Escape GameAyguesvivesTourbillon EscapeLe boucher

Le boucher
87% satisfaction

40% Fouille
30% Manipulation
30% Réflexion
  • Thème
    Horreur | Paranormal
  • Niveau
    Difficile
  • Immersion
    👌 Parfait
  • Prix
    22 - 40€/joueur
  • Nombre de joueurs
    2 à 6 joueurs

Lors de nos voyages dédiés aux escape games dans toute la France, nous aimons tomber sur des gérants passionnés. Heureusement pour nous, ce type de rencontre est assez fréquent. Nous aimons discuter à bâtons rompus de notre loisir préféré. C’est notamment ce qui nous est arrivé quand nous avons rendu visite à Tourbillon Escape.
Cette enseigne, située à Ayguesvives, à une vingtaine de kilomètres de Toulouse, a ouvert ses portes dans un ancien hôtel. Ce qui fait sa particularité, c’est que les créateurs ont tout réalisé de leurs propres mains. Nous avions testé leur scénario « Wanted » il y a quelque temps. Cette fois-ci, autre ambiance : l’équipe vient de se faire kidnapper par un tueur en série ! EscapeGame•fr vit peut-être ses derniers instants…

Le scénario

« Vous vous réveillez dans ce qui semble être une vieille chambre d’hôtel quelque peu réaménagée. Votre dernier souvenir : cette belle balade au bord du canal du midi qui semble bien loin. Vous comprenez très vite que vous avez été kidnappés par l’un des plus dangereux psychopathes des derniers temps : le Boucher. Adepte du découpage de ses victimes, vous refusez d’être les prochains sur sa liste. Par chance, avant de passer à l’action, le serial killer aime se divertir : il vous accorde 60 minutes pour prendre votre destin en main.
Mais n’oubliez pas, c’est lui qui est derrière la caméra. Alors épatez-le pour éviter la rencontre avec ses lames. Logique, communication, cohésion et entraide vous permettront, peut-être, de lui échapper. »

L’avant-jeu

Cette expérience ne se limite pas à une aventure de 60 minutes dans une salle dont nous devons nous libérer. La mise en condition commence dès notre arrivée dans cet ancien hôtel en bordure de route départementale. Comme bien souvent, nous sommes accueillis avec une petite boisson. Mais aussitôt la dernière gorgée engloutie, la salle s’assombrit.
Notre maître du jeu commence alors à nous raconter l’histoire de ce serial killer surnommé le Boucher, qui sévit dans la région. Nous nous plaçons autour de notre conteur. La scène peut faire penser à ces soirées autour d’un feu de bois en forêt, quand les campeurs se racontent des histoires d’horreur.

Au fur et à mesure qu’il raconte son histoire, notre maître du jeu se fait de plus en plus inquiétant. Il nous bande les yeux, nous sommes maintenant ses prisonniers.

Pris au piège

Ouf ! Dès que nous ouvrons les yeux, nous nous apercevons que nous sommes encore tous ensemble. Le Boucher a été magnanime MAIS chacun de nous se retrouve empêché. Nous commençons à fouiller aussi loin que nous pouvons nous débattre pour essayer de trouver les premiers éléments qui nous permettront de nous libérer. Mais, rapidement, nous nous apercevons que nous ne sommes pas seuls…

« Le boucher » est une aventure très différente des autres jeux créés par Tourbillon Escape. Ici, l’objectif est clair : provoquer chez les joueurs une peur bleue. Pour arriver à ses fins, l’enseigne joue sur plusieurs tableaux : une ambiance sombre et angoissante, des jump scares et surtout un game mastering hors pair. Il s’agit de la véritable originalité de cette salle. Pendant une heure, le Boucher va jouer avec vos peurs et avec vos nerfs. Il va aussi essayer de prendre l’ascendant psychologique sur vous pour vous déstabiliser.
Le Boucher est omniscient ! Il est partout et sait tout de vous. Ce n’est pas pour rien si l’enseigne s’enorgueillit d’avoir un taux d’abandon plus élevé que la moyenne. Notre équipe en a d’ailleurs fait les frais, certains participants demandant à sortir avant la fin de l’aventure. « Le boucher » est une salle d’horreur. Cette expérience va donc au-delà de la peur.

Des énigmes simples

Si l’on regarde froidement l’enchaînement des énigmes et des actions à réaliser, le jeu est relativement simple. La rapidité à laquelle vous progresserez sera donc entièrement liée à votre capacité à affronter le Boucher. On retrouve pas mal de fouille, d’énigmes d’observation et de déduction, quelques clés et quelques manipulations.

Souvenez-vous que vous n’êtes pas les premiers à occuper ces lieux. Votre progression va devoir se faire au beau milieu des restes des précédents occupants. Le Boucher étant un poil psychopathe, les énigmes installées pour vous mettre à l’épreuve vous conduiront directement auprès d’anciens occupants… moins chanceux que vous pour le moment, si bien que même une simple addition pourrait vous donner du fil à retordre.

Quand on est un joueur pas très téméraire, « Le boucher » se révèle être une salle marquante. Tourbillon Escape a tout misé sur l’immersion et la mise en condition des joueurs, et le résultat est parfait. On souhaite beaucoup de succès à cette room qui le mérite, même si on espère qu’à l’avenir l’enseigne préférera créer des scénarios plus… reposants psychologiquement parlant.