Escape GameLyonEnigmaticL’orphelinat

L’orphelinat
86% satisfaction

40% Fouille
30% Manipulation
30% Réflexion
  • Thème
    Horreur | Paranormal
  • Niveau
    Intermédiaire
  • Immersion
    👌 Parfait
  • Prix
    23 - 33€/joueur
  • Nombre de joueurs
    3 à 6 joueurs

Enigmatic accueille les joueurs d’escape game depuis octobre 2015 à Lyon, tout près du pont Wilson, côté quai Victor Augagneur. L’enseigne nous avait déjà donné l’occasion de percer le mystère de Barbe Noire et d’enquêter sur la légende d’Excalibur.

Nous nous apprêtons cette fois à accepter une mission moins épique et plus horrifique… En ce mois de janvier 2020, nous avons rendez-vous dans un orphelinat abandonné. Que voulez-vous, dès que l’on tombe sur des endroits creepy, hantés et dangereux, on ne peut pas s’empêcher d’aller voir de plus près !

Attention, cette escape room est déconseillée aux moins de 16 ans.

Le scénario

« Alors que vous poursuivez votre road trip à travers l’Europe avec vos amis, vous décidez de vous arrêter dans un petit village polonais. Sur place, en discutant avec les habitants, vous apprenez l’existence d’un vieil orphelinat abandonné au sommet d’une colline bordant la ville. De tristes rumeurs hantent le lieu : des disparitions d’enfants, un directeur sadique. Malgré les mises en garde de la population, une fois la nuit tombée, vous décidez de partir explorer l’endroit… »

Une cabane perdue au milieu de la forêt

À l’instant où nous mettons un pied dans « L’orphelinat », nous sommes propulsées deux ans en arrière, à l’époque de notre voyage à Moscou. En effet, nous reconnaissons immédiatement la mise en scène initiale et les décors de « The Fear », escape game de Claustrophobia dont vous pouvez lire la review ici. « On s’en est beaucoup inspiré », nous expliquera à l’issue du test la cofondatrice d’Enigmatic Lyon.

Si vous avez déjà eu l’occasion de jouer dans la capitale russe et de découvrir « The Fear », nous vous déconseillons de réserver « L’orphelinat ». Tout d’abord car les décors, extrêmement bien réalisés et convaincants, sont identiques – seule la disposition des pièces a été modifiée. Ils vous donneront l’impression d’être entré dans une cabane vétuste perdue au milieu de la forêt.

On y retrouve aussi les mêmes énigmes, même si Enigmatic a étoffé son jeu avec quelques étapes supplémentaires. L’idée était bonne car les salles issues de la franchise Claustrophobia ne sont en règle générale pas très denses. Mais notre sentiment est qu’à l’exception d’un ajout pertinent et malin, qui renforce l’immersion, les autres énigmes implémentées ne sont pas les plus intéressantes ni les plus agréables à résoudre. On pense notamment à de la fouille laborieuse, qui pourra durer, durer, cassant ainsi le rythme de la mission… Cela dit, dans l’ensemble le jeu est bien construit et équilibré, même si une partie des casse-têtes finaux nous ont laissé un peu perplexe.

Une ambiance lourde, très lourde

Les effets spéciaux sont le point fort de la salle de Moscou. Mais les plus impressionnants et déstabilisants n’ont pas été reproduits dans la room d’Enigmatic, dont l’immersion reste néanmoins parfaite car l’enseigne lyonnaise a imaginé d’autres étonnants subterfuges et surprises à glacer le sang, qui vous feront à coup sûr sursauter ! Enigmatic joue par exemple beaucoup avec l’obscurité. Quand il s’agira d’explorer l’orphelinat, vous ne ferez sans doute pas les malins… Mention spéciale pour le début du jeu, génial et très flippant ! Ajouté à cela une bande-son pesante, et vous obtiendrez une ambiance lourde, très lourde…

Si vous avez besoin d’un coup de pouce, votre game master vous guidera par l’intermédiaire d’un écran qui a malheureusement beaucoup de mal à se fondre dans le décor. Et pour cause, difficile d’imaginer un écran plat fonctionnel dans une vieille bâtisse qui semble abandonnée depuis tant d’années.

Vous l’aurez compris, « L’orphelinat » s’adresse avant tout aux joueurs qui souhaitent se faire une petite – voire une grosse – frayeur. Bon courage, et n’oubliez pas de passer le bonjour de notre part au directeur…

Découvrez le teaser vidéo de « L’orphelinat » :