Thème
Enquête | Explorateur
Durée
75 min
Niveau
Pour débuter
Immersion
👏 Excellent
Nombre de joueurs
2 à 10 joueurs (sur 2 salles)
30 %
Fouille
45 %
Manipulation
25 %
Réflexion

Si vous suivez l’actualité internationale des escape games, vous avez sûrement déjà entendu parler de la célèbre enseigne suisse Trip Trap et de son Grand Trip Trap Hotel, implanté à Carouge, tout près de Genève. C’est cet établissement qui abrite la mondialement renommée chambre de tante Hilda, 6e du prestigieux classement TERPECA en 2020, 8e en 2021.

Depuis le mois d’octobre 2019, un autre personnage énigmatique a fait son apparition au Grand Trip Trap Hotel : son père fondateur et par ailleurs grand cinéphile, Trippolyte de la Trappe. Pour prolonger sa mémoire, le personnel hôtelier a réhabilité la salle de projection qu’il s’était aménagée et nous a conviées à la diffusion de son long-métrage préféré, d’une durée de 75 minutes. Tout le monde est invité, vous venez ?

Le scénario

« Fondateur excentrique du Grand Trip Trap Hotel, Trippolyte de la Trappe voue, depuis toujours, une passion débordante pour le cinéma et s’aménage un espace de projection dans un recoin de l'hôtel. C’est cet étonnant cinéma, resté longtemps privé, qui ouvre enfin ses portes au public ! Si comme M. Trippolyte vous aimez vous plonger dans les films d’aventure des années 1980, rendez-vous à la prochaine projection ! »

Nous nous éloignons du pittoresque comptoir d’accueil de l’hôtel afin de rejoindre la supposée salle de cinéma de Trippolyte. Nous avons alors la surprise de découvrir un exigu couloir… Ses murs servent de support à quelques maigrichons strapontins sans dossiers ; difficile de cacher notre déception. On espère au moins que le film sera passionnant ! Noir. Silence. Le long-métrage débute.

Pour les kids des eighties

Après quelques minutes de film, nous voilà à notre tour dans le feu de l’action ! Trip Trap utilise ici le même procédé scénaristique que pour « La chambre de tante Hilda » : sous nos yeux ébahis, l’histoire qui nous est racontée devient soudain réalité. Comme le laisse penser la photo utilisée par l’enseigne pour communiquer, observable en haut de cette page, vous ferez la rencontre d’un petit garçon des années 1980 qui possède un ordinateur à écran cathodique caractéristique de son époque ; Elliot est fan d’E.T., des Tortues Ninja et de toute une panoplie de personnages que vous connaissez certainement.

Dès la découverte de la room, on comprend en effet que Trip Trap a choisi de jouer à fond la carte de la nostalgie : « Le cinéma de M. Trippolyte » pourra bien entendu être apprécié de tous, mais il vise avant tout les trentenaires et quadras, les kids des années eighties, qui seront comme des poissons dans l’eau au milieu de toutes les références musicales, filmiques et vidéoludiques que cette aventure convoque.

Finalement, en nous glissant dans la peau de ce préado nous retombons nous-mêmes en enfance, bercées par le cocon protecteur des univers qui ont rythmé nos jeunes années, mais aussi et surtout par le réjouissant gameplay proposé. À une première partie exigeant surtout un bon sens de l’observation succède une seconde qui pourrait difficilement être plus fun et fluide : ces manipulations hyper amusantes tracent une autoroute du kiff débouchant sur un final dont la mise en scène aurait certes pu être plus impressionnante, mais qui réussit malgré tout à procurer la sensation d’être dans un film. Ces deux séquences sont liées par une transition d’exception, aussi simple qu’efficace et exaltante : nous n’avions encore jamais réalisé une telle action dans un jeu d’évasion !

Une bombe vitaminée bourrée de good vibes

Un bémol cependant : sans nous presser, en prenant notre temps afin d’en profiter un maximum, nous avons terminé la mission en 47 minutes seulement sur les 75 imparties, avec un léger goût d’inachevé. Nous aurions voulu continuer à en découdre ! Quelques étapes supplémentaires n’auraient donc pas été de refus. En ce sens, cette room semble parfaite pour les joueurs qui débutent dans le monde des escape games.

Cette courte durée n’enlève cependant rien au plaisir de jeu : en passant « Stranger Things » et « Maman, j'ai raté l'avion » au shaker, « Le cinéma de M. Trippolyte » obtient une rayonnante bombe vitaminée bourrée de good vibes nostalgiques prête à exploser !

En parlant de cocktails… N’oubliez pas de jeter un œil au Catalpa, le bar du Grand Trip Trap Hotel. Grâce à sa belle carte et à sa superbe déco – impossible de louper le majestueux aéronef dans lequel on peut prendre l’apéro –, vos coéquipiers et vous débrieferez votre expérience dans les meilleures conditions possible.

Mélanie Vives par Mélanie Vives

Avis de la communauté : 98% de satisfaction

14 joueurs ont donné un avis sur ce scénario et 2 joueurs l'ont ajouté à leur todo-list.

 Histoire et cohérence du scénario
9.8/10
 Décors et immersion
10/10
 Qualité des énigmes
9.6/10
 Fun
9.8/10
 Accueil et game mastering
9.7/10