Thème
Histoire | Patrimoine culturel
Niveau
Intermédiaire
Immersion
👏 Excellent
Prix
26€/joueur
Nombre de joueurs
2 à 6 joueurs
50 %
Fouille
25 %
Manipulation
25 %
Réflexion

The Centuries Gate a ouvert en novembre 2019 à Saint-Jean-de-Védas, dans la banlieue sud-ouest de Montpellier. Depuis le centre-ville du chef-lieu de l’Hérault, montez dans un tram de la ligne 2, descendez à l’arrêt Saint-Jean le Sec après 25 minutes de trajet, marchez 5 minutes et vous y êtes.

Impossible de louper l’époustouflante entrée de cette enseigne d’escape game ! Sa forme circulaire et ses couleurs bleues et grises rappellent inévitablement les portes des étoiles qui, dans l’univers de Stargate, permettent de circuler de planète en planète. À votre arrivée, cet immense portail sera fermé. Et il ne s’ouvrira pas tant que vous ne vous serez pas authentifié en tant qu’agent Centuries… Dès la première seconde, vous serez ainsi mis à l’épreuve par le biais d’une petite énigme qui, une fois résolue, vous octroiera la plus belle des récompenses : la porte s’animera de façon spectaculaire et vous pourrez alors pénétrer dans le complexe tel un héros, porté par une épique musique. Un préambule génial !

The Centuries Gate - entrée

Si les portes des étoiles de Stargate s’avèrent être d’efficaces modes de transport interplanétaire, la Centuries Gate (littéralement la « porte des siècles ») permet aux agents de l’organisation secrète du même nom « de se rendre dans n’importe quelle époque de notre civilisation afin d’y résoudre le désordre qu’engendre Nihil, une entité cosmique qui a pour seul but d’anéantir l’univers ». En mettant un pied dans l’enseigne, vous acceptez ainsi la mission qui incombe à tout agent Centuries : veiller sur l’humanité et assurer sa pérennité. Vous tomberez d’ailleurs à pic : votre intervention sera requise de toute urgence à l’époque préhistorique...

Le scénario

« 10 000 ans avant notre ère, la glaciation a laissé place aux terres, les montagnes surgissent peu à peu des océans et les forets se développent. De nombreuses tribus d’hommes sont apparues en Europe centrale. Parmi ces tribus, on distingue deux tribus importantes de l’histoire : les Udams et les Weyos. Les Udams ont repéré l’emplacement d’une tribu Weyos et se préparent à un grand festin. Vous allez devoir vous rendre à la Préhistoire. Il vous faudra aider et sauver ce peuple d’une mort certaine car leur utilité dans l’Histoire de l’humanité est primordiale. Vous allez être transporté en fin de journée et vous avez jusqu’à la tombée de la nuit avant que les Udams ne viennent massacrer la tribu. »

« À Rome, fais comme les Romains. » Autrement dit, hors de question de débarquer à la Préhistoire en t-shirt et baskets ! L’enseigne souhaite plonger les joueurs de la manière la plus complète possible dans l’univers primitif qu’elle a imaginée et, pour cela, pousse le curseur des préparatifs au maximum. Jamais nous n’avions vécu une mise en condition aussi totale ! Nous ne dévoilerons rien de plus afin de conserver votre surprise entière.

Nous poussons la porte de la salle et découvrons un lieu tout aussi immersif que l’introduction qui nous a été réservé : The Centuries Gate a façonné des décors dépaysants et convaincants. Représenter une scène extérieure est toujours un défi, qui ici est relevé haut la main. La mise en condition évoquée plus haut a d’ailleurs des répercussions évidentes sur notre perception de l’espace. Loin de notre confort habituel, nous sommes certes tantôt amusées, tantôt légèrement incommodées, mais surtout en tout point projetées 10 000 ans avant notre ère. Vous l’aurez compris, l’immersion de « Mission Préhistoire » est surprenante et de très grande qualité.

Un gameplay adapté aux yeux de lynx

Le jeu est, lui, assez différent de ce que l’on a généralement l’habitude de découvrir. Premièrement parce qu’il repose en majorité sur la fouille des lieux, physique comme visuelle. Surtout, passez vos mains partout et observez minutieusement votre environnement ! Avis à celles et ceux qui n’ont pas une bonne vue : comme l’annonce le scénario, votre aventure débutera en fin de journée, alors que la lumière sera déjà assez faible. Fouiller une pièce dont l’éclairage est tamisée n’est jamais aisée ni particulièrement agréable ; ajoutez à cela une végétation relativement foisonnante et des détails loin d’être évidents à repérer, et les moins patients pourront se décourager rapidement... À l’inverse, les joueurs aux yeux de lynx et les grands amateurs de fouille, notamment les familles avec enfants par exemple, pourront se régaler car ce gameplay leur est parfaitement adapté.

Autre précision importante, cette fois à l’intention des personnes asthmatiques et/ou allergiques à la poussière : à force de fouler et de fouiller le sol caillouteux de la room, un nuage de poussière pourra se former et déranger certains joueurs, il faut le savoir.

L’autre particularité du jeu, c’est qu’il est très peu dense, c’est-à-dire que le nombre d’énigmes qui le composent est assez réduit. Ces casse-têtes ne sont d’ailleurs pas très complexes : vous devrez faire preuve d’un peu de déduction logique, pas davantage. Pour autant, vous pourrez, comme nous, passer pas mal de temps dans la salle, la faute à cette fouille retorse décrite plus haut ! Un faux rythme pourra alors s’installer, et malheureusement la fluidité de la partie en pâtir.

Les trois piliers de la Préhistoire

Les énigmes s’appuient sur trois piliers du quotidien préhistorique et jouent ainsi avec ces composantes incontournables dans la vie des tribus sédentaires de cette époque. Elles sont donc thématisées et exigent la manipulation d’objets qui eux aussi s'inscrivent parfaitement dans leur temps, cependant elles ne participent pas vraiment à la narration, pas plus qu’elles ne servent concrètement à la protection de la tribu que nous sommes pourtant censés être venu sauver. Les casse-têtes restent en effet très abstraits et déclenchent des effets tout aussi symboliques et étonnamment mystiques.

La dernière étape est quant à elle assez originale puisqu’elle consiste à trouver puis activer un nouveau portail afin de rentrer dans le présent. Pour que la tension monte d’un cran, l’enseigne diffuse alors une musique stressante et selon nous un peu trop forte : pas évident ni plaisant de communiquer dans un tel vacarme sonore !

« Mission Préhistoire » est un escape game qui plaira particulièrement aux amateurs de fouille comme aux aventuriers en mal de dépaysement. On vous conseille de le découvrir rien que pour les incroyables introduction et mise en condition qu’il vous réserve.

Mélanie Vives par Mélanie Vives

Avis de la communauté : 84% de satisfaction

9 joueurs ont donné un avis sur ce scénario et 7 joueurs l'ont ajouté à leur todo-list.

 Histoire et cohérence du scénario
8.7/10
 Décors et immersion
8.8/10
 Qualité des énigmes
7/10
 Fun
7.5/10
 Accueil et game mastering
9.8/10