Escape GameLuxembourg216k Escape RoomLibérez Mlle Rose

Libérez Mlle Rose

50% Fouille
15% Manipulation
35% Réflexion
  • Thème
    Enquête | Explorateur
  • Niveau
    Difficile
  • Immersion
    Bien
  • Prix
    20 - 30€/joueur
  • Nombre de joueurs
    2 à 6 joueurs

216k Escape est la première enseigne de jeux d’évasion à avoir ouvert chez nos voisins luxembourgeois, en janvier 2016. Elle est extrêmement atypique puisque sa propriétaire, Danièle, l’a installée… dans sa maison familiale ! Il faut sortir du centre de la ville de Luxembourg pour la trouver, se rendre dans une zone périphérique résidentielle. Danièle a transformé tout l’étage dans lequel elle habitait : elle y a aménagé un petit salon coloré et deux escape rooms, qu’elle a créées avec son compagnon. C’est justement lui qui nous accueille sur le pas de la porte. L’homme a le don de nous surprendre dès la première seconde : il arbore un costume rouge et noir aux boutons dorés, un chapeau, des lunettes rondes et une canne. Une tenue « d’inspiration steampunk », nous explique-t-il.

Les salles de 216k Escape portent la marque de ces deux généreux passionnés qui ont tout fait eux-mêmes, de A à Z. Leur générosité transparaît notamment dans le nombre d’énigmes que vous aurez à résoudre : ceux qui préfèrent jouer en duo trouverons là deux très gros challenges ! « Libérez Mlle Rose » affiche d’ailleurs un taux de sortie de seulement 20 %. « Mais quelques groupes ont déjà réussi sans aucun indice », tient à rassurer Danièle. Elle nous fait entrer dans la salle et nous confie son problème : Mlle Rose a disparu…

Le scénario

« Mlle Rose est la secrétaire de l’avocat Monsieur Clarence Darrell. En cette fin d’après-midi, elle a quitté le travail plus tôt parce qu’elle devait se rendre chez son médecin pour un examen médical. Dès son départ, Monsieur Darrell se hâta de retourner à son bureau. Les mains tremblantes, il composa un numéro sur son téléphone. Quelques secondes plus tard, il entendit quelqu’un : ‘‘Allô ? Ernie Adams à l’appareil.’’ Absorbé par sa conversation téléphonique, il tressaillit en entendant un bruit qui venait de la réception de Mlle Rose. Il poussa la porte : Mlle Rose se tenait debout au milieu du bureau, avec une enveloppe à la main. Elle le scruta d’un regard terrifié. Depuis, personne ne l’a revue, elle ne s’est pas présentée chez son médecin… Où est-elle donc passée ? »

Ce scénario initial sera développé tout au long du jeu, vous serez immergés au sein d’une vraie histoire, avec des rebondissements et des révélations, vous apprendrez à connaître des personnages… L’équipe d’Escape Game Paris apprécie particulièrement ce genre de rooms au fort parti pris scénaristique.

Quoi de plus logique que de commencer notre enquête dans le bureau de Mlle Rose ? Nous y voici entourés d’armoires, d’étagères, de rangements, d’un petit coin bar et de sa bouteille de whisky en cas de coup dur, d’une radio pour écouter de la musique… La promesse est tenue, nous sommes dans un bureau lambda, réaliste, et on dirait d’ailleurs que celui du boss de Mlle Rose n’est pas très loin.

La pièce fourmille d’objets, de boîtes en tout genre, de cadenas… Vous devrez tout retourner de fond en comble, tout inspecter. Plus le temps passera, plus vous évoluerez dans un joyeux bazar et moins vous aurez de place pour poser vos pieds ! Devant cette profusion d’éléments, 216K Escape a mis en place un système que l’on voit de temps en temps dans les rooms des villes où les escape ne sont pas encore très développés : un « détail » vous indiquera parfois quels éléments doivent être associés, ce qui fluidifiera le jeu. Certes, l’immersion en prend un coup, car ces « détails » ne seraient évidemment pas présents dans la vraie vie – d’une manière générale, d’ailleurs, les énigmes que vous résolverez ne sont pas très réalistes par rapport au scénario –, mais grâce à cela le jeu gagne en rythme et tout s’enchaîne bien.

Le géocaching rencontre l’escape game

Seule la fouille, dense et parfois très subtile, sera susceptible de freiner votre progression. Nous n’avons pas été étonnés d’apprendre que les deux créateurs des salles de 216k sont d’anciens géocacheurs, cette chasse au trésor mondiale utilisant les coordonnées GPS : ils ont dissimulé des indices dans les moindres recoins et vous passerez une grande partie de l’heure à fouiller, refouiller, rerefouiller… Si vous détestez cet aspect des escape games, cette salle n’est pas faite pour vous.

Côté casse-têtes, le très classique côtoie le très original. L’enseigne a notamment imaginé une énigme métaphorique symbolisant une action qu’il serait impossible d’effectuer dans une salle : il y a de l’idée !

Dernière précision : le Luxembourg étant un pays trilingue, tous les textes que vous trouverez dans les rooms de 216k sont écrits en anglais, français et luxembourgeois.

Vous savez maintenant ce qu’il vous reste à faire : libérez Mlle Rose !