Escape GameParisVictory Escape GameLe motel hanté

Le motel hanté
77% satisfaction

25% Fouille
35% Manipulation
40% Réflexion
  • Thème
    Horreur | Paranormal
  • Niveau
    Intermédiaire
  • Immersion
    👏 Excellent
  • Prix
    20 - 32€/joueur
  • Nombre de joueurs
    3 à 12 joueurs (sur 2 salles)

Janvier 2020. Il est tard, nous errons dans le froid de la rue des Gravilliers, dans le 3e arrondissement de Paris. Les grèves nous ont privés de métro et, tels des aventuriers de « Pékin Express », nous partons donc à la recherche d’un logement, sac au dos. Nous revient soudain en mémoire que Victory Escape Game a récemment ouvert une chambre d’hôtel. Oui oui, au sein de son local, à côté de ses escape rooms.

Nous toquons au 37, la chambre est dispo, nous passerons la nuit au chaud ! Enfin… c’était sans compter sur une information capitale, que Victory Escape Game a bien sûr pris soin de nous dévoiler à la toute dernière seconde. Comment ça, la piaule est hantée ?!

Le scénario

« Au début des années 1950, par un soir d’hiver, un cadavre est retrouvé dans la chambre 237… Depuis, plus personne n’y a jamais séjourné. Votre collègue journaliste spécialisée dans le paranormal a décidé d’enquêter sur ce lieu étrange, persuadée qu’il est hanté. Aux dernières nouvelles, elle s’apprêtait à pénétrer les lieux… Oserez-vous suivre sa piste ? »

Un goût de One Hour et Team-Time

Derrière cette room se cache la société InGame Design, créée par les game designers de One Hour et Team-Time ! Si vous êtes fan de jeux d’évasion, vous devez certainement connaître la réputation de ces deux enseignes d’escape game parisiennes, célèbres pour leurs salles à frissons : « Lost Asylum », « L’abattoir », « Bunker zombie »… C’est donc aussi à eux que l’on doit ce « Motel hanté », qui a d’abord vu le jour à Rennes, à Compte à Rebours, avant d’être notamment implanté à Victory Escape Game.

À noter qu’à Rennes, le jeu propose un préambule hyper original et immersif intégrant deux énigmes, qui n’a malheureusement pas pu être importé à Paris car l’agencement du local ne s’y prêtait pas. Toujours à cause de leur local, les Parisiens n’ont pas pu exactement reproduire les décors rennais : faute de place, on déplore une petite pièce en moins ainsi que l’absence d’un lit dans la chambre. Pas top niveau crédibilité.

L’impression de ne pas être seuls

Mais finalement, on l’oublie assez rapidement tant l’ambiance est prenante. Car l’atmosphère, elle, est bien identique dans les deux établissements : pour ce motel hanté, les game designers ont repris les ingrédients qui ont fait le succès de leurs rooms parisiennes. Quelques petites frayeurs seront donc à l’ordre du jour. Restez sur vos gardes ! Quelque chose nous dit que des esprits peu amicaux rodent dans les parages… Ici, la peur est insidieuse. La scénographie, les décors et l’ambiance sonore ont été travaillés de telle façon que vous ressentirez un peu d’appréhension au fur et à mesure de votre progression. Un bon moyen de générer de la peur par anticipation. De fait, dans un tel contexte, les moins téméraires resteront en permanence sur le qui-vive… Dans le « Motel hanté » de Victory Escape Game, on n’a jamais vraiment l’impression d’être seuls, et c’est cette immersion qui fait le sel de l’aventure.

À Victory Escape Game, vous suivrez les traces d’Inès, qui a tenté d’exorciser la chambre sans y parvenir. Elle est aujourd’hui internée et répète inlassablement la même injonction : « Exorcisez-la ! Exorcisez-la ! Exorcisez-la ! » Elle a échoué dans sa quête, vous devrez faire mieux qu’elle. Si vous n’y parvenez pas, vous la rejoindrez probablement… Comme vous le fera comprendre votre game master, attendez-vous à être reçu comme un hôte non désiré.

Effrayant dispositif

Dans la version rennaise, le rôle du maître du jeu est clé pour adapter l’effrayant dispositif qui vous est réservé en fonction de vos réactions pendant la partie : le game master rebondit en permanence sur ce que les joueurs disent pour leur mettre la pression, les faire douter. Sa présence est renforcée par rapport à la mise en scène parisienne, qui n’utilise pas ce mode de game mastering. Cela dit, dans la salle de Victory Escape Game aussi, le GM sera bien présent : il se jouera de vous à plusieurs reprises et vous mettra sans nul doute les chocottes. Et recevoir un indice ne sera pas forcément synonyme de soulagement, au contraire : vous obtiendrez de l’aide via un antique appareil qui émet un bruit très flippant à chaque fois qu’il se met en marche.

Les énigmes sont globalement identiques à Rennes comme à Paris. Elles sont linéaires, ce qui est parfaitement adapté car les jump scares et autres péripéties auront la fâcheuse tendance de vous perturber pendant vos raisonnements. Si votre équipe est émotive, elle pourra être paralysée à plusieurs reprises et mettre un peu plus de temps à avancer dans la résolution des casse-têtes par rapport à d’habitude. La toute première étape du jeu nous a laissés perplexes, mais le reste est fluide et très agréable, et certaines énigmes sont originales.

Une ambiance oppressante, une présence paranormale permanente… Si rien ne vous effraie, si vous faire toiser et juger par des imposants portraits peints ne vous dérange pas, foncez ! En espérant que vous passerez une nuit plus tranquille que la nôtre.