Escape GameArchivesAlerte à Voldograd

Alerte à Voldograd

🕵 Cette salle de Victory Escape Game, à Paris, a été testée avant sa fermeture en novembre 2018.

« Alerte à Voldograd » fait partie de la première vague de jeux d’évasion proposés par Victory Escape Game dans son local du 9e arrondissement de Paris. Cette room, importée de l’enseigne de Budapest Mindquest, est ouverte depuis l’été 2015.

A Victory, vous pourrez être investi de missions diverses et variées : tentez de désactiver la matrice, explorez un temple d’Amérique du Sud, brisez une mystérieuse malédiction ! L’enseigne propose aussi deux scénarios classiques dans le monde de l’escape game : un braquage de banque et un désamorçage de bombe.

Dans « Alerte à Voldograd », vous incarnerez une équipe d’élite du déminage, toujours dans les bons coups quand il s’agit de sauver le monde ! Nous entrons dans la room avec notre game master, qui nous briefe plus en détails sur notre objectif du soir.

Le scénario

« Voldograd, 25 décembre 1980, Léonard Kalkarine vient tout juste de remporter l’élection présidentielle de la République démocratique du Voldokistan, face au directeur Karpop. Il doit se réfugier d’urgence dans le bunker du palais présidentiel car les sbires du dictateur sont à ses trousses. Mais Karpop a placé une bombe dans le bunker ! Avec votre brigade d’intervention spéciale, localisez la bombe et désamorcez-là ! Dans une heure, il sera trop tard. Une chance de couper le bon fil ! »

Nous découvrons l’espace de jeu, une pièce brute et sombre que l’on a du mal à identifier. Sans doute s’agit-il d’une pièce de stockage du bunker présidentiel. Quelques indices nous laissent penser que nous sommes effectivement dans les années 1980, dans un pays soviétique… Une très discrète bande-son vient soutenir notre aventure, elle aurait gagnée à être plus prononcée.

Un jeu fluide mais qui a du mal à faire oublier son âge

Le jeu proposé par « Alerte à Voldograd » est linéaire : une fois que vous aurez cerné la première énigme, si vous êtes attentif et avez un peu d’expérience, vous pourrez enchaîner les étapes à un bon rythme et de façon très fluide. Vous retiendrez sans doute votre souffle quand vous vous trouverez devant la bombe, face à un compte à rebours qui fera écho à celui que vous visualiserez sur des écrans au sein de la salle : c’est par le biais d’indices textuels, prêts à apparaître sur ces écrans, que votre maître du jeu vous viendra en aide si besoin.

« Alerte à Voldograd » est donc une room agréable, qui peut parfaitement convenir pour débuter. Mais elle n’échappe malheureusement pas à quelques travers, à mettre sur le compte de son âge… Ce jeu a plusieurs années à son actif et, dans un domaine qui se réinvente encore sans cesse, il paraît aujourd’hui daté : on pourrait par exemple lui reprocher sa quasi-absence de manipulations, ses nombreux cadenas superflus et ses énigmes qui manquent de crédibilité étant donné le scénario. Le casse-tête final, lui, est assez original, et on aurait aimé le voir mis en scène de manière plus aboutie, intégré à un dispositif à la hauteur de l’enjeu… Car vous n’aurez qu’une heure pour empêcher cette bombe d’exploser, autant dire que le suspense sera à son comble ! Bonne chance, agents démineurs !