Thème
Science-Fiction | Fantastique
Niveau
Intermédiaire
Immersion
👏 Excellent
Prix
24 à 38€/joueur
Nombre de joueurs
2 à 5 joueurs
35 %
Fouille
35 %
Manipulation
30 %
Réflexion

L’enseigne d’escape game First Clue a ouvert en juin 2018 dans le centre de Toulouse, entre la station de métro Esquirol et le pont Neuf. Sa devanture, fidèle à la charte graphique du site web de l’établissement, affiche de très élégantes illustrations bichromiques qui donnent envie de s’arrêter pour les observer. En lettres capitales blanches sur fond gris, on peut y lire : « Voyage à travers le temps et l’espace ».

Ces périples spatio-temporels sont permis grâce à un seul homme, le maître des lieux, qui n’est autre que le professeur Ô. On ne sait rien de ce scientifique dont les joueurs incarnent les dévoués acolytes, si ce n’est qu’il fait une fixette sur l’élixir de jouvence. Dans la première aventure de First Clue, « Escale Transylvania », il pense justement l’avoir localisé et ambitionne de s’en emparer. Mais à quel prix ?

Le scénario

« 1887, vous accompagnez le professeur Ô dans sa quête d’immortalité. Ses découvertes vous emmènent à l’Est, à la recherche du sang d’un célèbre comte transylvanien, Prince de Valachie. Prenez garde à la colère d’un homme patient. »

« Un célèbre comte transylvanien, Prince de Valachie »… Ces termes devraient vous avoir mis sur la piste d’un illustre personnage : Dracula ! Née du roman éponyme de Bram Stoker publié en 1897, sa légende est inspirée de l’histoire vraie du prince Vlad Tepes alias L’Empaleur.

Dans le château du comte Dracula

Nous voilà donc prêts pour une petite escale en Transylvanie, région du centre de la Roumanie. Nous n’aurions pas été contre le fait de visiter le pays, mais le professeur Ô en a décidé autrement : en un battement de cil, nous nous retrouvons dans l’antichambre de ce qui semble être un vieux château. Une lumière tamisée berce la pièce, qui met parfaitement en valeur le décor et ses murs de pierre hors d’âge. Leur crédibilité prend malheureusement un coup lorsque nous découvrons leur surprenante texture molle. Second petit hic : un anachronique écran plat, sur lequel notre game master nous enverra des indices si besoin, a beaucoup de mal à se fondre dans l’environnement dans lequel nous évoluons.

Nous commençons à fouiller les lieux et nous rendons rapidement compte que l’impressionnante demeure de Dracula est bercée d’une aura magique…

« Escale Transylvania » propose de très beaux décors : même si elles sont un peu trop étriquées pour que l’on y croie complètement, toutes les pièces sont décorées avec goût et détails. Un imposant accessoire en particulier occupera bien vite le centre de toutes les attentions et son utilisation ne nous a pas déçus.

Il en faut parfois peu pour raconter une histoire. First Clue y parvient à l’aide de quelques phrases seulement qui, en plus de servir à la résolution d’énigmes, donnent du corps à l’aventure, renforçant par la même occasion l’immersion.

Chercher, fouiller, réfléchir

De beaux décors, une excellente immersion, une histoire… Mais qu’en est-il du jeu ? Même si ses proportions de fouille, de manipulations et de réflexion sont assez équilibrées, il souffre selon nous de quelques défauts :

  • Vous n’aurez pas d’autre choix que de passer le moindre centimètre carré de décor au peigne fin car les énigmes reposent parfois sur des détails très discrets ou très bien cachés qui, de surcroît, doivent être repérés dans des environnements tamisés. Un petit élément en particulier est à notre avis trop bien planqué et pourra donc générer un sentiment de frustration.
  • Un casse-tête requiert de la culture générale, ce dont nous ne sommes jamais fans dans un escape game. Mais cette énigme pourra, au pire, être résolue en tâtonnant, en tentant plusieurs combinaisons. Dans la même veine, une autre fait appel à du vocabulaire pas forcément évident à comprendre ni interpréter. Cette dernière étape pourra vous faire cogiter un moment, comme ce fut notre cas ; or pendant toute la résolution de ce casse-tête, l’un de vos équipiers sera dans une posture qui pourra être de plus en plus angoissante à mesure que le temps passe – votre game master veillera à ce que tout se déroule bien et pourra intervenir si besoin.
  • L’un des mécanismes de la salle pourra vous donner un peu de fil à retordre : vous comprendrez ce que vous aurez activé mais n’arriverez pas forcément tout de suite à y accéder, ce qui pourra là aussi être frustrant. Cette étape est caractéristique du gameplay revendiqué par First Clue, qui souhaite que les joueurs soient toujours en recherche.

Pour ces trois raisons, le rythme du jeu pourra être lent et il n’est pas impossible que votre partie soit hachée. Durant notre mission, nous avons ainsi eu la sensation d’avoir davantage cherché, fouillé et ramé que résolu, manipulé et activé.

Un final dynamique et amusant

Le final lui, vient rattraper ces quelques écueils car il est très dynamique, amusant et bien mis en scène en plus d’être collaboratif, ce qui est toujours un gros plus dans un escape game.

« Escale Transylvania » est linéaire et ne compte pas énormément d’énigmes, nous vous conseillons donc de former une équipe de trois ou quatre joueurs, pas plus.

Avec cette première aventure, First Clue signe une room à l’excellente immersion et à la mise en scène parfois surprenante. Comme nous, vous ne ferez sans doute pas les malins une fois dans le château du prince Vlad Tepes. N’oubliez pas qu’on le surnomme L’Empaleur… Bonne chance !

Découvrez le teaser vidéo de « Escale Transylvania » :

Mélanie Vives par Mélanie Vives

Avis de la communauté : 90% de satisfaction

11 joueurs ont donné un avis sur ce scénario et 3 joueurs l'ont ajouté à leur todo-list.

Histoire et cohérence du scénario
9.3/10
Décors et immersion
9.5/10
Qualité des énigmes
8.5/10
Fun
8.9/10
Accueil et game mastering
9.3/10