Escape GameParisLa PièceLe grenier de La Pièce

Le grenier de La Pièce
78% satisfaction

40% Fouille
35% Manipulation
25% Réflexion
  • Thème
    Enquête | Explorateur
  • Niveau
    Intermédiaire
  • Immersion
    👏 Excellent
  • Prix
    27 - 35€/joueur
  • Nombre de joueurs
    2 à 4 joueurs

La Pièce fut l’une des toutes premières enseignes d’escape game à voir le jour en France. Dès septembre 2014 dans le 10e arrondissement de Paris, près de la station de métro Strasbourg Saint-Denis, elle proposait d’explorer le bureau de l’auteur britannique Lewis Carroll. Depuis mai 2017, sa deuxième salle, « L’odyssée de La Pièce », propulse quant à elle les joueurs en orbite.

En juillet 2020 avec « Le grenier de La Pièce », l’établissement dévoilait une troisième création en donnant vie à un mystérieux personnage…

Le scénario

« La célèbre exploratrice du XXe siècle Claudine Blanchet a voyagé partout dans le monde, ramenant de ses expéditions les plus incroyables trésors. On dit qu’ils seraient cachés dans un ancien grenier… Nous en avons ouvert la porte et vous proposons aujourd’hui de venir y chiner ce qu’il vous plaît ! Mais attention, les inquiétants objets ramenés de ses périples sont paraît-il si précieux que certains les pensent maudits. Êtes-vous prêts à courir le risque ? »

Direction le grenier donc ! Nous grimpons les escaliers poussons une porte du rez-de-chaussée et, même si nous n’avons pas monté la moindre marche, nous avons immédiatement la sensation de découvrir des combles abandonnés. La pièce, conforme à l’idée que l’on peut se faire d’un grenier qui n’a pas été visité depuis des décennies, est très convaincante. Vieux parquet, murs abîmés, poutres apparentes à faire pâlir d’envie Stéphane Plaza… Le lieu déborde de vieux objets, de livres poussiéreux, de malles hors d’âge.

Cette première bonne impression visuelle est renforcée par l’obscurité qui berce la salle. D’ailleurs, avis à celles et ceux qui ont une mauvaise vue et pâtissent du manque de lumière dans les escape games : cette aventure se déroule dans un environnement sombre du début à la fin.

Claudine, es-tu là ?

En fouillant le grenier de La Pièce, vous mettrez la main sur une poignée de documents qui vous permettront d’en savoir davantage sur Claudine Blanchet, sur son passé, ses voyages, ses ambitions et ses tourments. C’est ainsi que vous ferez connaissance avec l’exploratrice, que vous comprendrez qui elle est vraiment et ce qu’elle attend de vous – nous ne vous dirons rien à ce sujet pour ne pas gâcher votre découverte. Il est très agréable de parcourir ces quelques textes et photos car, même s’ils ne participent pas tous à la résolution des énigmes, ils contextualisent l’aventure et lui donnent de la consistance, renforçant ainsi l’immersion.

Les quelques lignes du scénario tel qu’il est présenté sur le site de La Pièce laissent penser que la room peut causer de petites frayeurs… Âmes sensibles, ne vous abstenez pas ! Car même si cet escape game pourra inquiéter les joueurs les plus impressionnables, on ne peut pas dire qu’il fasse peur. Quelques effets de lumière, de bruitage ou des surprises plus physiques, liées à des interactions avec les décors ou non, vous désarçonneront cependant peut-être. Ces surprises sont très simples mais très bien réalisées.

Des contraintes naissent la créativité

La fouille est la composante principale de la mission. « Le grenier de La Pièce » ne contient aucun cadenas, elle compte une bonne proportion de manipulations mais pourtant très peu de mécanismes. L’un d’eux, très amusant, se démarque par son originalité ; les autres sont très basiques et ne devraient pas surprendre les habitués des jeux d’évasion, à l’image de la plupart des énigmes, qui s’appuient sur des grands classiques.
L’enseigne parisienne a créé cette aventure à l’aide d’un modeste budget et cela se ressent lors de certaines manipulations, très artisanales, qui nous ramènent à l’époque des tout premiers escapes games. Mais les contraintes sont souvent propices à la créativité, et La Pièce nous a aussi agréablement surprises avec deux éléments de scénographie faits maison extrêmement ingénieux – dont le système de game mastering –, qui apportent une dimension magique à la room.

Plutôt que de retracer en détail l’histoire de Claudine Blanchet, comme on pourrait le penser de prime abord, les casse-têtes se concentrent davantage sur les précieux secrets et trésors cachés dans son grenier : ils prennent en quelque sorte la forme d’un jeu de piste imaginé par la protagoniste.

Un escape game conçu pour les équipes de deux

L’espace exploité par cette salle n’est pas très vaste. Même si jusqu’à quatre joueurs peuvent simultanément prendre part à la mission, elle a avant tout été conçue pour des équipes de deux. Lors d’une étape en particulier, si vous êtes plus nombreux vous vous sentirez très probablement à l’étroit. Nous vous déconseillons donc d’explorer ce grenier en quatuor.

La Pièce a pensé aux as de la fouille : deux easter eggs évoquant les autres jeux de l’enseigne sont rudement bien planqués dans les décors, et l’un d’eux éveillera à coup sûr particulièrement votre intérêt… Deux clins d’œil qui sont finalement à l’image de cet escape game : malin et agrémenté d’un supplément d’âme.