Vous avez joué plus de 100 salles ? Participez aux TERPECA 2022, le classement des meilleurs escape games du monde.

Thème
Enquête
Nombre de joueurs
2 à 6 joueurs
Niveau
Pour débuter
Immersion
Assez bien
Prix
19 à 35€/joueur
20 %
Fouille
20 %
Manipulation
60 %
Réflexion

L’Enquêt’Heure a ouvert en février 2019 à Auxerre. Le jour de notre visite, en juin 2022, cette enseigne d’escape game proposait d’investiguer sur trois affaires : deux à destination des adultes et une pour les tout-petits.

Celle que nous avons choisi de découvrir s’appelle « Convocation ». Cette mission plonge les joueurs dans un commissariat de l’Yonne en quête d’indices sur un terrible fait divers qui, s’il n’avait pas été fictionnel, aurait eu toute sa place dans un programme télé que l’on ne présente plus :

Le scénario

« Auxerre. Une suite de meurtres non élucidés met la ville en état d’alerte. Le détective Bonnin ne parvient pas à mettre la main sur les assassins. Convoqués en tant qu’ultimes témoins, vous allez devoir vous expliquer auprès du détective et de ses méthodes peu conventionnelles. Mieux vaudra avoir un alibi en béton. Si vous ne voulez pas finir accusés des pires crimes de la ville, il vous faudra trouver le coupable et vite ! »

Notre priorité number one pour l’heure à venir ? Identifier le serial killer qui sévit depuis 2015 à Auxerre. Les conséquences pourraient, le cas échéant, s’avérer désastreuses pour l’un d’entre nous…

En immersion dans un commissariat auxerrois

Nous entrons dans le commissariat et sommes surpris par les outils de travail dont les policiers auxerrois disposent, qui nous ramènent plus de vingt ans dans le passé ! On frôle ici l’anachronisme, même si ce décalage technologique peut très pragmatiquement s’expliquer par le cruel manque de moyens des services publics. Les forces de l’ordre de l’Yonne ont certes très peu de budget, mais leur passion, elle, traverse les âges ! Un seul coup d'œil au bureau suffit à identifier ce loisir qui insuffle un peu de vie et d’âme au « comico », mais aussi une couleur locale. On salue au passage la plus grande célébrité auxerroise, et on ne parle pas d’Émile Louis !

Mis à part ces quelques éléments, force est de constater que les décors sont rudimentaires et que ce poste de police paraît par conséquent malheureusement assez vide. On n’y trouve par exemple aucun objet ou document accessoires, qui auraient pu apporter davantage de crédibilité au lieu.

Le jeu, lui, présente un gameplay assez original : il s’agit de recouper des indices au fil de la partie afin d’innocenter de potentiels meurtriers sur la base d’informations prenant des formes diverses. Le résultat est ludique, rythmé et plaisant, notamment parce que l’on a très fréquemment la sensation de progresser dans l’enquête et donc de se rapprocher du but escompté.

Logique, observation et déduction

Dans le fond, les énigmes sont la plupart du temps bien insérées au sein de l’intrigue elle-même ; cependant, dans la forme cette intégration est entachée car il est peu probable que les indices faisant avancer les investigations servent par ailleurs à déverrouiller des tiroirs et autres rangements, comme c’est le cas dans « Convocation ». Ce point de détail a tendance à nous rappeler que nous ne sommes que dans un jeu, ce qui nuit à l’immersion globale.

Parmi les casse-têtes imaginés par L’Enquêt’Heure, on retrouve quelques grands classiques que les joueurs qui débutent auront plaisir à découvrir. Nous leur conseillons d’ailleurs d’autant plus cet escape game que ses étapes sont assez guidées et pas extrêmement compliquées. Un peu de logique, d’observation et de déduction, et le tour sera joué ! À noter en revanche que, sans le vouloir, nous avons résolu les énigmes dans un ordre qui n’était pas forcément prévu par le jeu et parfois sans avoir tous les éléments requis, ce qui montre que son game design est perfectible. Cela ne nous a néanmoins pas trop dérangé ni perturbé car il peut être facile, avec un peu d’expérience, de retomber sur ses pattes.

La room ne propose pas énormément de cadenas, mais pas beaucoup de manipulations non plus. Elle contient néanmoins une bonne poignée de mécanismes électroniques dissimulés, mais ces effets sont simples et peuvent aussi être perçus comme redondants.

« Convocation », c’est une enquête dans un commissariat dont le détective en chef cache quelques secrets… Pour les révéler, et par la même occasion tirer au clair l’affaire qui vous sera confiée, vous devrez exploiter toutes les informations à votre disposition et effectuer les bons recoupements aux bons moments. Assez fluide et agréable, la salle de L’Enquêt’Heure remplit parfaitement son objectif : initier aux jeux d’évasion.

Mélanie Vives par Mélanie Vives

Avis de la communauté : 77% de satisfaction

16 joueurs ont donné un avis sur ce scénario et 4 joueurs l'ont ajouté à leur todo-list.

 Histoire et cohérence du scénario
7.6/10
 Décors et immersion
6.8/10
 Qualité des énigmes
7.4/10
 Fun
7.3/10
 Accueil et game mastering
9.4/10