🦠 Covid-19 : aidez les escape games !
Escape GameBlogJeux de société[TEST] Envolez-vous avec le jeu de société Flyin’ Goblin

[TEST] Envolez-vous avec le jeu de société Flyin’ Goblin

Rémi Prieur le 8 mai 2020 par

Il s’agit de l’un des jeux que nous avons découverts lors de l’édition 2020 du Festival international de Cannes. Lorsque nous avons préparé notre visite, Flyin’ Goblin est rapidement parvenu jusqu’à nos oreilles. Pourquoi ? Tout simplement car l’un de ses auteurs, Théo Rivière, commence à avoir une petite réputation dans le monde de l’escape game. Avec les créateurs de l’enseigne bruxelloise Escape Prod, il a coécrit Mission #07, une des meilleures aventures de la collection Unlock!.

Principe du jeu

À la tête d’une armée de deux gobelins, vous allez devoir vous lancer à l’assaut d’un château regorgeant d’or et de diamants. Pour récupérer ce butin, une seule solution : catapulter vos soldats en visant les salles de la bâtisse qui renferment le plus de trésors.

Chaque manche se déroule en trois phases :

  • Phase 1 : les joueurs catapultent simultanément leurs gobelins un à un. Le joueur qui a catapulté l’ensemble de ses personnages en premier crie « j’ai terminé ! ». Les autres joueurs continuent jusqu’à ce que tous, sauf un, aient fini. Le dernier joueur peut alors effectuer un ultime lancer.
  • Phase 2 : le pillage ! Cette phase se déroule joueur par joueur, en commençant par celui qui a fini de catapulter tous ses gobelins en premier.
    Si un joueur a fait tomber le roi de son balcon, il empoche la tuile balcon. Elle lui permettra par la suite de gagner plus de diamants si l’un de ses pions tombe dans la chambre du roi.
    Si les joueurs avaient placé des pillards sur les toits du château et que ces derniers n’en sont pas tombés, ils empochent des diamants.
    Les joueurs dont les pions sont tombés dans une pièce comportant un pictogramme diamant ou pièce d’or récupèrent le ou les item(s) correspondant(s). Si le pictogramme est précédé du signe « – », il faudra retirer cette ou ces ressource(s) de votre réserve.
    D’autres salles du château entraîneront des effets qu’il faudra appliquer.
  • Phase 3 : le recrutement. À ce stade, si aucun joueur ne remplit les conditions de victoire, il est possible d’acheter un pion soldat, capitaine, pillard ou totem. À la fin de cette 3e phase, une nouvelle manche débute.

Pour gagner, il faut qu’un joueur remplisse au moins une des conditions de victoire pendant la phase de pillage :

  • Avoir les 4 pions de son totem encore débout sur un toit.
  • Avoir dans sa réserve au moins 20 (partie à 2 joueurs) ou 25 diamants (partie à 3 ou 4 joueurs).

Notre avis

Une fois n’est pas coutume, nous vous conseillons un jeu qui ne repose pas sur des énigmes de réflexion. Avec Flyin’ Goblin, place au fun et à l’amusement. Un peu comme dans une partie de Monopoly, vos amis deviendront vos pires ennemies. Vous vous réjouirez de leurs tirs ratés… et ils feront de même quand vos soldats seront catapultés au-delà de l’espace de jeu.

Nous avons testé deux versions de ce jeu pour cet article : la version surdimensionnée – lors du Festival international des jeux de Cannes (photo ci-dessous) – et la version en boîte classique. Ces deux moutures sont équivalentes tant sur le plan du déroulé de la partie que de la maniabilité des éléments de jeu.

Les jeux de type catapultage sont très anciens. En 1983, Donjons et Catapultes nous embarquait dans une lutte sans merci entre Vikings et Barbares. Depuis cette époque, le matériel mis à disposition dans les jeux de société de cette catégorie a peu évolué. Normal, cette mécanique éprouvée est imparable !

Mais contrairement à pas mal de ses concurrents, Flyin’ Goblin n’est pas qu’un jeu d’adresse. Une couche de stratégie vous poussera à faire des choix. Vous serez en permanence tiraillé entre dépenser de l’or pour acquérir de nouveaux soldats et construire votre totem, viser les salles avec des diamants et viser des salles avec des pièces d’or… Il sera aussi important de décortiquer la manière de jouer de vos adversaires pour ne pas se faire supplanter par eux. C’est ce qui fait le sel de ce jeu.

Corentin Lebrat et Théo Rivière ont réussi à dépoussiérer les jeux de catapultage. Flyin’ Goblin tient toutes ses promesses. On s’amuse de bout en bout et, surtout, la part de hasard qui réside dans les lancers de gobelin fait que le jeu offre une bonne rejouabilité. Prêt à partir à l’assaut du château ?

Flyin' Goblin Commander
  • Nombre de joueurs : 2 à 4
  • Âge : 8+
  • Durée : 30 minutes
  • Type de jeu : Compétitif