Escape Game Awards
Revivez la cérémonie de remise des prix 2022.

Thème
Horreur | Gore
Niveau
Intermédiaire
Immersion
👏 Excellent
Prix
20 à 35€/joueur
Nombre de joueurs
2 à 6 joueurs
Âge
dès 16 ans
50 %
Fouille
25 %
Manipulation
25 %
Réflexion

En ce mois de décembre 2021, nous voilà de retour à Saint-Jeoire-Prieuré, au sud-est de Chambéry. C’est dans cette petite ville savoyarde que La Grande Évasion a établi ses quartiers depuis la fin de l’année 2015. Il est temps pour nous de découvrir les escape games que l’enseigne a ouverts depuis notre première visite, en 2017, à commencer par la salle horrifique « L’abattoir », déconseillée aux moins de 16 ans.

« Comment succéder à “L’antre d’Hannibal”, notre première création sur un thème horreur ?, se questionnent les game designers sur le site web de l’enseigne. Comment surprendre les joueurs en manque de sensation forte ? Un seul moyen : pousser le curseur un cran plus loin. » Preuve que La Grande Évasion a mis ce principe à exécution, juste avant notre session une joueuse jetait l’éponge en cours de partie... Au dernier décompte, la room avait enregistré 124 abandons.

Le scénario

« Une série inexpliquée de disparitions d’enfants a lieu dans la région depuis quelques semaines. Vos investigations et un appel téléphonique inquiétant vous amènent à penser que trois d’entre eux pourraient être séquestrés dans un ancien abattoir abandonné. Chaque seconde compte… Pas de temps à perdre, les enfants sont en grand danger. Rendez-vous devant le vieil abattoir… »

Nous sommes à deux pas de cet endroit que l’on imagine sordide lorsqu’une entrée se dévoile à nous de manière inattendue… Nous nous glissons tant bien que mal au sein d’un minuscule sas qui accueillera nos premières minutes de jeu. Celles-ci sont finalement assez caractéristiques de ce qui vous attend dans « L’abattoir » : « Vous serez confronté à des espaces très sombres, des espaces restreints et des passages étroits », prévient l’enseigne. Dans l’obscurité, nous tâtonnons pour essayer de nous frayer un chemin tout en espérant ne pas tomber nez à nez avec le funeste habitant des lieux.

L’être qui a fait de cet abattoir son antre vous fera rapidement comprendre que vous n’êtes pas les bienvenus, que vous n’incarnez rien d’autre que des intrus de chair fraîche…

Vous n’êtes pas les bienvenus

Les salles de La Grande Évasion peuvent souvent se prévaloir d’une idée ou d’un concept qui les démarquent des autres escape games – on pense notamment à « La boîte de Pandore » et à « L'invitation du corbeau ». « L’abattoir » ne déroge pas à la règle : son jeu est rythmé par un principe original et rarement exploité, qui vous donnera des sueurs froides ! Ces intermèdes sur lesquels on ne vous donnera pas plus de détails vous couperont net dans votre élan et vous feront perdre du temps. Elles pourront en outre avoir des conséquences qui elles aussi vous ralentiront ! Vous devrez donc impérativement être efficace pour compenser ces précieuses secondes qui s'égrèneront inaltérablement.

L’immersion est excellente : en plus d’être accentuée par la présence mortuaire qui rôde, elle est soutenue par des décors globalement crédibles, qui réservent des surprises d’aménagement intéressantes. On note aussi un effet spécial assez impressionnant et perturbant, utilisé de manière pertinente au vu de l’histoire. Cette intrigue, celle d’enfants séquestrés au sein de l’abattoir, n’est jamais perdue de vue. Elle se rappelle à nous tantôt par le biais des énigmes et de l’environnement, tantôt via une personnification du game mastering qui trouve bien sa place au sein du jeu. La narration prend d’ailleurs le pas sur tout le reste lorsqu’on s’y attend le moins, s’imposant dans le cadre d’un final original.

Vous voulez sauver les enfants ? Il va falloir les chercher…

Les casse-têtes, quant à eux, reposent surtout sur la fouille des lieux, physique comme visuelle. Les résoudre passera forcément par une exploration minutieuse et complète de la room, un gameplay adapté au scénario : si vous voulez sauver ces enfants, il va falloir les chercher…

Les énigmes sont intégrées au sein de l’histoire, mais malheureusement assez peu variées. Hormis une étape très maline qui renouvelle le jeu, il s’agira la plupart du temps de suivre des instructions pour procéder à des réglages et/ou de faire preuve de logique.

Les aventures proposées par La Grande Évasion sont diverses et si être aux prises d’un monstrueux personnage ne vous tente pas, plusieurs alternatives existent ! « La boîte de Pandore » mettra votre sang-froid à rude épreuve, quand « L'invitation du corbeau » exigera de vous de solides qualités d’enquêteur…

Mélanie Vives par Mélanie Vives

Avis de la communauté : 93% de satisfaction

15 joueurs ont donné un avis sur ce scénario et 4 joueurs l'ont ajouté à leur todo-list.

 Histoire et cohérence du scénario
9.5/10
 Décors et immersion
9.7/10
 Qualité des énigmes
8/10
 Fun
9.8/10
 Accueil et game mastering
9.8/10