Escape game

L'observatoire

Thème
Science-Fiction
Nombre de joueurs
2 à 6 joueurs
Niveau
Intermédiaire
Immersion
👏 Excellent
Prix
22 à 47€/joueur
15 %
Fouille
45 %
Manipulation
40 %
Réflexion

Connaissez-vous Mister Jeegs ? Ce chercheur a discrètement fait l’acquisition d’un bâtiment dans lequel un fragment de vaisseau extraterrestre s’est encastré, à Draveil dans l’Essonne, à 20 km au sud-est de Paris. Après y avoir installé un complexe scientifique, l’homme s’est investi d’une mission : « Lutter contre la menace ennemie et sauver le monde » puisque, breaking news, ces aliens en ont après nous !

Les quatre escape games de Secret Jeegs explorent cette trame scénaristique sous quatre angles distincts : dans « Le portail », les joueurs doivent se rendre sur la planète antagoniste pour la détruire de l’intérieur ; dans « Le laboratoire infesté », leur objectif est de dézinguer les spécimens qui se sont infiltrés dans les sous-sols ; dans « Le fragment ovni », il s’agit d’extraire le noyau d’énergie du débris extraterrestre ; enfin, dans « L’observatoire », que nous avons testé en février 2024 et qui fait l’objet de cette review, le but est de paramétrer une arme de destruction massive afin d’anéantir le vaisseau-mère envahisseur…

Ces quatre aventures ont une particularité extrêmement originale : l’action s’y déroule exactement au même moment. Vous vivrez ainsi la même intrigue, mais depuis quatre endroits et donc quatre points de vue différents interconnectés.

Le scénario

« La situation étant tellement tendue, un observatoire a été installé au sommet du bâtiment afin de récolter un maximum d’informations sur l’envahisseur, et nos confrères américains nous ont envoyé une cellule d’armement très poussée pour pouvoir contrer l’ennemi.

L’équipe militaire en charge de la défense a dû précipitamment quitter sa zone pour descendre en mission au sous-sol, où des aliens se sont infiltrés. L’heure est grave ! Il est impossible de laisser l’observatoire en mode automatique plus longtemps car l’onde magnétique a chamboulé tous les réglages.

L’agence Secret Jeegs a besoin de vous pour protéger la base, la ville, et plus largement notre planète. Si vous êtes assez vifs, vous aurez peut-être le temps, entre les attaques, de terminer le paramétrage de l’arme nucléaire pour enfin la lancer vers leur satané vaisseau-mère et détruire le gros de leur armée. »

Entre bouclier, riposte, munitions et missile

« L’observatoire » est sans aucun doute la salle la plus martiale de Secret Jeegs. Ici, tout ou presque n’est qu’attaque, bouclier, riposte, munitions, missile et destruction de l’adversaire… C’est aussi la plus dense des missions et l’une des moins faciles car, même si la majeure partie du jeu est linéaire, un grand nombre d’éléments seront très rapidement à votre disposition. Il faudra savoir les garder à l’esprit, faire le tri et se servir de la bonne information au bon moment, car tout sera susceptible de servir d’un instant à l’autre ! Cet escape game peut donc être compliqué pour débuter, tout comme il représente un joli challenge pour celles et ceux qui jouent en duo.

Les rooms de l’enseigne essonnienne ne comptent pas beaucoup de fouille, et celle-ci ne fait pas exception : les espaces de jeu sont très épurés et laissent peu de place à d’éventuelles cachettes, à l’image de ce que l’on peut imaginer d’un observatoire scientifique à la pointe de la technologie. Machines imposantes, ambiance et matière froides, environnement impersonnel, éclairage tamisé… Un objet de grande envergure devrait particulièrement attirer votre attention : on a peu l’occasion d’en voir représenté dans les escape games !

Les casse-têtes, quant à eux, s’insèrent toujours au sein du récit et des différents rebondissements, ce qui contribue à l’excellente immersion. Comme souvent à Secret Jeegs, il s’agira de dompter des appareils électroniques. De les paramétrer, de les programmer, de les faire fonctionner… Heureusement, le gameplay n’en demeure pas moins varié : les tâches à accomplir passent par différents raisonnements, différentes logiques et épreuves. L’une d’elles prend une forme très originale : tout en restant impeccablement intégrée au thème et à l’histoire, elle se détache des casse-têtes de réflexion habituels pour se rapprocher d’un exercice interactif de rapidité et de réflexe. Un chouette moment.

Un concept novateur joliment ficelé

Une petite touche d’humour habille les dernières secondes, ce qui est appréciable. Elle est d’ailleurs suivie d’un bel effet wahou afin de clôre la mission en beauté.

« L’observatoire » réussit aussi à procurer l’agréable sentiment d’évoluer dans un grand bâtiment qui dépasse le seul environnement auquel on a accès. Comme évoqué plus haut, le complexe scientifique de Mister Jeegs se compose de quatre services qui communiquent et s’entraident…

La salle compte néanmoins quelques défauts qui nous empêchent de lui attribuer une note parfaite :

  • Nous avons vécu un début poussif car les premières étapes ne sont, selon nous, pas toutes intuitives. Ajouté au fait que pas mal d’actions sont possibles ici et là dès le départ, et nous nous sommes égarées avant que la game master ne nous remette sur le droit chemin...
  • Le jeu réserve pas mal de rebondissements, ce qui est un bon point ! Mais nous n’avons malheureusement pas toujours réussi à suivre le récit, qui progresse par le biais d’audios. C’est ainsi qu’à plusieurs reprises, nous nous sommes contentés de suivre les consignes de manière mécanique. Peut-être se succède-t-il trop d'événements pour que l’on puisse tout intégrer aisément en parallèle de l’exploration des lieux et de la résolution des énigmes ? À noter que nous avons joué à deux, ce qui n’a sans doute pas aidé.
  • Nous évoquons plus haut une épreuve interactive de rapidité et de réflexe, que nous avons beaucoup aimé. Mais ce que l’on peut qualifier de mini jeu vidéo manquait de réactivité pour que nous puissions en profiter pleinement. Cette latence a rendu quelques moments légèrement frustrants.
  • L’effet wahou final n’est quant à lui pas mis en valeur : quel dommage d’avoir imaginé un dispositif pareil et d’avoir rendu sa révélation si anecdotique, alors qu’il aurait les épaules pour devenir le clou du spectacle ! Nous étions si concentrées sur le debriefing de fin de partie que nous avons failli ne pas le remarquer…
  • Le complexe scientifique est composé de quatre services qui communiquent et s’entraident, mais cette salle est celle qui, à notre avis, exploite le moins bien cette idée. En effet, dans « L’observatoire » d’une part vous aiderez sans être aidé, et d’autre part ces séquences s’intercaleront de manière assez abrupte dans le déroulé de la mission, vous coupant parfois dans votre élan. En outre, ces étapes ne constituent pas vraiment des énigmes mais plutôt des instructions peu palpitantes à suivre.

Là où Secret Jeegs remporte haut la main son pari en revanche, c’est qu’à l’issue de la mission vous aurez certainement envie d’explorer les autres étages de la bâtisse, et par conséquent de découvrir le scénario sous un nouveau jour, dans la peau de celles et ceux qui travaillaient dans d’autres secteurs lorsque vous étiez dans « L’observatoire ». Difficile de résister au concept original, novateur et joliment ficelé de l’enseigne francilienne !

Mélanie Vives par Mélanie Vives

Avis de la communauté : 96% de satisfaction

25 joueurs ont donné un avis sur ce scénario et 13 joueurs l'ont ajouté à leur todo-list.

 Histoire et cohérence du scénario
9.8/10
 Décors et immersion
9.6/10
 Qualité des énigmes
9.7/10
 Fun
9.8/10
 Accueil et game mastering
9.5/10