Escape GameParisVictory Escape GameLe secret des Whitechapel

Le secret des Whitechapel
53% satisfaction

40% Fouille
20% Manipulation
40% Réflexion
  • Thème
    Horreur | Paranormal
  • Niveau
    Intermédiaire
  • Immersion
    Bien
  • Prix
    20 - 32€/joueur
  • Nombre de joueurs
    3 à 6 joueurs

En ce mercredi d’octobre 2019, nous fonçons en direction de Victory Escape Game et de son local de la rue des Gravilliers, dans le 3e arrondissement de Paris. Nous sommes appelés à enquêter de toute urgence sur une sordide affaire. Une série de meurtres, une bête qui rôde, une vieille folle qui vit dans la forêt et s’adonne à des pratiques occultes… Peu rassurés Complètement flippés mais bien décidés à faire toute la lumière sur cette histoire, nous enfilons nos saillants gilets d’agents du FBI.

Après un briefing immersif et énergique de notre chef, qui pourra nous aiguiller depuis l’extérieur via un talkie-walkie s’il parvient à grapiller des infos utiles, nous poussons la porte de la maison de Shirley Whitechapel.

Le scénario

« Un sombre mal semble s’être abattu sur Night City, une petite commune du sud de la Louisiane. Des meurtres mis en scène de manière effrayante se multiplient dans la région et des rumeurs font même état d’une bête, faite d’os et de bois, errant dans la brume nocturne autour des lieux des crimes. L’enquête en cours semble au point mort et le FBI peine à travailler avec les autorités locales… Vous êtes leur dernière chance de trouver des indices et ainsi stopper les nombreuses catastrophes. Vous vous retrouverez sur le perron de la sombre maison de Shirley Whitechapel, sœur du maire. Aujourd’hui âgée de 79 ans, elle aurait passé sa vie isolée dans la forêt, atteinte de démence et s’adonnant à des pratiques occultes… Résoudrez-vous ce mystère avant que la bête frappe à nouveau ? »

La demeure de Shirley Whitechapel rappellera quelques souvenirs aux joueurs qui avaient eu l’occasion de s’aventurer dans la room « La malédiction by Old el Paso » : Victory Escape Game s’est en effet appuyé sur les décors de son ancienne salle, tant au niveau de l’agencement des lieux que du mobilier. Force est de constater que cette astuce fonctionne plutôt bien durant la première partie du jeu. Durant la seconde en revanche, vous ferez face à un environnement plus étonnant et moins cohérent : on ne comprend pas vraiment quelle est la nature du lieu que l’on explore et certains détails ne trouvent pas d’explications au sein de l’intrigue. Les décors et certains accessoires mériteraient aussi d’être rafraîchis, mieux finis : quelques câbles traînent, quelques éléments sont un peu abîmés…

Des faiblesses compensées par un game mastering immersif

Mais ces faiblesses sont compensées par un game mastering très actif et surtout très immersif : votre chef n’hésitera pas à intervenir régulièrement par l’intermédiaire de son talkie, pour vous faire part de ses avancées, pour vous demander où en est votre enquête. Le jeu de notre GM était convaincant, ce qui aide incontestablement à se plonger dans un rôle et dans une histoire. Votre game master remplira également une fonction que l’on ne vous dévoilera pas pour ne pas gâcher votre surprise. Soyez sur vos gardes, le danger peut survenir à tout moment !

« Le secret des Whitechapel » propose des énigmes linéaires. Les différents espaces qui composent la salle sont souvent étroits, évitez donc de former une équipe trop nombreuse ; trois ou quatre détectives pourront suffire. À une exception près, un casse-tête qui selon nous mériterait d’être peaufiné, les énigmes sont toutes fluides et ludiques, et donc agréables à résoudre. Elles sont dans l’ensemble assez classiques. Leur principal défaut est qu’elles ne sont pas intégrées au sein de l’intrigue, qu’elles ne développent aucun scénario. Victory Escape Game les présente comme un ensemble d’actions appartenant à un rituel global, ce que nous n’avons pas du tout perçu pendant notre partie (à noter que, depuis notre test, l’enseigne a modifié son briefing initial afin d’introduire cette idée). Le jeu perd d’ailleurs assez vite de vue l’histoire de Shirley et de sa famille : lors de notre session, nous n’en avions pas appris davantage sur les Whitechapel, nous contentant d’explorer le domicile de la doyenne, un intérieur sombre et creepy témoin de sa folie furieuse. Quelques modifications ont là aussi été effectuées après notre passage, avec notamment la mise en place d’un rebondissement final qui apporte quelques réponses et met un point final à l’enquête.

Shirley Whitechapel attend votre visite

« Le secret des Whitechapel » compte quelques cadenas. Cette room est avant tout basée sur la fouille des lieux et sur de la réflexion. Le jeu est aussi construit autour de quelques manipulations, mais elles ne prédominent pas. Une étape très originale vous demandera d’oublier vos réflexes de joueur d’escape game et de faire appel à votre bon sens, ce que l’on apprécie toujours.

Shirley Whitechapel a élu domicile au 37 rue des Gravilliers, à Victory Escape Game à Paris. Elle serait ravie que vous lui rendiez visite…