Thème
Science-Fiction
Durée
80 min
Nombre de joueurs
3 à 6 joueurs
Niveau
Intermédiaire
Immersion
👏 Excellent
Prix
30 à 40€/joueur
15 %
Fouille
55 %
Manipulation
30 %
Réflexion

En août 2022, Freeing! a ouvert une seconde enseigne dans l’Oise, cette fois dans la ville de Creil, sous le nom de Freeing XP. Les escape games qui y sont installés ont la particularité d’être des importations espagnoles : « Démineur » et « SWAT » proviennent d’Open Mind Room Escape, « L'examen » et « Le Chevalier Noir » d’Abduction.

« Le Chevalier Noir » est ainsi la copie quasi conforme de la salle « Enterprises » – si vous l’avez déjà jouée dans la banlieue de Barcelone, vous ne découvrirez donc rien de plus ici. Cette expérience est bien connue des passionnés pour avoir été finaliste du classement mondial TERPECA pendant quatre éditions consécutives, de 2019 à 2022, année de la rédaction de cette review. Une vraie performance.

L’imposante voiture noire futuriste et la familière silhouette du visuel d’illustration de la room française, les chauve-souris de celui de la room espagnole, et plus simplement le nom de l’aventure vous ont sans doute mis la puce à l'oreille… Une fois devant la façade de l’établissement, l’immense image d’un célèbre super-héros au blason jaune et noir achèvera de vous convaincre : oui, « Le Chevalier Noir » propulse bel et bien les joueurs dans le monde de Batman !

Le scénario

« Des années à arpenter les rues et à insuffler la peur chez les criminels ont mené le Chevalier Noir au cœur des ténèbres de la ville. Avec seulement quelques alliés de confiance, son fidèle majordome et un lieutenant de police, il s'est imposé comme la seule incarnation de la justice parmi ses concitoyens. Face à un nouveau tueur qui terrorise la population, le Chevalier Noir n'a pas d'autre choix que de recruter de nouveaux alliés. Serez-vous à la hauteur ? »

Êtes-vous aussi sportif que Batman ?

Sur le site de Freeing XP, une précision vous interpellera peut-être : cette aventure requiert une « bonne condition physique ». En effet, la grande particularité de cette mission, qui l’éloigne d’ailleurs un peu des escape games traditionnels, c’est que plusieurs séquences exigent d’être en pleine possession de ses moyens physiques, en particulier d’être capable de grimper, d’avoir de la force dans les bras et de faire preuve de rapidité. Mais cette fois, contrairement à « L'examen », dont « Le Chevalier Noir » est le prolongement spirituel, tout le monde ne devra pas forcément faire sa part. Avoir une ou deux personnes en forme dans votre équipe pourra suffire ! Et même si le ou la warrior de votre team flanche, entraide et système D pourront prendre le relais.

Ces quelques « exercices », qui sont parfaitement intégrés au scénario puisque Batman nous met à l’épreuve dans l’espoir que nous puissions l’épauler, s’avèrent très amusants et régressifs. Nous nous sommes marrés comme des gamins dans une cour de récré ! Ce gameplay original est clairement l’un des points forts de la salle. Et si le jeu est si agréable et fun, c’est aussi parce que de nombreuses étapes, sportives ou non, exigent de la coopération, de la coordination, de la communication… En bref de l’intelligence collective, un principe toujours judicieux.

Dans l’antre du justicier de Gotham City

Le second point fort du « Chevalier Noir », c’est l’immersion : à l’opposé de « L’examen », qui ne représente rien de concret, ici on reconnaît rapidement où l’on se trouve, notamment grâce à un très percutant effet waouh. Les décors sont assez dépouillés et épurés, mais dans ce cas précis il ne s’agit pas d’une carence puisque ces caractéristiques collent parfaitement à la personnalité sobre et austère du maître des lieux.

Mais le justicier de Gotham City n’est pas qu’un castagneur dépressif, c’est aussi un homme réfléchi, malin, qui sait être dans l’analyse et l’observation. Les créateurs ont donc logiquement insufflé une dose de réflexion dans la mission, et notamment au moment où les joueurs découvrent un environnement s’y prêtant particulièrement. Les énigmes ne présentent cependant rien de compliqué, elles sont intuitives et donc fluides, le but premier étant de se divertir, pas de se prendre la tête.

Tout comme sa grande sœur « L’examen », « Le Chevalier Noir » est une feel-good escape room dans laquelle on s’amuse (beaucoup), on transpire (pas mal) et on s’étonne (forcément) des situations audacieuses que le jeu nous impose.

Connaître les personnages de la franchise américaine pourra représenter un sérieux avantage pour un casse-tête qui, le cas échéant, sera plus long à résoudre. En revanche, nul besoin d’être fan de Batman pour avoir des étoiles dans les yeux pendant l’un des instants les plus cools et badass qu’on ait eu l’occasion d’expérimenter dans nos vies de joueuses !

Mélanie Vives par Mélanie Vives

Avis de la communauté : 93% de satisfaction

3 joueurs ont donné un avis sur ce scénario et 2 joueurs l'ont ajouté à leur todo-list.

 Histoire et cohérence du scénario
8.7/10
 Décors et immersion
10/10
 Qualité des énigmes
8.7/10
 Fun
9.5/10
 Accueil et game mastering
9.5/10