Escape GameBarceloneMaximum EscapeDamn Fame !

Damn Fame !

15% Fouille
65% Manipulation
20% Réflexion
  • Thème
    Casse-Tête
  • Niveau
    Intermédiaire
  • Immersion
    👌 Parfait
  • Prix
    15 - 40€/joueur
  • Nombre de joueurs
    2 à 4 joueurs

Escape game jouable en anglais

Lorsque nous avons testé cet escape game, en septembre 2017, il portait le nom de « Zen Room ». Le scénario a depuis été modifié, mais le décor, les énigmes et le gameplay restent inchangés.

Nous avons rendez-vous dans le deuxième local de Maximum Escape, situé à mi-chemin entre la Plaça de Catalunya et l’Arc de Triomf, à Barcelone. C’est ici que se trouve la salle « Damn Fame ! », connue sous le nom de « Zen Room » à l’époque où nous l’avons testée. Cet escape game est un peu particulier : vous pensiez avoir réservé un jeu ? Vous venez en fait de prendre rendez-vous avec le docteur Whiteman !

Si ni la plage de Barcelone ni ses mojitos n’ont réussi à vous détendre, le docteur Whiteman a peut-être la solution. Non, il ne prescrit pas de cannabis thérapeutique, mais il a développé une technique de relaxation révolutionnaire. Passer soixante minutes dans sa « Zen Room » assurerait de retrouver la joie de vivre.

Le docteur Whiteman en personne nous accueille, en blouse blanche, stéthoscope autour du cou. Son diagnostic est sans appel : nous avons de toute urgence besoin d’une séance d’une heure dans sa salle.

Le scénario

« Bienvenue dans vos rêves. Après être entré dans une transe profonde, vous pénétrez dans une salle complètement blanche et un peu étrange. Votre esprit a imaginé une série de pièges et de challenges que vous devrez vaincre afin de remettre des couleurs dans ce monde. »

Après une petite introduction qui nous fait bien comprendre l’esprit du lieu, nous découvrons la « Zen Room », cette pièce censée nous guérir. Elle ressemble en réalité à une salle de repos : canapé confortable, télé, quelques éléments de loisirs… On y serait resté plus d’une heure sans problème ! Une particularité : tout est blanc, du sol au plafond. Plutôt sensé pour une salle qui cherche à nous apaiser.

Cette escape room est hyper originale : l’enseigne barcelonaise a cherché à s’éloigner au maximum des jeux qui nous mettent sous pression, ceux où on doit sauver le monde ou s’enfuir d’un univers flippant car notre vie en dépend. « Zen Room » a été conçu comme une salle drôle, à base d’actions loufoques et où les joueurs passent un bon moment. Les créateurs se sont servis de tous les conseils habituels que l’on reçoit pour soigner les coups de déprime et en ont imaginé des étapes à réaliser dans la salle pour redonner des couleurs à la vie, au sens propre. C’est en vous amusant et en effectuant des actions positives pour votre moral que vous progresserez.

Oubliez le temps qui s’écoule, amusez-vous !

Une conséquence évidente de ce parti pris est que le jeu, conçu pour être ludique et marrant, est en très grande majorité composé de manipulations. On n’y trouve qu’un seul cadenas, le reste de la salle est bourré de mécanismes électroniques invisibles pour les joueurs. La salle a un fil rouge, et les actions peuvent être réalisées en parallèle. Il est parfois un peu dur de savoir quand faire quoi, heureusement le docteur nous surveille et intervient pour nous proposer de nous pencher sur telle ou telle activité.

A noter qu’à Maximum Escape, les indices sont donnés à la voix, en espagnol ou en anglais. Il est donc nécessaire qu’au moins un des joueurs soit à l’aise dans une de ces langues pour profiter pleinement de l’expérience.

La « Zen Room » prend le contre-pied de beaucoup d’enseignes d’escape game de Barcelone, qui semblent avoir une appétence pour les salles qui font peur – un coup d’œil à la multitude de flyers d’autres sociétés de jeux d’évasion, qu’on trouve dans l’espace d’accueil de Maximum Escape, suffit à s’en persuader. Maximum Escape n’est d’ailleurs pas en reste dans le domaine de la peur, puisque ses rooms « Sherlock Holmes vs London Devil » et « The Dungeon : The Last Round » sont dans cette veine. L’idée d’une salle relaxante et loufoque est excellente, et à l’arrivée le jeu est réussi : plus d’une fois nous avons oublié de nous inquiéter du temps qui s’écoule – pas de chrono dans la salle –, et nous nous sommes amusés, tout simplement !