace d’accueil de Lock Busters est toujours aussi charmant. En revanche, contrairement à notre première visite, ce matin-là nous ne sommes pas accueillis par une serveuse mais par un game master qui ne joue pas particulièrement de rôle… du moins durant les toutes premières secondes. Rapidement, l’homme pousse un chariot à plateaux dans notre direction... Sur ce chariot ? Une élégante cloche de verre. Sous cette cloche ? Un joli cookie. Sur ce cookie ? Une pépite de chocolat manque à l’appel ! Le GM se transforme alors soudain en employé du resto alors qu’il requiert notre aide.

« La taille maximale pour participer est de 10 cm », préviennent les créateurs dans leur mail de confirmation de réservation. En effet, c’est toute l’originalité de cette aventure : pour atteindre votre but, comme l’annoncent les quelques lignes du scénario officiel, vous n’aurez d’autre choix que de « rétrécir » ! Ce présupposé donne lieu à une sympathique et rapide énigme préliminaire, qui est bien enrobée dans l’intrigue et parfaitement dans le thème.

Sans transition ou presque – elle mériterait d’être davantage travaillée afin de proposer une réelle mise en scène du rapetissement –, nous voilà donc à la recherche de cette satanée pépite disparue. Un nouveau monde s’offre alors subitement à nous grâce à un changement de perspective décapant qui nous fait voir la vie sous un nouveau jour. Les décors, même s’ils manquent parfois un peu de finitions et de matières, prêtent à sourire. Quant aux objets présents dans la salle, même les plus banals deviennent étonnants, dépaysants, quand ils ne sont pas paradoxalement encombrants. Parfois, il faut quelques secondes à notre cerveau pour comprendre la nature des accessoires que l’on voit ou tient dans les mains car leur utilisation dans l’environnement est régulièrement – et parfois génialement – détournée. « Minuscule » réussit ainsi superbement son coup en nous faisant éprouver une sensation inédite et insolite.

Une histoire ultra mignonne pour un jeu très chill

Lock Busters ne s’est pas contenté de ce principe : l’enseigne a imaginé tout un univers et une histoire ultra mignonne, créative et décalée, qui tient parfaitement la route. On se sent dans la room comme dans un petit cocon coloré, dans une bulle où tout n’est qu’amour et bienveillance. D’ailleurs, ce sentiment colle bien au jeu lui-même, qui est très chill. Aucun chronomètre, jamais de stress, tout est fait pour que l’on soit à l’aise, tranquille, que l’on prenne son temps.

Et nous vous conseillons de le prendre, ce temps, car l’heure octroyée pour remplir l’objectif est largement suffisante ! Les énigmes sont quasiment entièrement non linéaires mais il est préférable de ne pas vous les répartir car vous en viendriez à bout trop rapidement. En effet, le jeu n’est pas dense, voire un peu trop léger. Nous aurions aimé accomplir une petite poignée d’étapes supplémentaires, qui auraient par exemple pu être portées par un rebondissement final, ce qui aurait par la même occasion redonné du rythme à la fin de partie.

Inutile de former une équipe nombreuse

Les casse-têtes qui vous attendent sont la plupart du temps amusants à résoudre et parfaitement ficelés, même si l’un d’eux gagnerait à avoir un feedback plus intuitif. Les manipulations, bien que souvent répétitives, sont elles aussi fun à effectuer. À noter enfin, faits assez rares pour être signalés, que cet escape game demande une pincée de connaissances extérieures, ce qui ne posera aucun problème à l’écrasante majorité des joueurs, rassurez-vous ; et que l’une des énigmes exige de connaître un certain mot en anglais. Dans le pire des cas, votre smartphone vous permettra d’effectuer une recherche express sur le web. Car, troisième particularité rarissime, votre game master vous demandera de le conserver sur vous pour une raison que nous vous laissons découvrir sur place.

Dernière recommandation : inutile de former une équipe nombreuse. D’une part car la salle compte peu de casse-têtes, comme évoqué plus haut, mais aussi et surtout parce que les lieux ne sont pas très vastes. Deux ou trois joueurs suffisent, le cas échéant vous risqueriez de vous marcher dessus.

« Minuscule » est une room créative qui vaut la peine d’être découverte si vous avez envie d’originalité, si vous êtes à la recherche d’un scénario feel-good et relax, à mille lieues des zombies et autres serial killers. Il faudra également accepter de ne pas affronter un jeu dense ni très complexe. Idéal pour débuter mais aussi pour jouer en famille avec des préados !

Mélanie Vives par Mélanie Vives

Avis de la communauté : 78% de satisfaction

9 joueurs ont donné un avis sur ce scénario et 24 joueurs l'ont ajouté à leur todo-list.

 Histoire et cohérence du scénario
8.5/10
 Décors et immersion
8.3/10
 Qualité des énigmes
7.3/10
 Fun
8.2/10
 Accueil et game mastering
7.6/10