Escape GameLyonEscape YourselfDe l’autre côté du miroir

De l’autre côté du miroir

40% Fouille
25% Manipulation
35% Réflexion
  • Thème
    Contes | Romans
  • Niveau
    Pour débuter
  • Immersion
    Bien
  • Prix
    18 - 33€/joueur
  • Nombre de joueurs
    3 à 6 joueurs

Dans le monde des franchises d’escape game made in France, Escape Yourself est la plus largement implantée. En janvier 2020, lors de notre visite à Escape Yourself Lyon, une trentaine d’établissements quadrillaient l’Hexagone, de Strasbourg à Porto Vecchio en passant par Bordeaux. La salle « De l’autre côté du miroir » est d’ailleurs jouable un peu partout sur le territoire.

Le scénario

« Poussés par votre curiosité, vous ouvrez une étrange porte… Et soudain, c’est le monde des merveilles d’Alice qui s’offre à vous. Un monde plein de fantaisie mais aussi plein de malice ! Pour revenir à la réalité, il faudra déjouer les pièges de la reine de cœur, et ce ne sera pas chose aisée ! »

Retrouver la montre du lapin blanc

Dans le couloir menant à l’univers d’Alice, notre game master nous donne quelques derniers conseils et des détails supplémentaires concernant notre mission : pour la remplir, il nous faut retrouver la montre du lapin blanc.

En poussant la porte, nous découvrons une pièce haut en couleur. Difficile d’identifier cette endroit, couvert de végétation mais meublé. Intérieur ? Extérieur ? Après tout, nous sommes au pays des merveilles, ces questions ont-elles bien un sens ?

La plupart des escape games débutent par l’exploration des lieux. C’est particulièrement vrai pour « De l’autre côté du miroir », où une fouille assez minutieuse de l’espace de jeu est nécessaire avant de vraiment pouvoir progresser. Plusieurs énigmes doivent d’abord être résolues en parallèle afin de débloquer un élément, mais par la suite le jeu devient linéaire, chaque étape délivrant de quoi s’attaquer à la suivante.

Une bonne introduction aux escape rooms

« De l’autre côté du miroir » est dans le catalogue d’Escape Yourself depuis déjà quelques années, ce scénario date des premières générations d’escape rooms, où l’accent n’est pas mis sur l’intégration des énigmes dans une histoire et où on trouve un certain nombre de cadenas, à clé ou à code, et des casse-têtes à la mécanique assez classique. Par conséquent, ce jeu est une bonne introduction aux escape rooms pour les équipes qui ne sont pas rompues à l’exercice, les étapes étant très abordables sans expérience.

Les habitués quant à eux vivront certainement une heure fluide, la principale difficulté – relative – étant de repérer quels éléments doivent être mis en relation. Lors de notre partie, c’est justement sur ce point que deux des énigmes nous ont laissées un peu perplexes, car nous les avons trouvées ambiguës sur les objets à relier.

Des marqueurs de l’univers d’Alice, mais…

L’espace de jeu est guilleret et coloré, on y retrouve de nombreux marqueurs de l’univers d’Alice, dont un type d’énigme très original pour un escape game. Néanmoins, on regrette un peu que « De l’autre côté du miroir » se cantonne à un seul style de décors, alors que le pays des merveilles offre une vaste diversité d’ambiances.

En cas de blocage, c’est via un écran présent dans la pièce que des indices vous seront distillés par votre maître du jeu. « De l’autre côté du miroir » est une salle pour toute la famille : les plus jeunes y trouveront très certainement leur compte, pour peu qu’ils soient accompagnés par des adultes pour les guider.

Découvrez le teaser vidéo de la salle « De l’autre côté du miroir » :