Escape GameThiaisCerebrum EscapeL’armoire

L’armoire

20% Fouille
45% Manipulation
35% Réflexion
  • Thème
    Enquête | Explorateur
  • Niveau
    Pour débuter
  • Immersion
    Bien
  • Prix
    18 - 40€/joueur
  • Nombre de joueurs
    2 à 6 joueurs

Thiais, ce n’est pas seulement Ikea : en décembre 2018, la ville a vu s’installer l’enseigne d’escape game Cerebrum Escape, face à la voisine Choisy-le-Roi. Quatre scénarios y sont disponibles, dont « Escape TV Show », qui propulse les joueurs au cœur de leurs émissions de jeu préférées, mais également l’énigmatique « L’armoire ». Il faut reconnaître que les meubles ne sont pas un thème sur-représenté dans le monde des escape games… C’est pourtant bien face à une penderie que notre game master nous livre ses dernières recommandations et plus de détails concernant ce qui nous attend.

Le scénario

« Vous avez hérité d’une très ancienne armoire… Un oncle éloigné, dont vous n’aviez jamais entendu parler, vous l’a léguée. Le notaire chargé de vous la remettre vous a aussi transmis en même temps une mystérieuse lettre. Votre instinct vous dit que cette armoire est bien plus qu’elle n’y paraît… »

« 🎵 I’m coming out »

L’aventure débute donc dans ce placard. Heureusement, il est plus spacieux que son extérieur le laisse penser et nous circulons à quatre sans peine. Les équipes de six, quant à elle, s’y sentiront peut-être un peu à l’étroit.

Pas de doute, nous sommes bel et bien dans une armoire : le décor est en bois, on retrouve quelques vêtements suspendus à une tringle à cintres. Le seul élément dont la présence est surprenante est un écran fixé au mur. C’est par ce dernier que nous parvient une petite vidéo qui délivre les derniers détails de notre mission : à l’issue de ce film de quelques secondes, nous obtenons des instructions claires sur les conditions à remplir pour réussir ce jeu. Car cette armoire, bien entendu, cache un secret qu’il faut percer à jour… Ce twist, inattendu à la lecture seule du scénario, est original et bienvenu. Par la suite, on se retrouve dans un décor très différent (nous n’en dirons pas plus pour ne pas spoiler !), où l’immersion est bonne.

Des références à des fictions bien connues

Les manipulations se succèdent et le résultat est ludique, bien que ne faisant pas vraiment sens : on enchaîne les actions sans qu’elles se justifient par une trame scénaristique, ce sont simplement une suite d’étapes à accomplir pour arriver à nos fins. De la même façon, « L’armoire » multiplie les références culturelles à des univers de fiction bien connus, sans que ces mondes n’aient réellement de lien les uns avec les autres. Malgré tout, et bien que les étapes soient inégales en termes d’intérêt, quelques-unes se détachent par leur originalité, et cette ambiance d’ateliers de travaux pratiques s’avère amusante et plaisante.

Cette escape room est fluide et comporte peu d’énigmes, elle semble donc parfaite pour les groupes débutants. La principale difficulté viendra de la manière dont vous vous organiserez : le jeu n’est pas linéaire et la plupart des étapes peuvent être réalisées en parallèle.

Si jamais vous vous retrouvez bloqués, c’est par l’écran croisé en début de partie que votre game master pourra vous envoyer de l’aide. Réussirez-vous à sortir du placard de l’armoire en moins de 60 minutes ?