Escape game

Dystopia

Thème
Science-Fiction
Nombre de joueurs
3 à 6 joueurs
Niveau
Intermédiaire
Immersion
👌 Parfait
Prix
25 à 40€/joueur
Âge
dès 14 ans
Langues
Français, Anglais
20 %
Fouille
45 %
Manipulation
35 %
Réflexion

En septembre 2022, une nouvelle enseigne d'escape game a débarqué à Ixelles, tout près de Bruxelles : Dystopia. Son angle de communication a de quoi mettre l’eau à la bouche. Une salle de 100 m² « conçue par une équipe d’experts issus du jeu vidéo, de l’électronique et de l’art numérique, offrant ainsi une technologie sur-mesure qui vous plonge au cœur d’une aventure unique ».

Il n’en fallait pas plus pour nous convaincre d’y faire un tour lors d’un voyage dans la capitale belge en juin 2023.

Le scénario

« Sauvez le monde en protégeant la meilleure intelligence artificielle jamais construite de la destruction imminente. Vous n’avez que 60 minutes pour assembler le vaisseau qui permettra de la mettre en sécurité. Serez-vous à la hauteur de cette mission cruciale ? »

Une histoire pas si dystopique que ça ?

Avant d’entrer dans cette room qui porte le même nom que son enseigne, « Dystopia », notre maître du jeu nous projette une vidéo donnant plus d’informations sur le contexte de l'aventure. L’intelligence artificielle que nous devons récupérer a été créée dans le cadre d’un projet supervisé par la communauté internationale.

Cette IA aurait dû guider la politique de chaque État, avec comme objectif principal d'éviter tous conflits et d'assurer à chaque pays des décennies de prospérité et de paix. Sur le papier, il s’agit d’une excellente idée ! Malheureusement, tout ne va pas se passer comme prévu.

Contrairement à ce que peut laisser croire cette présentation, l’enseigne ne bascule pas dans le conspirationnisme. Ce qui nous attend allie infiltration, codes des films d’agents secrets et nouvelle technologie. À notre époque, cette trame scénaristique peut être considérée comme dystopique, même si le décor très réaliste de ce jeu a tendance à la crédibiliser. Mais qui sait, dans un futur plus ou moins proche, un projet de ce type pourrait voir le jour, en espérant que ChatGPT ne serve pas de base à un programme de cette nature !

Un espace de jeu sous terre ?

L'intelligence artificielle que nous recherchons a été mise en sécurité dans les sous-sols de Bruxelles. Grâce à un ascenseur, nous pouvons rejoindre ce lieu et débuter notre mission. Cette aventure se passe-t-elle vraiment plusieurs mètres sous terre, ou l’enseigne nous donne-t-elle l’illusion de descendre dans les profondeurs de la capitale belge ? Il faudra vous rendre chez Dystopia pour le découvrir.

En tout cas, le lieu dans lequel nous arrivons a énormément de cachet. Et pour cause… Dystopia a été construit dans un ancien dépôt de munitions de la police belge. On retrouve dans l'espace de jeu de véritables portes blindées, qui nécessitent un peu de force pour les ouvrir. 

Le lieu dans lequel nous évoluons est quasiment entièrement bétonné. Les espaces sont nombreux, mais relativement petits. Il y a de la tension et un sentiment d'urgence. Ainsi, le résultat est sans appel : il ne nous a fallu que quelques secondes pour nous sentir pleinement immergés dans cette histoire. Pourtant, ce n’était pas gagné d'avance. Les escape games exploitant la thématique des bunkers sont très nombreux. Il n'est par conséquent pas très aisé de proposer une expérience surprenante dans cet univers. Ici, Dystopia a parfaitement su tirer parti de ce lieu.

De multiples facettes

Cette mission se distingue aussi par ses énigmes. Les fans de « Keep Talking and Nobody Explodes » seront comblés. Plusieurs séquences reprennent en effet ce qui fait le sel de ce jeu, à savoir communiquer – et surtout réussir à se faire comprendre – alors que nous sommes mis sous pression. 

Plus globalement, les énigmes que nous résolvons et manipulations que nous effectuons collent parfaitement à cet univers à la fois scientifique et technologique. Dystopia arrive aussi à nous surprendre : vers la fin de la partie, nous devons nous lancer dans une épreuve qui demande un peu de souplesse et d’agilité. Cette séquence a l’avantage de casser la monotonie du jeu. En revanche, il est un peu dommage que tous les membres de l’équipe ne puissent y participer.

Les amateurs de fouille risquent quant à eux de rester sur leur faim. L’enseigne n’a pas énormément développé cette composante. Les objets nécessaires pour venir à bout des casse-têtes ne sont pas particulièrement cachés. Tout est assez visible et à portée. Mais moins de temps passé à chercher, c'est aussi plus de temps disponible pour résoudre des énigmes...

« Dystopia » est une belle découverte, qui contient tous les ingrédients pour devenir un escape game incontournable dans la région de Bruxelles.

Rémi Prieur par Rémi Prieur

Avis de la communauté : 85% de satisfaction

15 joueurs ont donné un avis sur ce scénario et 15 joueurs l'ont ajouté à leur todo-list.

 Histoire et cohérence du scénario
8.3/10
 Décors et immersion
8.7/10
 Qualité des énigmes
9.1/10
 Fun
8.8/10
 Accueil et game mastering
7.5/10