Thème
Science-Fiction | Fantastique
Niveau
Intermédiaire
Immersion
Bien
Prix
20 à 40€/joueur
Nombre de joueurs
2 à 6 joueurs
20 %
Fouille
45 %
Manipulation
35 %
Réflexion

Lorsque nous avions quitté Escape Prod, en juillet 2017, l’enseigne était spécialisée dans l’adaptation d’univers de bandes dessinées en scénarios d’escape game. Grâce à un partenariat avec le gestionnaire de licences Mediatoon, l’enseigne bruxelloise avait pu décliner l’univers de Lucky Luke et celui de Blacksad en salles de jeu.

Depuis, deux autres scénarios y ont été inaugurés. Mais cette fois-ci, Escape Prod a souhaité plonger les joueurs dans des histoires 100% originales, sans aucun lien avec des personnages du 9e art. Dans « Space Alert », que nous avons découvert à l'été 2021, il nous a été demandé de monter à bord d’une navette spatiale. Une mission hautement périlleuse nous attend.

Le scénario

« La Nasa a besoin de vous ! Un vaisseau spatial est sur le point de s’écraser sur Terre : vous avez 60 minutes pour reprendre les commandes et sauver le vaisseau ! » 

En mode survie

Dès notre arrivée dans la navette spatiale, notre premier réflexe est de procéder à une évaluation de l’ampleur des dégâts. Le constat que nous dressons fait froid dans le dos : nous n’avons que 10 minutes d’oxygène à notre disposition. Passé ce délai, nous serons tous morts et l’aventure s’achèvera.

Cette mécanique, qui consiste à ne pas octroyer aux joueurs l’intégralité du temps de jeu dès le début de l’aventure, a l’avantage de nous mettre instantanément dans l’action… et de nous mettre un peu la pression. Pendant qu’une partie de l’équipe se charge d'observer les différentes machines disposées dans la capsule, les autres se mettent à la recherche des premiers réservoirs d’oxygène. Chacun d’entre eux permet de faire monter notre chronomètre de 10 minutes supplémentaires.

Ce fil rouge ne doit pas être négligé durant votre partie car le temps restant, une fois la dernière énigme résolue, constitue le score de votre équipe. Heureusement, les différentes bonbonnes d’O2 ne sont pas cachées dans des endroits trop vicieux. Cet aspect du jeu ne devrait pas poser trop de soucis.

Des énigmes plus ou moins intégrées

Rapidement, nous arrivons à faire remonter substantiellement le temps que nous avons à disposition. Nous nous regroupons alors pour faire le point sur les différents casse-têtes sur lesquels plancher. Ces derniers, présents sous forme de petits ateliers, nous conduisent à nous séparer. Il s’agit pour la plupart de manipulations. Une bonne partie nous pousse à réaliser des actions cohérentes par rapport à l’univers dans lequel nous évoluons : analyse de cadrans, boutons à activer, câbles à brancher.

En revanche, certaines énigmes n'ont pas véritablement de sens par rapport au contexte de la mission. L'une d'elles nous a particulièrement marqués car elle s’est révélée laborieuse et frustrante. Votre équipe devra faire preuve d'originalité pour arriver à l’exécuter. Ce type d’énigmes, que l’on peut assimiler à des « mini-jeux », nous rappelle que nous sommes dans une salle d’escape game et non dans l’espace.

Une navette qu’on a aimé explorer

Dans cette aventure, l’immersion est essentiellement portée par le décor. Escape Prod a réalisé une belle reconstitution de navette spatiale. L’espace de jeu, de forme cubique, est construit à partir de matériaux recouverts d’un habillage qui imite l’aluminium et le plastique. Le sol est quant à lui réalisé en PVC. Les différents écrans, fixés au mur, donnent un côté futuriste et rende l’ensemble crédible.

Mais ce qu’on a aimé par-dessus tout, c’est découvrir l’espace de jeu. Sa construction est assez étonnante. En revanche, elle ne permet pas aux personnes à mobilité réduite de prendre part à cette quête.

Autre point positif : les espaces dans lesquels nous évoluons sont grands. C’est un avantage compte tenu de la non-linéarité du jeu. Ainsi, nous ne sommes pas entassés les uns sur les autres pendant que nous planchons sur les différents ateliers.

Vers la fin du jeu, pour vous mettre un dernier coup de pression, une série d’effets spéciaux viendront vous rappeler qu’il est temps d’accélérer. Pendant cette dernière ligne droite, vous devrez trouver le moyen de rester concentré.

Si vous avez toujours rêvé d’enfiler les habits d’un héros de l’espace, à l’image de Bruce Willis dans « Armageddon », « Space Alert » est une aventure faite pour vous. Même si, par moments, cet escape game manque de cohérence et de vraisemblance, il reste fun, rythmé et ludique.

Découvrez le teaser vidéo de la salle « Space Alert » :

Rémi Prieur par Rémi Prieur

Avis de la communauté : 83% de satisfaction

8 joueurs ont donné un avis sur ce scénario et 2 joueurs l'ont ajouté à leur todo-list.

 Histoire et cohérence du scénario
7.5/10
 Décors et immersion
8.5/10
 Qualité des énigmes
8.3/10
 Fun
9.2/10
 Accueil et game mastering
8.4/10