Escape GameStrasbourgClosed Escape GameEl Profesor

El Profesor
74% satisfaction

35% Fouille
30% Manipulation
35% Réflexion
  • Thème
    Cambriolage
  • Niveau
    Pour débuter
  • Immersion
    Assez bien
  • Prix
    18 - 35€/joueur
  • Nombre de joueurs
    2 à 6 joueurs

Originaire de Lyon, Closed Escape Game est un réseau d’enseignes d’escape game qui fait partie des pionniers. Créé en 2015, il s’est premièrement étendu dans le sud-est de la France : à Lyon, Villefranche-sur-Saône, Valence ou encore Aix-en-Provence. En 2018, c’est dans la région Grand Est, et plus précisément à Strasbourg, qu’il ouvre un nouveau complexe.

Ce dernier nous a proposé de vivre une expérience dans la lignée de la série « La casa de papel ». Pour l’occasion, nous avons appris par cœur la chanson « Bella Ciao ». Espérons que ça nous sera utile !

Le scénario

« Braquez la fabrique de monnaie et imprimez le plus de billets possible avant que la police n’intervienne. Inquiets ? Aucun problème, le Professeur vous guidera pas à pas… »

Une salle première génération…

Nous arrivons dans le bureau du directeur de la banque. Nous faisons rapidement un tour de la salle : personne à l’horizon, nous avons les mains libres pour agir. La pièce dans laquelle nous nous trouvons est décorée simplement. On retrouve assez peu d’effets personnels. Le directeur de cette banque est probablement quelqu’un d’austère.
Un très grand bureau occupe une large partie de l’espace. Fixées au mur, des étagères sur lesquelles sont disposés dossiers et documents en tout genre.

Alors que nous commençons à fouiller, le Professeur nous contacte ! Nous pouvons maintenant interagir avec lui quand bon nous semble. L’aventure peut enfin commencer.

Ce qui nous marque dès le début du jeu, c’est le côté très « première génération » des énigmes. Nous amassons des objets, des indices, et nous les associons pour en déduire une succession de combinaisons qui servent tantôt à ouvrir des cadenas, tantôt à débloquer des ordinateurs. Une bonne part de ces casse-têtes n’ont pas de justification par rapport au scénario. Ils sont posés là pour nous faire progresser dans le jeu. Certains sont d’ailleurs en contradiction avec l’univers bancaire. Le directeur a par exemple laissé à la vue de tous des éléments permettant de trouver une série de codes confidentiels… On est loin des règles élémentaires de sécurité informatique comme l’utilisation de « strong passwords ».

Même si les énigmes à résoudre sont peu vraisemblables par rapport à l’univers où nous évoluons, leur enchaînement est assez fluide. Les étapes se succèdent sans qu’on se pose trop de questions. La fouille occupe une très grande place, mais celle-ci n’est pas fourbe. Avec un peu de méthode et une bonne vision, cela ne devrait pas vous poser trop de soucis.
Ceux qui risquent de se sentir les plus frustrés à la fin de cette aventure, ce sont les fans de manipulations. En effet, ces dernières sont peu nombreuses.

… qui présente quelques originalités

Même si les énigmes sont très académiques, « El Profesor » présente quelques singularités.

Tout d’abord, l’intégration du game mastering a été particulièrement travaillée. Comme écrit plus haut, ce dernier campera le rôle du Professeur. Sa fonction sera analogue à celle du personnage de la série « La casa de papel » : à l’extérieur de l’espace de jeu, il agira comme un membre de votre équipe pour vous aider si vous êtes bloqué. Ceci est aussi l’occasion d’interactions riches : n’hésitez pas à jouer le jeu à fond et à vous glisser dans la peau de vos personnages !

La construction globale de cette salle est originale. En règle générale, l’objectif d’un escape game est de sortir d’une room le plus vite possible. Ici, c’est tout le contraire. Votre mission, à l’image de la première saison de la série de Netflix, sera de fabriquer le plus d’argent possible. Si vous terminez votre aventure avant le temps imparti, les minutes restantes seront donc converties en monnaie sonnante et trébuchante. Ainsi, toutes les équipes sortent au bout de 60 minutes MAIS pas avec le même butin.

Enfin, les équipes les plus rapides pourront participer à une mission optionnelle qui permet de gagner cinq minutes supplémentaires. Comme le temps c’est de l’argent, il s’agit d’un bon moyen pour s’en mettre plein les poches.
Cette phase prendra la forme d’une enquête. En attendant de voir si vous avez le temps de la boucler ou non, notez toutes les informations qui vous paraissent intéressantes, mettez de côté les documents qui attirent votre attention.

Même si cette mission souffre de la comparaison avec les nouvelles expériences qui reposent sur des manipulations ludiques et des effets spéciaux waouh, « El Profesor » n’en reste pas moins une salle agréable à jouer. Grâce à diverses interactions bien pensées et une mécanique modifiée, Closed Escape Game arrive à proposer un peu plus qu’un jeu de première génération.
Mais que les amateurs de mécanismes se rassurent : l’enseigne propose aussi des rooms plus ludiques. Si vous préférez ce type d’aventure, pourquoi ne pas opter pour « Yakuza » ou « Vaudou » ?