Thème
Cambriolage
Niveau
Intermédiaire
Immersion
👍 Très bien
Prix
17 à 30€/joueur
Nombre de joueurs
2 à 7 joueurs
40 %
Fouille
30 %
Manipulation
30 %
Réflexion

1er septembre 2020, une mission de la plus haute importance nous attend ! Nous avons été contactés par l’enseigne Le Sablier, au Soler près de Perpignan, pour infiltrer un musée chilien et y récupérer des documents top secrets. Heureusement, il existe des vols directs entre la région Occitanie et l’Amérique du Sud. Nous avons pu nous rendre sur place en un claquement de doigts.

Aussitôt arrivés sur place, nous prenons la direction du musée, qui nous a été donné comme point de rencontre par notre informateur. L’heure du rendez-vous sonne. Nous découvrons que notre source est en fait le responsable de la sécurité du musée que nous devons cambrioler…

Le scénario

« Vous êtes une organisation secrète spécialisée dans les découvertes et les vols de trésors historiques. Je m’appelle Spencer et serai votre interlocuteur auprès de mon richissime client qui souhaite garder l’anonymat. Des documents anciens dérobés dans les archives gouvernementales à Santiago du Chili nous confirment l’existence d’un trésor d’une valeur inestimable. Ils évoquent le rubis du célèbre conquistador Pedro De Valdivia, lieutenant de Francisco Pizarro et gouverneur du Chili au nom du roi d’Espagne Charles Quint.

Toutes nos recherches pour découvrir ce joyaux convergent vers un seul et même endroit, sa dernière demeure à Santiago du Chili, devenue depuis un musée. L’accès y est difficile et la sécurité importante. Sur place depuis six mois, j’ai réussi à devenir responsable de la sécurité du musée. Malheureusement, je ne suis pas parvenu à le trouver. Aussi, je vous attends au plus vite ici, dans la capitale. Mon client est du genre impatient et très capricieux. Le temps presse… J’ai vraiment besoin de vous. Vous êtes mon dernier espoir. Ensemble et associés, nous pouvons devenir riche ! »

Une nuit heure au musée

Le responsable de la sécurité nous conduit dans la salle principale du musée. C’est ici qu’il décide de nous briefer sur notre mission. Dès le début, nous avons une vision assez précise de l’étendue de l’espace de jeu que nous allons devoir fouiller. Cette salle offre de beaux volumes, pour autant nous ne sommes pas dans un musée d’envergure internationale. La Sablier a su capter l’essence de ce qui fait le charme des petits musées pittoresques, que l’on peut visiter dans n’importe quelle ville touristique. Comme nous nous trouvons dans une ancienne habitation, le mobilier qui habille la pièce nous est familier. Ces meubles, que l’on croirait tout droit sortis du XVIIe siècle, sont peu nombreux mais très imposants. Le rustique fait toujours mouche dans ce type de scénarios. Des tapisseries et objets d’ornementation viennent parfaire le tout. L’immersion est de très bonne qualité.

En ce qui concerne le jeu, au commencement nous sommes un peu déboussolés. En règle générale, dans les escape games nous trouvons des cachettes à fouiller, des grosses machines à manipuler. Cette fois-ci, nous devons faire marcher notre imagination pour trouver quoi faire. C’est d’ailleurs une des qualités dont vous devrez faire preuve durant cette aventure : la débrouillardise. En effet, vous ne devrez pas vous fier aux apparences. Telles des boîtes à malice, certains éléments de décor cachent des secrets. Ils ne demandent qu’à parler…

Ce que nous avons aimé, c’est que cette fouille est cohérente. Les différentes caches ne font pas factices. Une très grande partie d’entre elles datent de l’époque à laquelle les meubles ont été fabriqués. D’où la difficulté pour les trouver.

Une progression sous le signe des cadenas

« Vol au musée » est une salle de première génération. De fait, les cadenas à code et les clés rythmeront votre progression. Par chance, ces objets ont profité du travail de chine qui a été opéré pour le mobilier. Grâce à leur aspect ancien, ils s’intègrent à merveille dans le décor.
Pour les ouvrir, vous devrez résoudre une série d’énigmes. Au programme : de l’observation, du décodage et de la déduction. Certaines énigmes sont textuelles. Elles sont moins intégrées à l’intrigue même si elles donnent un côté fun au jeu.

Heureusement, cette aventure propose aussi quelques manipulations bien pensées très plaisantes. On aurait aimé qu’elles occupent une place plus importante dans ce jeu qui, comme nous vous le laissions penser plus haut, fait la part belle à la fouille. Par moments, vous devrez faire preuve d’un peu d’adresse. Mais que les plus maladroits se rassurent : il est peu probable que vous restiez longtemps bloqués sur ces manipulations qui nécessitent du doigté. Elles sont facilement réalisables.

Même si sur le plan des énigmes, « Vol au musée » n’est pas la salle la plus originale que nous ayons testée, elle présente un certain nombre de points forts. Les fans de fouille seront aux anges. Durant 60 minutes, vous aurez beaucoup d’objets à trouver. Des objets très (trop) bien planqués. Il est assez rare de tomber sur des rooms où cette caractéristique de jeu est aussi présente. Si vous aimez farfouiller, foncez.

Mais cet escape game vous réserve aussi un certain nombre de surprises. Elles vont ponctuer la dernière partie du jeu. Le point d’orgue ? Le final, auquel vous pourrez assister si vous arrivez à mettre la main sur le rubis de Pedro De Valdivia. Mais pour découvrir tout ça, il faudra vous rendre sur place ! Bonne chance aux cambrioleurs qui voudront prendre part à cette aventure.

Rémi Prieur par Rémi Prieur

Avis de la communauté : 84% de satisfaction

8 joueurs ont donné un avis sur ce scénario et 4 joueurs l'ont ajouté à leur todo-list.

 Histoire et cohérence du scénario
8.6/10
 Décors et immersion
8.5/10
 Qualité des énigmes
7.6/10
 Fun
7.9/10
 Accueil et game mastering
9.4/10