Escape GameGazeranMillenium Escape GameBig Brother

Big Brother

40% Fouille
20% Manipulation
40% Réflexion
  • Thème
    Cambriolage
  • Niveau
    Pour débuter
  • Immersion
    Bien
  • Prix
    18 - 29€/joueur
  • Nombre de joueurs
    3 à 6 joueurs

Situé près de Rambouillet, à quelques mètres de la zone commerciale du Bel Air, Millenium Escape Game accueille les joueurs franciliens amateurs d’escape game depuis le printemps 2018 et leur propose trois scénarios très différents : « Entre deux mondes », exploration d’une inquiétante chambre d’adolescent, « La disparition », enquête sur une mystérieuse famille, et « Big Brother », où nous attend une mission top secrète.

Le scénario

« Vous êtes sous surveillance. Internet, téléphones, caméras de surveillance : tout est surveillé pour assurer notre sécurité, nous dit-on. Un analyste des services secrets vous a contactés pour que vous enquêtiez sur une machine infernale qui bafoue les libertés individuelles. Lui a dû fuir en Russie pour sauver sa vie, mais il espère que vous récupérerez les informations nécessaires pour dénoncer les agissements du gouvernement. Puisque les communications sont contrôlées, il estime qu’il vous reste moins d’une heure pour les retrouver avant que les services secrets arrivent et emportent tout. »

Dans l’appartement d’un lanceur d’alerte

L’action se déroule dans l’appartement d’un lanceur d’alerte, Édouard. Canapé, table à manger, coin cuisine : les décors sont simples, mais l’enseigne a pris soin de les rendre particulièrement réalistes, jusque dans les moindres détails. On peut même deviner la personnalité d’Édouard, solitaire et peu maniaque. À première vue, aucun cadenas suspect ne vient polluer la crédibilité du lieu.

« Big Brother » est la plus accessible des salles de Millenium Escape Game, notamment car elle n’est pas très dense : si on en fait le bilan, il y a peu d’étapes à réaliser afin d’arriver au bout de la mission. Chacune d’elles demande néanmoins de se creuser les méninges ou d’explorer consciencieusement la pièce, fouille et réflexion étant les deux caractéristiques prépondérantes du jeu. Quelques loquets technologiques viennent compléter le tableau, mais finalement moins que ce que le thème laisse imaginer, et on peut d’ailleurs regretter le manque de mécanismes high-tech.

Pas de mécanisme high-tech

La mission que vous aurez à remplir dans « Big Brother » est claire dès le début de la partie : retrouvez les documents compromettants compilés par le lanceur d’alerte et déguerpissez avec. Cependant, il ne suffira finalement pas de mettre la main sur ces documents : un autre objectif viendra s’ajouter en cours de route, moins justifié et dont le sens est moins évident, et c’est sur ce nouvel objectif que repose la réussite de la partie. Paradoxalement, l’atteindre va s’avérer plus compliqué que de remplir le but initial. On aurait apprécié que la récupération des documents top secrets reste le clou du spectacle, or elle ne devient ici qu’une étape à réaliser dans le déroulé du jeu.

Vous ne serez pas livré à vous-même : le système d’indices a été intelligemment intégré au scénario. En cas de difficulté, des messages audio préenregistrés vous aideront à progresser dans l’appartement d’Édouard.

L’avenir du monde libre est entre vos mains !