Thème
Tension | Paranormal
Durée
16 h
Niveau
Intermédiaire
Immersion
👌 Parfait
Prix
59 à 269€/joueur
Nombre de joueurs
6 à 12 joueurs
Âge
dès 16 ans
40 %
Fouille
20 %
Manipulation
40 %
Réflexion

« Une aventure immersive de 16 heures », « un escape game qui dure toute une nuit au sein d’une demeure de plus de 300 m² », « une expérience clé en main où tout est inclus, du repas du soir au petit déjeuner en passant par le couchage ». En parcourant le site web d’Escape Night, concept extrêmement original cocréé par l’un des fondateurs de la franchise Escape Time, on s’imagine déjà passer une nuit blanche à mener l’enquête au cœur d’un vaste terrain de jeu, dopés à la caféine… Il n’en faut pas plus pour nous mettre l’eau à la bouche, nous, grands passionnés d’expériences immersives !

Début février 2022, quelques jours après l’inauguration de l’enseigne, nous conduisons donc en direction de Savigny-sur-Braye, village de 2000 habitants situé au cœur d’un triangle formé par Orléans, Le Mans et Tours, dans le Loir-et-Cher. La mission d’Escape Night s’intitule « La loge écarlate » et propose aux joueurs d’incarner des détectives « spécialisés dans le paranormal » tout en s’intéressant au passé d’un mystérieux évêque.

Le scénario

« L'évêque Ulrich Stolberg était un personnage étrange et haut en couleurs. Il organisait fréquemment des soirées huppées réservées aux politiciens et aux hommes d'affaires dans la loge écarlate. Derrière cette apparence cossue, tout le monde savait que le vrai objectif de ces soirées était d'accumuler des artefacts religieux et occultes... Mais dans quel but ? Juste après sa mort, le diocèse fait appel aux joueurs, des enquêteurs spécialisés dans le paranormal, pour éclaircir ce mystère. Un jeune clerc les attend sur place pour qu'ils puissent mener l'enquête jusqu'au petit matin. »

En ce début de soirée, nous nous garons devant l’église de Savigny. Quelques minutes après, un membre du clergé vient à notre rencontre, nous conte l’histoire d’Ulrich Stolberg et revient sur la raison de notre présence. L’homme nous guide ensuite jusqu’à une bâtisse d’apparence austère. Fixé à une porte rouge délavée, un heurtoir aux allures de tête de lion semble protéger deux insignes métalliques affichant les mots « presbytère » et « loge écarlate ».

À peine cette porte franchie, le jeu commence…

Un escape game XXL dans un presbytère

Vous foulerez alors le sol d’un vrai presbytère qui, avant d’être investi par l’enseigne, était à l’abandon depuis une vingtaine d’années. Le bâtiment a été rénové sans être dénaturé : il a conservé son âme désuète et son essence chrétienne. Avec ses tapisseries rouge et or, sa table dressée digne du banquet de la Cène et ses magnifiques lustres, la demeure a belle allure et remplit parfaitement son rôle. On y découvre aussi des dortoirs, un grand jardin attenant et… de nombreux symboles religieux. Si vous êtes sévèrement allergique au catholicisme, sachez-le, à Escape Night il y en a beaucoup et partout ! Le contraire aurait été étonnant étant donné le cadre de la mission.

« La loge écarlate » développe une intrigue facilement compréhensible, efficace et prenante, qui permet de se plonger dans le quotidien des religieux qui habitent ou habitaient le lieu…

Dès votre arrivée, une fouille rapide vous permettra de récupérer quelques documents qui sont suffisants pour comprendre les tenants et aboutissants du jeu. Mais comment est-il, ce jeu ? Tout d’abord, son rythme est excellent et nous a un peu donné l’illusion d’être propulsé dans un point-and-click à la Myst : une vaste propriété à inspecter pour résoudre des énigmes organisées de manière non linéaire, des détails que l’on ne remarque pas à première vue mais qui se dévoilent au fil du temps à force d’exploration, des indices collectés à tel endroit qui servent dans une pièce à l’opposé et nécessitent de multiplier les aller-retours… Un véritable escape game géant ! Parce que nous n’avons pas connu beaucoup de temps morts, avions toujours une hypothèse à tester ou un casse-tête sur lequel nous pencher, notre partie a été hyper agréable. En bref, nous n’avons pas vu le temps passer.

Jardin de la loge écarlate
Le presbytère de la loge écarlate cache un grand jardin attenant.

Entrée-plat-fromage-dessert… À table !

La presbytère compte peu de mécanismes et au contraire pas mal de cadenas. Mais rien de choquant ni de dérangeant au vu de la maison démodée et figée dans le temps qui sert de décor. Vous aurez fort à faire en matière de fouille, cependant celle-ci n’est jamais fourbe : tout retourner du sol au plafond ne vous avancera à rien ! Les énigmes, quant à elles, sont très classiques mais bien construites.

Mais si Escape Night nous a particulièrement séduits au-delà de son concept même, c’est grâce à son habile capacité à en garder sous le pied. Nous avons en effet été de surprise en surprise, notamment parce que le terrain de jeu ne s’est révélé à nous que progressivement... Quelle joie d’arpenter de nouveaux lieux mystérieux, même après plusieurs heures d’investigations !

Dans « La loge écarlate », vous serez en totale autonomie, vous vous organiserez et gérerez votre temps comme vous le voulez. Café, thé, boissons fraîches et fruits sont à disposition dans la cuisine, vous pourrez vous servir quand vous le souhaitez et autant de fois que désiré, effectuer des pauses si vous en ressentez le besoin – ou pas. Vers 20 heures, le dîner sera prêt. Vous pourrez alors engloutir votre entrée-plat-fromage-dessert montre en main, ou au contraire faire durer ce repas insolite. Les maîtres et maîtresses de l’horloge, c’est vous !

Salle à manger de la loge écarlate
Vers 20 heures, il sera temps de dîner dans un cadre digne du banquet de la Cène.

N’espérez pas jouer pendant 16 heures

Il n’est malheureusement pas évident de savoir si on est en retard ou au contraire en avance sur le timing. Il existe bien un élément qui permet d’apprécier notre progression, mais comment être certain qu’aucun rebondissement ne viendra compléter la liste des objectifs à remplir ? Pour vous donner un ordre d’idée, à 5 joueurs il nous aura fallu 7 heures pour en terminer, de 18 heures à 1 heure du matin, en comptant le repas, sans nous répartir les tâches et sans nous presser.

Sept heures pour accomplir la mission, six en excluant le dîner, un temps de jeu certes très honorable selon notre game master – il est déjà arrivé qu’une équipe termine à 3 heures du mat’ –, mais très loin des « 16 heures d’aventure immersive » promises par Escape Night. Et c’est précisément sur ce point que l’on peut éventuellement être déçu.

Lorsque nous l’avons testé, « La loge écarlate » venait tout juste d’être inauguré, ce qui peut expliquer que d’autres détails puissent, à notre avis, être améliorés (mais les créateurs, très à l’écoute et réactifs, ont déjà effectué quelques changements) :

  • Votre enquête devra être bouclée dans la nuit car le lendemain matin sera consacré au petit-déjeuner uniquement. On aurait préféré que notre temps de sommeil ne soit qu’une pause et que l’affaire ne puisse être résolue qu’au petit jour, quitte à ce que cette dernière étape matinale soit très rapide. Notre nuit aurait ainsi été plus immersive car nous aurions alors officiellement toujours été dans nos rôles de détectives. À noter que les créateurs ont déjà apporté des modifications allant dans ce sens, gommant complètement un défaut qui concernait la fin du jeu par la même occasion.
  • Les joueurs sont censés incarner « des enquêteurs spécialisés dans le paranormal ». Or en réalité, à part une énigme qui est teintée de fantastique, tout ce que vous réaliserez est très concret.
  • D’ailleurs, contrairement à ce que pourrait laisser penser la bande-annonce, visionnable ci-dessous, cette aventure n’est ni angoissante, ni flippante. Cela n’est pas un problème, on aurait toutefois aimé ressentir un peu plus de tension et de suspense afin que le jeu soit complètement en phase avec le scénario annoncé. Ce retour a déjà été pris en compte par l’enseigne, qui a légèrement modifié l’ambiance.
  • Votre game master, qui endossera un personnage, ne sera jamais très loin, soit physiquement, soit parce qu’il vous observe à travers des caméras installées partout dans la maison – à l’exception des chambres, toilettes et salles de bain, bien sûr. Il pourra vous aiguiller subtilement si nécessaire. Cette présence se fait très discrète, ce qui n’est pas pour nous déplaire, mais nous avons souvent trouvé ses réactions trop détachées. Un léger soupçon de roleplay rendrait l’expérience encore plus convaincante.

Une formule jour existe aussi

Escape Night n’est reste pas moins une expérience exceptionnelle, une géniale escape room XXL qui donne l’impression d’être en colonie de vacances option Scooby-Doo avec sa team. Un peu comme Escape Forest dans l'Oise, elle fait partie de ces missions inclassables qui plairont aux joueurs occasionnels souhaitant fêter un anniversaire ou un enterrement de vie de célibataire, comme aux gamers jamais rassasiés à la recherche d’aventures toujours plus folles, immersives et surprenantes. À tester une fois dans sa vie !

Une dernière précision : « La loge écarlate » existe en deux formules différentes, une formule nuit, objet de cet article ; et une formule jour, qui dure 4 heures, le temps d’un après-midi. Dans les deux cas, le jeu est identique.

Découvrez le teaser vidéo de la salle « La loge écarlate » :

Mélanie Vives par Mélanie Vives

Avis de la communauté : 99% de satisfaction

6 joueurs ont donné un avis sur ce scénario et 5 joueurs l'ont ajouté à leur todo-list.

 Histoire et cohérence du scénario
10/10
 Décors et immersion
10/10
 Qualité des énigmes
9.1/10
 Fun
10/10
 Accueil et game mastering
10/10