Escape GameToulouseEnigma EscapeDernière demeure

Dernière demeure
88% satisfaction

35% Fouille
35% Manipulation
30% Réflexion
  • Thème
    Horreur | Paranormal
  • Niveau
    Intermédiaire
  • Immersion
    👌 Parfait
  • Prix
    26 - 39€/joueur
  • Nombre de joueurs
    2 à 6 joueurs

Si vous habitez la région Occitanie et que vous êtes fan d’escape game, impossible que vous ne connaissiez pas Enigma Escape. Cette enseigne de Toulouse est la plus grande de la région en termes de nombre de salles proposées.
Lors de notre périple dans le sud-ouest, Enigma Escape nous a fait part de mystérieuses disparitions d’enfants. Il n’en fallait pas plus pour nous lancer sur la piste du kidnappeur !

Le scénario

« Vous avez sans doute retrouvé la demeure du maniaque responsable de la disparition de plusieurs enfants. Vous décidez de vous y introduire en pleine nuit sans même appeler la police afin de jouer les héros. Malheureusement, l’opération tourne au fiasco : vous vous faites capturer et enfermer dans le sous-sol de ce qui pourrait devenir votre dernière demeure. »

Pris au piège

Autant vous dire que nous ne comptons pas finir nos jours dans ce sous-sol miteux. Notre instinct d’enquêteur prend rapidement le dessus. Mais… où sont passés les autres membres de l’équipe ? Avant d’entrer dans cette demeure nous étions quatre, et dès que je reprends connaissance je me retrouve seul, ligoté sur une chaise (un début de jeu original que l’enseigne, qui autorise les médias à en parler, ne considère pas comme du spoil). Je regarde à droite, à gauche… rien. J’appelle mes compagnons d’infortune. Ces derniers me répondent, ils sont tout aussi déboussolés que moi. Il va falloir trouver un moyen de nous retrouver.

Alors que nous avons l’habitude de jouer ensemble, l’entrée en matière fut laborieuse, l’ambiance n’ajoutant rien à l’affaire. Une fois retrouvés, plusieurs questions nous viennent à l’esprit. Toutes nous amènent à une conclusion : nous devons être sur la piste du bon malfaiteur vu que nous avons été séquestrés.
Sans plus attendre, nous nous mettons à la recherche d’indices et de preuves. La plus confondante serait de retrouver dans ce sous-sol les enfants kidnappés. Rapidement, nous mettons la main sur les premiers indices, les preuves s’accumulent mais nous avons l’étrange impression de ne pas être complètement seuls…

Les différentes énigmes, manipulations que vous rencontrerez pendant cette aventure ont fait l’objet d’un véritable travail d’intégration dans la trame narrative. D’ailleurs, une des séquences de jeu, nécessitant plusieurs interactions de toutes sortes, nous a particulièrement marqués. Rien que pour ça : bravo !

Enigma Escape a aussi su insuffler un bon rythme à cette aventure qui oscille entre progression linéaire – pour forcer les différents membres de l’équipe à coopérer – et progression parallèle, pour éviter les goulots d’étranglement en nous permettant de nous répartir les tâches.

Mais où sommes-nous ?

Dès le début de la partie, nous ressentons l’ambiance pesante qui émane de ce sous-sol lugubre. Des bruits peu rassurants se font entendre. On n’a pas envie de rester ici trop longtemps ! Péniblement, nous nous libérons de nos entraves et pouvons commencer à explorer les lieux. Nous inspectons les moindres recoins, touchons les murs, repérons les moindres aspérités et rapidement, nous nous posons la question suivante : « Par où sommes-nous entrés ? » En effet, nous avons beau inspecter la zone de jeu, nous ne voyons aucune trace d’une quelconque issue. Cette situation renforce la sensation d’être pris au piège.

Nous ne sommes pas très rassurés, et la lumière, blafarde et vacillante, n’arrange rien. Cette mise en condition permet de nous garder en permanence sous tension. Mais soyons clair : « Dernière demeure » n’est pas une salle gore. En revanche, les nombreux jump scares ne vous laisseront pas tranquilles.
À titre de comparaison, si vous avez déjà testé « Oh no ! Zombies ! », autre salle d’Enigma Escape, sachez que « Dernière demeure » est un jeu beaucoup plus angoissant et oppressant.

Dans cette aventure à l’immersion poussée, la seule chose qui dénote est l’écran qui affiche le temps qui passe ainsi que les indices. Mais il s’agit d’un détail par rapport à la grande qualité du reste du jeu.

Quelques minutes avant la fin du timer, nous arrivons à retrouver notre liberté, ce qui nous permet de voir comment était dissimulée la porte de sortie. Évidemment, nous ne vous révélerons rien. Pour découvrir tout cela, vous devrez à votre tour mener l’enquête et vous laisser piéger par ce kidnappeur d’enfants. Pour notre part, nous prenons un peu de repos ! Nous venons tout juste d’apprendre que nous sommes sélectionnés pour une toute nouvelle émission télé : « The Show ». Affaire à suivre…