Escape GameMalinesDe Gouden KooiCabin in the Woods

Cabin in the Woods

30% Fouille
30% Manipulation
40% Réflexion
  • Thème
    Enquête | Explorateur
  • Niveau
    Pour débuter
  • Immersion
    Assez bien
  • Prix
    20 - 30€/joueur
  • Nombre de joueurs
    3 à 6 joueurs

Escape game jouable en français sur demande

Nous vous proposons une incursion en terre flamande. Malines – Mechelen en néerlandais – nous accueille pour un nouveau test de salle. Cette ville située dans la province d’Anvers jouit de sa proximité avec Bruxelles. Y trouver une salle où il est possible de jouer en français n’est donc pas mission impossible.

C’est dans l’enseigne De Gouden Kooi que nous avons posé nos valises en juillet 2020. Cette dernière a une mission très délicate à nous confier, intitulée « Cabin in the Woods ».

Le scénario

« Vous venez d’être contactés par deux parents angoissés. Leurs enfants, partis skier dans les Alpes autrichiennes, ne donnent plus signe de vie alors qu’ils auraient déjà dû revenir de leur voyage. La police ne semble pas très encline à lancer une enquête sur cette mystérieuse disparition. Comme vous êtes des détectives brillants, la famille fait appel à vous. Elle vous demande de vous rendre dans le petit village autrichien d’Hippach et d’enquêter dans le chalet qu’occupaient leurs enfants. Ferez-vous la lumière sur ce mystère ? »

Une salle de première génération

Si vous avez l’habitude de jouer dans des rooms remplies de mécanismes, autant vous dire que vous allez tomber de haut. En effet, « Cabin in the Woods » fait la part belle aux cadenas. Dans ce jeu linéaire, chaque code trouvé vous permettra d’accéder à un indice pour résoudre l’énigme suivante, jusqu’à ce que vous arriviez à la fin de l’histoire. Le rapprochement entre un code trouvé et le cadenas à ouvrir se fait par le biais de couleurs ou de pictogrammes. L’enseigne évite au moins le côté un peu lourd qu’aurait représenté le test d’une combinaison sur l’ensemble des cadenas de la pièce.

Le décor du chalet dans lequel nous avons été envoyés est assez bien réalisé. Mais, avec du recul, ce qui nous a marqués c’est le décalage entre l’immersion de cette salle et celle de « The Treasure of Kalakmul ». « Cabin in the Woods » est la deuxième room de De Gouden Kooi. On pourrait s’attendre à ce que son immersion dépasse celle de son aînée. Ce n’est pas le cas ! On se retrouve à enchaîner les casse-têtes de logique. Certains nous donnent l’impression d’êtres posés là pour qu’on se creuse les méninges sans que cela apporte un intérêt à la progression du scénario. À un autre moment, nous sommes amenés à voir pendant plusieurs minutes l’espace d’accueil de l’enseigne, à l’extérieur de la salle. Conséquence : nous sommes ramenés au fait qu’il ne s’agit que d’un jeu. Les Alpes autrichiennes sont bien loin.

Quelques trouvailles

À côté de ça, nous retrouvons quelques manipulations bien pensées qui apportent une dose de fun à l’aventure. Certaines séquences du jeu bénéficient aussi d’un effort d’intégration au sein de l’histoire car oui, une histoire a été construite autour de cette disparition. Dès les premières minutes de jeu, vous pourrez avoir un pressentiment sur ce qui est arrivé à cette bande de jeunes. Au fur et à mesure de la résolution des énigmes, vos suspicions deviendront des certitudes jusqu’au dénouement final.

Dans cet escape game aussi, trois pièces dorées ont été cachées. Elles vous permettront de tenter de remporter des lots sur une machine à pince de fête foraine, à la fin de votre partie. Une mission de taille pour les amateurs de fouille, les pièces étant très bien planquées !