Escape GameParisUnleash EscapeNautilus, l’expédition Aronnax

Nautilus, l’expédition Aronnax
95% satisfaction

30% Fouille
40% Manipulation
30% Réflexion
  • Thème
    Enquête | Explorateur
  • Niveau
    Intermédiaire
  • Immersion
    👌 Parfait
  • Prix
    24 - 38€/joueur
  • Nombre de joueurs
    3 à 6 joueurs

Unleash Escape est une enseigne d’escape game installée depuis août 2019 dans le 12e arrondissement de Paris, près de la station de métro Bercy. Ses salles sont unies par un concept original : elles donnent vie à des univers fantastiques d’écrivains célèbres.

Dans la première room de l’établissement, « Nautilus, l’expédition Aronnax », vous partirez sur les traces du légendaire submersible imaginée par Jules Verne dans le roman « Vingt mille lieues sous les mers ». Durée de la mission : 75 minutes.

Prêt pour une aventure mémorable et bluffante ?

Le scénario

« À la mort de son père, professeur au Muséum d’histoire naturelle de Paris et soit disant biographe du capitaine Nemo, Louis Aronnax fait un précieux héritage. Il se voit remettre le manuscrit original de la célèbre relation de voyage “Vingt mille lieues sous les mers”, annoté et raturé. Grand sceptique de l’histoire racontée par son père, il découvre néanmoins par hasard, dissimulé à l’intérieur, un plan du Nautilus : le légendaire submersible. Au dos, de mystérieuses coordonnées semblent conduire vers une île n’étant répertoriée sur aucune carte et perdue au beau milieu de l’Atlantique sud. Persuadé de pouvoir retrouver ainsi le Nautilus et bien décidé à confronter le mythe à la réalité, il s’empresse de monter une expédition.
Un armateur répond à son annonce en lui proposant navire et équipage. Son étonnante connaissance des fonds marins finit de convaincre Louis, qui accepte, puis complète l’expédition avec une équipe d’explorateurs aguerris, la vôtre. Après d’interminables journées en mer, une île mystérieuse apparaît à l’horizon… »

Nous ne sommes pas encore entrés dans la salle qu’elle dévoile déjà une surprise très immersive. Premier pas dans la room, première claque visuelle : nous voilà propulsés dans la coursive d’un sous-marin du XIXe siècle. Ce couloir est assez étroit et confiné, il nous faut absolument trouver un moyen de progresser. Nous sommes plongés dans une semi-obscurité, à l’affût des bruits provenant de l’antre du navire… Cette ambiance sonore soignée achève de nous convaincre que nous sommes à bord d’une impressionnante machine, un monstre métallique que nous allons avoir la chance d’explorer pendant plus d’une heure.

Nous avons l’habitude de dire et d’écrire qu’un excellent escape game combine un jeu fluide et amusant, une immersion parfaite ainsi qu’un scénario à rebondissements qui se dévoile au fur et à mesure de la résolution des énigmes. Dans chacun de ces domaines, « Nautilus, l’expédition Aronnax » fait carton plein, poussant le curseur au maximum. Le terme « énigme » n’est d’ailleurs pas le plus approprié car la salle d’Unleash Escape est avant tout une expérience narrative immersive laissant une grande part de liberté aux joueurs et dans laquelle chaque action que vous effectuerez s’inscrit au sein d’un scénario dense. Le résultat est aussi original que convaincant.

Décors, mise en scène, narration : immersion maximale

« D’après Jules Verne lui-même, la plus belle restitution du Nautilus connue à ce jour ! » plaisante Unleash Escape sur son site web. Avec cette salle, en tout cas, les créateurs de l’enseigne rendent un superbe hommage à l’auteur. Les décors de la room sont aussi beaux quand on les balaye du regard que lorsqu’on en examine chaque détail, et tout aussi convaincants lorsqu’on les touche. Vous manipulerez du bois, de lourdes pièces de métal…

Vous découvrirez une mise en scène subtile et très travaillée, qui joue beaucoup sur la lumière pour faire passer des messages, ce qui fonctionne parfaitement. Des instants scénographiques magiques viendront récompenser certaines de vos actions !

Mais « Nautilus, l’expédition Aronnax » ne s’arrête pas au plaisir des yeux. L’aventure vous immergera au sein d’une histoire qui épouse au plus près le monde imaginé par Jules Verne. Vous débuterez l’expédition sans mission précise, sans autre objectif que d’explorer le sous-marin. Cela ne durera pas longtemps… Plus le temps passera et plus vous serez impliqué au sein d’enjeux, apprendrez à connaître des personnages, ferez des découvertes… Pour cela, Unleash Escape s’appuie sur de la lecture que vous trouverez dans la salle, mais aussi et surtout sur un game mastering très narratif : la personne qui vous viendra en aide ne sera pas là uniquement pour vous aiguiller si vous galérez.

Le jeu donne une sensation de liberté

« Vos choix orientent le déroulement de l’histoire », « choisissez vous-même où aller et laissez l’histoire prendre vie sous vos pas », peut-on lire en ligne. Dès les premières minutes, vous sentirez effectivement ce supplément de liberté que la room octroie à votre équipe. De ces premières minutes naîtront forcément des choix, vos choix, qui influenceront le déroulé de la partie. « Nautilus, l’expédition Aronnax » est non linéaire, et la plupart du temps il n’existe pas d’ordre pour réaliser les différentes actions que le jeu attend de vous.

Oubliez le terme « énigme », écrivions-nous plus haut. Bon, le jeu en compte malgré tout une poignée, qui vous demanderont, comme dans tout escape game, sens de l’observation et de la déduction. Pour le reste, les casse-têtes prendront plutôt la forme d’actions et de réflexions résultant de la narration. Suivre et comprendre l’histoire s’avèrera même indispensable lors d’une étape du jeu : impossible de savoir quoi faire lorsqu’on ne sait pas ce que l’on cherche.

Oubliez le temps qui passe

Vous ne trouverez aucun chronomètre à bord du Nautilus, car l’enseigne souhaite que vous perdiez tout repères. Bien sûr, comme l’indiquera votre game master lors du briefing introductif, vous disposerez de 75 minutes pour venir à bout de la mission. Mais Unleash Escape souhaite que vous vous détachiez de cette idée, que vous oubliiez le temps qui passe.

Ce parti-pris est cohérent au vu du rythme du jeu, un rythme calme, exploratoire… qui montera néanmoins en pression lors d’un grand final stressant ! Cette ultime phase de jeu permet d’achever l’aventure sur une appréciable note d’adrénaline. Elle demandera en outre aux différents membres de votre équipe une bonne synchronisation, ce que nous apprécions toujours dans un escape game.

Plusieurs fins sont possibles en fonction de vos réussites dans la salle. Un même constat quoiqu’il en soit : « Nautilus, l’expédition Aronnax » propose une expérience mémorable, un jeu subtilement conçu, un game mastering narratif très intelligent, des décors hors du temps et une histoire qui devient de plus en plus prenante au fil de ses rebondissements.

Prochaines disponibilités