Escape GameParisRoom RushLa grande horloge

La grande horloge
64% satisfaction

35% Fouille
40% Manipulation
25% Réflexion
  • Thème
    Science-Fiction | Fantastique
  • Niveaux au choix
    Intermédiaire, Difficile, Expert
  • Immersion
    Bien
  • Prix
    22 - 35€/joueur
  • Nombre de joueurs
    2 à 5 joueurs

Room Rush accueille les joueurs depuis août 2018 dans le 11e arrondissement de Paris, près du cimetière du Père-Lachaise. Ses trois salles ont un point commun : leurs thèmes originaux et décalés, rarement exploités par d’autres enseignes d’escape game. Dans « La supérette », vous enquêterez dans une épicerie de quartier ; dans « La reine d’Angleterre », vous viendrez à la rescousse d’Elizabeth II ; et dans « La grande horloge », vous sauverez la Terre en devenant les maîtres du temps.

Nous voilà dans l’espace d’accueil de Room Rush en janvier 2019, nous nous apprêtons à incarner les derniers horlogers vivants.

Le scénario

« La rotation de la Terre ralentit et, dans une seconde, le temps va s’arrêter ! Vous êtes les derniers horlogers vivants et êtes miniaturisés dans l’Horloge afin de la faire redémarrer. La dernière seconde passera très lentement, espérons que ça vous suffise ! »

Trois niveaux de difficulté existent

  • Le niveau « moyen », que l’on conseille aux équipes qui débutent.
  • Le niveau « difficile », dans lequel le jeu est un peu moins guidé. Vous aurez également droit à moins d’indices. C’est le mode que nous avons testé.
  • Le niveau « impossible », réservé à celles et ceux qui aiment les défis relevés ! Les énigmes sont plus compliquées, elles sont accompagnées d’une quête annexe, et vous aurez encore moins d’indices à votre disposition. « Il n’est pas à proprement parler impossible, peut-on lire dans la FAQ du site de l’enseigne, c’est-à-dire que rien n’est conçu pour ne pas pouvoir être fait, mais il est très très difficile. »

Si le nombre d’indices diffère selon le niveau de difficulté choisi, c’est que Room Rush a mis en place un système de game mastering très surprenant, que l’on vous laissera découvrir sur place. Nous n’avons pas trop compris le pourquoi du comment pendant que nous jouions, mais le principe n’en reste pas moins original et amusant.

Distribution de gadgets steampunk

Attendez-vous à une distribution de gadgets à l’esthétique steampunk avant d’entrer dans la salle. Si vous formez une équipe de trois joueurs, vous serez équipés comme jamais, parés de deux accessoires chacun ! Ces objets et leur utilisation constituent selon nous le point fort du jeu. Ils sont au centre de manipulations originales, qui s’intègrent à des énigmes abordant toutes, sous des angles différents, la question du temps qui passe. Le thème est ainsi parfaitement respecté du début à la fin, et les casse-têtes sont pour autant assez variés.

Les énigmes sont intégrées à la thématique annoncée mais pas au scénario : le jeu ne vous donnera pas vraiment l’impression de réparer la grande horloge du temps malheureusement, il est plutôt construit autour d’ateliers abstraits, que vous validerez les uns après les autres.

« La grande horloge » est une room non-linéaire. Elle ne compte que deux cadenas. Les manipulations dominent, devant la fouille, qui est loin d’être facile. Les décors ne sont pourtant pas très denses, mais les éléments que vous chercherez lors d’une partie du jeu sont tout petits et assez fourbement placés… Il ne faudra pas perdre patience, passez vos mains partout !

Des décors abstraits

Vous ne croiserez pas d’énigmes très compliquées pendant votre séjour dans la grande horloge : observation, lecture attentive des quelques documents et bon sens seront la clé. Pour autant, réussir votre mission à temps ne sera pas si évident. Cette difficulté est surtout à mettre sur le compte de la minutieuse fouille évoquée plus haut ainsi qu’à deux manipulations pas forcément intuitives : vous pourrez comprendre quoi faire mais ne saurez pas forcément comment vous y prendre. Ces deux points n’aident pas à imprimer un bon rythme : il pourra y avoir quelques moments de flottement durant votre partie.

L’immersion proposée par Room Rush dans « La grande horloge » est bonne sans être exceptionnelle. On ne peut malheureusement pas écrire que l’on a eu l’impression d’être « miniaturisés » ni d’être injectés à l’intérieur d’une horloge, comme le veut pourtant le scénario. Vous évoluerez dans une salle assez grande, épurée, dont les décors, accessoires et mécanismes mélangent matières boisées et métallisées. Ils sont toujours très abstraits, c’est-à-dire qu’ils ne vous propulseront pas au sein d’un espace identifiable. L’éclairage d’une partie de la room a été joliment travaillée, ce qui lui confère une allure mystérieuse agréable à regarder.

Un conseil de dernière minute : ne soyez pas en retard le jour de votre mission, en tant qu’horloger professionnel vous perdriez alors toute crédibilité…