Escape GameMondevilleEscape YourselfPiégés

Piégés

35% Fouille
20% Manipulation
45% Réflexion
  • Thème
    Prison | Évasion
  • Niveau
    Intermédiaire
  • Immersion
    Assez bien
  • Prix
    18 - 27€/joueur
  • Nombre de joueurs
    3 à 12 joueurs (sur 2 salles)

Qu’importe où vous habitez en France, vous devriez avoir un centre Escape Yourself pas très loin de chez vous. Parmi les nombreuses régions qui comptent au moins un complexe de cette enseigne, il y a la Normandie et plus exactement Mondeville, dans la banlieue de Caen. Après y avoir trouvé un antidote pour sauver la ville d’une pandémie, nous nous sommes lancés sur la piste d’un ancien policier au lourd passé. Ressortira-t-on indemnes de cette traque ?

Le scénario

« L’ancien officier de police John Turner n’est plus le même homme depuis qu’il a été démis de ses fonctions. Reclus dans son sinistre appartement, il sombre petit à petit dans la folie. Son rêve désormais ? Devenir l’un de ceux qu’il traquait jadis, devenir l’un des plus grand tueurs en série de l’histoire. Vous faites partie de ses anciens collègues, vous êtes les seuls à pouvoir déjouer ses futurs plans, Enquêtez, fouillez, retournez son appartement avant qu’il ne s’occupe de vous… À moins que ce soit déjà trop tard. »

Dans l’antre de John Turner

Nous reprenons connaissance… Qu’avons-nous fait ?! Nous sommes maintenant pieds et poings liés. Aucun doute : nous nous sommes jetés tout droit dans la gueule du loup. Nos premières constatations nous poussent à croire que le personnage de John Turner est assez complexe. Il n’est probablement pas seul dans sa tête. Qui aurait l’idée de construire une geôle au sein de son propre appartement ? Je ne vous cache pas qu’à la place j’aurais opté pour une chambre d’amis.

La cellule dans laquelle John nous séquestre est sombre, maculée de taches. Elle tranche avec la partie appartement que nous pouvons déjà inspecter visuellement. Les murs du salon sont blancs, ce qui donne un côté très lumineux. Il y a un véritable contraste entre ces deux espaces.

La pièce de vie est chichement meublée. Plusieurs choses nous interpellent : de mystérieuses inscriptions recouvrent une grande partie des murs de l’espace de jeu, des morceaux de papier sont punaisés… En fin de compte, John est peut-être un dangereux psychopathe… Si votre équipe aime les salles dépaysantes, proposant des décors originaux et des effets spéciaux, vous n’y trouverez pas votre compte. En effet, vous évoluerez dans un appartement. En somme, un décor assez proche de ce que vous pouvez voir au quotidien.

Une salle de première génération

La partie commence. Nous nous lançons à corps perdus dans la résolution des premières énigmes, qui nous permettront de nous libérer les uns les autres.

Si vous prenez part à cette aventure en vous attendant à trouver une room bourrée de technologie, vous risquez d’être déçus. En effet, « Piégés » fait partie des premières créations d’Escape Yourself. Ce scénario a vu le jour à Tours lorsque les escape games commençaient à peine à se développer. Sa mécanique de jeu est donc caractéristique des salles créées à cette époque : des aventures où la fouille occupait une place importante, une succession d’étapes linéaires (recherche d’informations, ouverture de cadenas, récupération d’informations, ouverture de cadenas, etc.)

Quant au rythme de cette aventure, il oscille en permanence durant la partie. Alors que l’entrée en matière conduit à rythme assez rapide – essentiellement dû à la volonté de se libérer rapidement –, le rythme va être plus lent, occasionnant des moments de flottement par instants, jusqu’au climax que représente l’énigme finale qui, même si elle pourra s’avérer fastidieuse pour certaines équipes, insuffle une vraie dynamique.

En résumé, « Piégés »  est une salle parfaite si vous souhaitez découvrir les bases de l’escape game, vous améliorer dans la fouille d’indices et vous confronter à des énigmes statiques. Si vous êtes plus portés sur les salles technologiques et sur les manipulations, il faudra plutôt opter pour les dernières créations d’Escape Yourself.

Découvrez le teaser vidéo de « Piégés » :