Thème
Horreur | Paranormal
Durée
75 min
Niveau
Intermédiaire
Immersion
👍 Très bien
Prix
22 à 40€/joueur
Nombre de joueurs
2 à 7 joueurs
Âge
dès 14 ans
Langue
Anglais
25 %
Fouille
45 %
Manipulation
30 %
Réflexion

Chaque année, les Pays-Bas réussissent à placer plusieurs salles au sein du classement des TERPECA – un projet visant à élire les meilleurs escape games du monde –, ce qui en fait une destination de choix !

En novembre 2021, nous nous sommes rendus dans le pays du gouda – et de Dave – pour tester une quinzaine de rooms. Notre périple a commencé à Amsterdam, chez MyEscape.Club, l'une des plus grosses enseignes de la ville, notamment pour découvrir « The Curse ».

Le scénario

« Une vieille légende raconte l'histoire d'une société secrète qui avait élu domicile dans une ancienne maison d’Amsterdam. Cette habitation fut jadis le lieu de cérémonies horribles où étaient perpétrés des actes d’une très grande cruauté. Certains disent aussi que les âmes d’hommes innocents étaient utilisées pour invoquer des démons. Étrangement, le maire se refuse à démolir cette maison et les habitants, conscients de son funeste passé, ne s'en approchent jamais.

Vous décidez de percer le mystère de cette légende urbaine en vous infiltrant dans cette demeure. Mais parviendrez-vous à la quitter aussi facilement que vous l'avez traversée ? Vos âmes seront-elles à jamais maudites ? »

Un jeu à l'ambiance gore ?

À la lecture de ce scénario, nous nous sommes rapidement dit que cette aventure n’allait pas être une partie de plaisir. En effet, plusieurs membres de l’équipe d'EscapeGame•fr ont un seuil de tolérance à la peur... assez bas. Heureusement, avant même que nous entrions dans la salle, notre maître du jeu a tenu à nous rassurer : « The Curse » ne repose pas sur une immersion gore ni sanglante ! Les game designers de ce jeu ont préféré créer une ambiance « spooky », autrement dit qui a pour objectif de donner la chair de poule aux joueurs.

Dès les premières minutes, nous nous rendons compte que les informations distillées pendant le briefing sont à 100% exactes ! Rien de très effrayant. Un bruit d’ambiance sourd et une lumière tamisée installent de la tension. Nous restons sur nos gardes mais arrivons à nous concentrer sur la résolution des énigmes. Par moments, des jump scares nous font sursauter. Mais ils sont assez prévisibles et les plus observateurs pourront facilement les anticiper.

Nous évoluons dans une maison qui semble dater de plusieurs siècles : au sol, on retrouve un parquet ancien lustré ; au plafond et sur une grande partie des murs, des poutres de soutènement en bois massif sont disposées. Les meubles qui occupent l’espace sont rustiques eux aussi. Les objets de décoration sont en grande partie à connotation religieuse. Ainsi, nous déambulons entre des crucifix ou encore des cierges... Au fur et à mesure de notre progression, nous découvrons des éléments dont l'iconographie se rapproche de l’univers satanique.

On regrette la faible présence d'effets spéciaux. Pour ainsi dire, on n’en dénombre qu’un seul, à la fin de l’expérience. Cette absence engendre un rythme de jeu assez monotone. Aucun élément ne vient nous rebooster ou créer un peu d’excitation. Dommage !

Un jeu très fluide composé de peu d'énigmes

Les équipes à la recherche de challenges intellectuels resteront sur leur faim : le parcours d’énigmes est en grande partie composé de manipulations pas très complexes à exécuter. Pas d’énigmes nécessitant plusieurs étapes de réflexion pour être résolues, pas d’énigmes de logique ardues.

De plus, le jeu est extrêmement fluide. Du premier au dernier casse-tête, vous saurez sans trop de difficulté sur quels indices vous concentrer pour avancer. Ce gameplay limpide, associé à un nombre d'étapes limité, fait qu'une équipe expérimentée qui communique bien peut s'échapper assez rapidement de cette room. Or, quand on sait que le temps de jeu maximal revendiqué est de 75 minutes, une sortie un peu trop rapide peut générer de la frustration.

Cette faible complexité globale n’enlève rien au côté fun et ludique des énigmes. En revanche, ce que nous regrettons le plus, c’est que certaines manipulations ne soient ni intégrées au scénario, ni même cohérentes par rapport au thème exploré. Un effort sur ce point permettrait à « The Curse » de gagner en intérêt et de proposer une narration plus approfondie.

Si vous recherchez un escape game plus complet, plus exigeant sur le plan intellectuel et avec un storytelling plus poussé, n’hésitez pas à tester « Judgment Day ». Une aventure à ne pas manquer !

Rémi Prieur par Rémi Prieur

Avis de la communauté : 79% de satisfaction

3 joueurs ont donné un avis sur ce scénario.

 Histoire et cohérence du scénario
6.9/10
 Décors et immersion
8/10
 Qualité des énigmes
6.9/10
 Fun
8/10
 Accueil et game mastering
9.5/10