Escape GameToulouseEnigma EscapeLe cachot de la taverne

Le cachot de la taverne
80% satisfaction

25% Fouille
30% Manipulation
45% Réflexion
  • Thème
    Prison | Évasion
  • Niveau
    Pour débuter
  • Immersion
    👍 Très bien
  • Prix
    26 - 39€/joueur
  • Nombre de joueurs
    2 à 6 joueurs

Lorsque nous testons des escape games partout en France, nous ne nous limitons pas aux salles de dernière génération qui en mettent plein les yeux. Nous aimons également découvrir des salles plus anciennes, qui ont fait que le secteur des escape games s’est développé dans telle ou telle ville. Lors de notre escap(ad)e à Toulouse, nous avons testé « Le cachot de la taverne » à Enigma Escape, une des premières rooms à avoir ouvert en Occitanie. Retour sur cette aventure de première génération qui ne démérite pas !

Le scénario

« L’an 1780. Après une soirée et une nuit arrosée à la taverne de Duchenot, vous vous reveillez enfermé dans la réserve de celle-ci, une réserve amenagée en cachot. Il va falloir s’évader avant le retour du propriétaire des lieux. »

Méfiez-vous des apparences trompeuses !

Sacrebleu ! La vinasse de la taverne de Duchenot était fichtrement corsée. Nous reprenons nos esprits et commençons à inspecter la geôle dans laquelle le patron nous a enfermés. Le plafond, pas très haut, nous oppresse.

Notre premier tour de la salle n’est pas très concluant. Il y a assez peu d’objets à portée de main : un banc en bois fort peu confortable, quelques ballots de paille… On trouve également des ustensiles en métal. Pratique pour faire du bruit mais inefficace pour nous libérer de cette prison. Autant vous dire que dès le début du jeu, le confort moderne nous manque. Nous ne souhaitons pas traîner dans les sous-sols de la taverne de Duchenot plus longtemps.

Mais la vraie question de cette aventure est : « Que faisons-nous ici ? » Nous avions payé nos chopines de vinasse ! Les Duchenot doivent sûrement cacher de terribles secrets. Des serial killer ? Des ogres ? Des sorcières ? Des bouilleurs d’enfants ? (Impossible de ne pas faire un clin d’œil au film de Jean-Marie Poiré : même si l’histoire ne se déroule pas au Moyen Âge, c’est Jaquouille qui nous parle de cette taverne de Duchenot dans « Les Visiteurs » !). C’est ce que nous essaierons de découvrir au fil de notre progression…

L’histoire écrite par Enigma Escape arrive à nous surprendre. Alors que nous évoluons dans un univers assez classique au vu du thème, fait de bouteilles et de tonneaux, l’enseigne toulousaine retourne complètement la situation en faisant entrer le scénario dans une autre dimension. Ce cliffhanger permet aussi de comprendre pourquoi les Duchenot nous ont séquestrés.

Un escape game dense

Dans cette course contre la montre, le nombre d’étapes à franchir est important. En effet, vous allez devoir mettre la main sur quelques clés, plancher sur quelques énigmes pour glaner les combinaisons qui vous permettront d’ouvrir des cadenas… Bien que cette salle comporte beaucoup de cadenas, on a aimé le soin apporté à la sélection de ces derniers pour qu’ils s’intègrent le mieux possible au décor et à l’époque.

En ce qui concerne les énigmes, même si leur intégration dans le storytelling est parfois inégale, globalement elles sont plutôt bien amenées, ce qui est rare pour une salle de première génération.

Même si vous aurez besoin de dénicher quelques objets pour progresser, on ne peut pas dire que la fouille vous occupera longtemps. Et encore heureux, car notre équipe n’a pas brillé de ce côté-là. Impossible de trouver un objet imposant alors qu’il était face à nous ! Lors de cette partie, on ne serait même pas arrivés à trouver de l’eau à la mer…

Doigté et dextérité

Quelques manipulations seront aussi au programme. « Le cachot de la taverne » fera appel à votre dextérité et votre débrouillardise. En effet, il faudra avoir un peu de doigté et d’adresse. Une manipulation mettra à contribution un de vos sens. Ces manipulations sont une bonne respiration après des énigmes nécessitant plus de réflexion.

En général, les salles de première génération vieillissent mal. C’est un peu moins le cas du « Cachot de la taverne ». Grâce à un décor de qualité, nous avons pris du plaisir à explorer les moindres recoins du sol-sol de ces étranges taverniers.

Si vous êtes un habitué des escape games, cette salle risque de ne pas vous correspondre, d’autant plus si vous aimez les rooms remplies de manipulations intégrées au storytelling. En revanche, si vous n’êtes pas encore un joueur aguerri, elle sera idéale pour parfaire vos réflexes et travailler la coordination entre les membres de votre équipe : elle est tout à fait recommandée aux équipes voulant découvrir le concept des jeux d’évasion grandeur nature.