Escape GameArchivesCursed Valley

Cursed Valley
56% satisfaction

🕵 Cette salle a été testée à Escape Voltaire à Paris, avant la fermeture de l’enseigne en octobre 2018.

Escape Voltaire est une enseigne de jeux d’évasion grandeur nature qui a pris place au sein d’une salle de billard du 11e arrondissement de Paris. Les gérants ont réaménagé une partie de l’établissement en escape rooms, sans pour autant nettement séparer les deux activités : les tables de billard feront ainsi partie des premières choses que vous verrez quand vous entrerez dans les lieux. L’espace d’accueil est grand et le complexe fait également office de bar, pratique pour reprendre des forces après votre partie.

Escape Voltaire compte deux particularités :
– L’enseigne propose quatre escape rooms conçues et fabriquées en Asie, plus précisément en Chine. « Même si elles ont parfois subi quelques adaptations afin de coller à la surface disponible et à la culture européenne des escape games », annonce notre hôte. On nous met cependant en garde contre le petit choc des cultures qui nous attend : « Par exemple, dans ‘‘Cursed Valley’’, vous ne trouverez aucune fouille : il s’agira surtout de placer les bons éléments aux bons endroits. » Voilà qui suffit à aiguiser notre curiosité.
– Escape Voltaire exploite des surfaces de jeu très larges. Sa room « Cursed Valley », la plus grande, s’étale sur 130 m² ! Immense, a fortiori pour un escape parisien. Dans chaque scénario, attendez-vous à découvrir pas mal de pièces.

La room « Cursed Valley » présente elle-même une caractéristique intéressante : sa grande capacité d’accueil. Votre équipe pourra intégrer jusqu’à 7 personnes. Cela dit, cet escape game est linéaire et le nombre d’énigmes n’y est pas très élevé, on vous déconseille donc de venir à plus de cinq aventuriers.

Avant d’entrer dans la room, le game master demandera à votre team de déterminer le nombre d’indices auquel vous aurez droit pendant la partie. « Mais ce ne sera qu’un challenge en plus : si vous avez besoin de davantage d’aide, pas de problème, nous rassure-t-on. On donne de 0 à 10 indices en général sur cette salle. » Très optimiste, nous décidons d’en prendre 5… chacun. On n’est jamais trop prudents.

Il est temps de découvrir la room… Notre maître du jeu nous tend un sceptre doré : « Votre mission sera de le rendre à la déesse Hia » en moins de 60 minutes.

Le scénario

« Explorateurs de chocs, vous êtes largués dans la vallée maudite. Les indices vous mènent aux portes du grand temple d’une civilisation qui semble inconnue. Serpents, masques étranges, torches et longs couloirs… Saurez-vous en percer les mystères ? »

Nous entrons dans la salle. Elle donne malheureusement assez rapidement une impression d’artificialité : nous avons du mal à oublier ce papier-peint qui dessine des pierres, ainsi que ces symboles et éléments qui ont du mal à se fondre dans le décor. La suite sera mieux, sans être excellente. Pas d’ambiance sonore, ce qui aurait pu permettre d’accroître l’immersion – l’enseigne réfléchit à ce sujet. Dans un coin de la pièce, un petit interphone est camouflé : si on souhaite un indice, c’est ici qu’il faudra le demander. Vous en croiserez tout au long de votre chemin.

La première énigme est de très loin la plus dure. Vous devrez réussir à superposer correctement plusieurs couches de réflexion pour parvenir à sa résolution, ce qui est rude pour démarrer !

Aucun objet caché mais de l’observation

Toujours dans cette première pièce, une manipulation très surprenante aurait pu entrer dans notre top des énigmes les plus WTF ! Un non-sens assumé par l’équipe d’Escape Voltaire.

Il faudra s’accrocher pour passer cette première étape, car la suite est nettement plus agréable. Au programme, toujours aucun cadenas et toujours beaucoup de manipulations, même si elles sont un peu répétitives. Une fois que l’on a compris comment fonctionne le jeu, tout peut se dérouler de manière fluide, assez rapidement et logiquement.

Comme annoncé par l’enseigne lors du briefing de mission, « Cursed Valley » ne nécessite pas de fouiller physiquement les lieux à la recherche d’objets cachés. Votre sens de l’observation sera néanmoins mis à l’épreuve : certains détails ne sont pas si évidents à remarquer.

Soyez prudents !

Vous découvrirez une surprise sympa en termes d’agencement de l’espace, qui créera à n’en pas douter son petit effet ! Une autre surprise vous attend, complètement déconcertante : il vous faudra être très prudent, surtout si vous partez à l’aventure avec beaucoup d’équipiers. Le staff d’Escape Voltaire aura beau vous surveiller comme du lait sur le feu, un accident est par nature imprévisible. Faites bien attention !

Le final de « Cursed Valley » nous a laissé assez perplexe. Notre équipe n’a en tout cas pas compris le sens des dernières minutes de jeu. « On n’était pas censé rendre le sceptre à Hia ?! »

En jouant sur la très grande surface exploitée, Escape Voltaire a essayé de mettre l’accent sur les sensations d’exploration et d’aventure. Il est vrai que plus on progresse et plus on se demande jusqu’où la room va nous emmener, plus on a envie de découvrir de nouvelles pièces, de nouvelles ambiances et de nouvelles surprises. « Cursed Valley » est le jeu d’évasion le plus difficile de l’enseigne : formez une équipe aussi maline que courageuse, et advienne que pourra…