Escape Game Awards
Revivez la cérémonie de remise des prix 2022.

Thème
Cambriolage
Niveau
Intermédiaire
Immersion
👏 Excellent
Prix
28 à 52€/joueur
Nombre de joueurs
2 à 5 joueurs
Langues
Anglais, Français
20 %
Fouille
45 %
Manipulation
35 %
Réflexion

La voie est libre, c'est maintenant ou jamais… Le docteur Grant, qui a installé son laboratoire à The One Escape à Paris, vient de s’absenter. Ce scientifique de génie aurait réussi à mettre au point une molécule boostant l’intelligence de celles et ceux qui l’ingèrent. Nous n'aurons peut-être jamais plus l’opportunité de dérober ses pilules magiques. Sans trop réfléchir – puisqu’on vous dit qu’on a vraiment besoin de ce coup de fouet neurologique ! –, nous poussons donc immédiatement la porte de son local et nous retrouvons dans un petit vestibule. Notre mission cambriolage débute.

Le scénario

« Étudiants dans une prestigieuse université, vous avez entendu certaines rumeurs sur d'étranges expérimentations sur le campus qui auraient lieu dans le labo du docteur Grant. Apparemment, le savant, un peu toqué, travaillerait sur une molécule expérimentale dont l’incroyable pouvoir serait de décupler les capacités intellectuelles d'un individu. Cela vous intrigue. L'un de vos amis, un crack de l’informatique, vous propose alors le casse du siècle : pénétrer dans le laboratoire du docteur et dérober la merveilleuse substance.

Téméraires, vous vous élancez dans cette aventure, persuadés que l'opération sera des plus simples. Malheureusement, vous aviez oublié de prendre en compte un point important : le docteur est un savant fou et il ne laissera personne lui voler l'objet de ses recherches sans rien faire. Votre tentative d’infraction se soldera par le déclenchement d’un système anti-intrusion et de puissants gaz neurotoxiques vous feront vivre de nombreuses hallucinations chimiques. Votre mission sera de récupérer l’objet de vos convoitises coûte que coûte et de vous échapper avant le retour du Dr Grant. Arriverez-vous à vous défaire de vos hallucinations ? Et surtout, arriverez-vous à vous emparer de la molécule avant que le docteur ne soit de retour ? »

Faire croire aux joueurs qu’ils délirent

The One Escape joue cartes sur table dès ces quelques lignes de scénario officiel, et même avant, dès la révélation du nom de sa salle, « Hallucinations chimiques chez le Dr Grant » : pour se protéger du pillage que nous entreprenons à son encontre, le savant fou s’apprête à déployer tout un arsenal chimique dont il a le secret… Sans doute pense-t-il qu’une fois inondés de visions troublantes, envahis par de perturbants mirages, nous lâcherons l’affaire. C’est mal nous connaître ! En revanche, il faut bien admettre que Grant, grâce à ses gaz, va réussir à nous ralentir.

Comment retranscrire de manière convaincante des « hallucinations » ? Comment faire croire aux joueurs qu’ils sont pris de fiévreux délires ? C’est tout l’enjeu de cet escape game, et la promesse est loin d’être évidente à tenir ! À ce jeu-là, l’enseigne s’en sort bien grâce à deux beaux et surprenants effets wahou, qui mettent des bâtons dans les roues des cambrioleurs sans pour autant être frustrants : au contraire, ils sont amusants, renversent nos habitudes et exigent que l’on s’organise différemment.

Nos cerveaux ne vont malheureusement pas jusqu’à croire qu’on hallucine (ce que nous avons pourtant déjà ressenti dans un escape game !), mais on se prête volontiers au jeu en suspendant de manière consentie notre incrédulité devant les efforts mis en œuvre, la qualité de finition des décors, l’attention constante aux détails et les surprises.

Des effets de surprise réguliers

D’une manière générale, ces surprises, liées aux hallucinations ou non d’ailleurs, sont le fil rouge et le point fort de l’expérience : à intervalles réguliers, The One Escape nous secoue en proposant quelque chose de visuellement ou physiquement interloquant, ce qui rythme parfaitement la partie et relance sans cesse notre attention. À peine une étape passée qu’une nouvelle péripétie nous attend ! Les énigmes sont à la hauteur de ce flow : elles sont claires et bien construites. Cela dit, même si la mise en scène permet de les vivre avec une perspective inédite, elles restent à quelques exceptions près très classiques.

« Hallucinations chimiques chez le Dr Grant » ne développe pas vraiment d’histoire, il s’agit avant tout d’effacer un à un les pièges mis en place par le scientifique. La dernière séquence du jeu nous a cependant agréablement surpris sur ce point : grâce à elle, on en apprend un peu plus sur les préoccupations du savant et les conséquences de ses découvertes. Intéressant et inattendu ! Par ailleurs, ces dernières minutes soutiennent elles aussi l’impeccable rythme de la partie : votre résistance à la pression sera mise à l’épreuve. Cette ultime énigme est un irréprochable exemple de casse-tête collaboratif comme on les aime. Même à cinq, nombre de joueurs qui composait notre équipe, chacun a apporté sa pierre à l’édifice.

Le secret pour ne plus jamais perdre un escape game

Un léger regret cependant sur cette dernière étape : le code final a selon nous du mal à s’intégrer de manière crédible au sein de l’intrigue. Dans la même veine, on a également noté deux étapes qui sont très ludiques mais à rebours scénaristiquement du sens qu’elles entendent véhiculer.

Même s’ils vous feront peut-être tiquer – ou pas –, ces détails n’entachent pas la qualité de la mission. « Hallucinations chimiques chez le Dr Grant » est une excellente room dans laquelle vous risquez de perdre tous repères. Mais que ne seriez-vous pas prêt à endurer pour obtenir un boost d’intelligence permettant de ne plus jamais perdre un seul escape game, n’est-ce pas ?

Découvrez le teaser vidéo de la salle « Hallucinations chimiques chez le Dr Grant » :

Mélanie Vives par Mélanie Vives

Avis de la communauté : 92% de satisfaction

71 joueurs ont donné un avis sur ce scénario et 85 joueurs l'ont ajouté à leur todo-list.

 Histoire et cohérence du scénario
9.1/10
 Décors et immersion
9.6/10
 Qualité des énigmes
9/10
 Fun
9/10
 Accueil et game mastering
9.6/10