Escape GameParisKairos EscapeAnatole Latuile, opération Morvox d’or

Anatole Latuile, opération Morvox d’or

40% Fouille
30% Manipulation
30% Réflexion
  • Thème
    Enquête | Explorateur
  • Niveaux au choix
    Pour débuter ou Mode enfants
  • Immersion
    👍 Très bien
  • Prix
    25 - 28€/joueur
  • Nombre de joueurs
    4 à 8 joueurs

Après s’être dans un premier temps positionnée comme une agence spatio-temporelle capable d’envoyer ses joueurs dans le passé ou le futur, l’enseigne d’escape game Kairos Escape, implantée dans le 11e arrondissement de Paris depuis décembre 2016, a quelque peu changé son fusil d’épaule. D’abord en accueillant la salle « Scandale à l’Élysée », cocréation politico-satirique de l’humoriste Guillaume Meurice ; puis en inaugurant une room dans l’univers officiel d’un personnage de bande dessiné destinée aux enfants : « Anatole Latuile, opération Morvox d’or ».

Mais qui est donc Anatole Latuile ? Il s’agit de l’heureux successeur de « Tom-Tom et Nana » ! Chaque mois, cet écolier de CM1 fait rire les petits lecteurs du magazine « J’aime lire » publié par Bayard Jeunesse. Aussi futé qu’ébouriffé, il cumule les bêtises avec son copain Jason Bombix et fréquente toute une galerie de persos rigolos, à commencer par Sidonie, sa petite sœur, Naomie Crumble, la fille du coiffeur, ou encore Princesse, son gentil molosse.

Les BD d’Anatole Latuile ont été adaptées sur petit écran et diffusées sur France Télévisions dès 2018, avant de voir le jour sous la forme d’un escape game en janvier 2020, à Kairos Escape donc. Dans cette room parisienne, votre mission sera d’aider Anatole à retrouver toutes ses cartes à jouer Startruc, dont la plus importante, le Morvox d’or !

Kairos Escape propose trois niveaux de difficulté au choix :

  • Le mode enfants. « Anatole Latuile, opération Morvox d’or » ayant avant tout été conçu pour les petits de 6 ans et plus, on peut le considérer comme le mode de jeu standard. La difficulté des énigmes leur est adaptée et un game master les accompagne dans la salle pour les aider. La présence d’un joueur adulte reste néanmoins obligatoire lors de la partie, qui peut alors accueillir jusqu’à 8 personnes au total.
  • Le mode familles. Les énigmes sont un peu plus difficiles et mettent au défi 6 joueurs max. Le système de game mastering, lui, reste identique : un maître du jeu est présent dans la room pour animer la partie.
  • Le mode adultes. Il est similaire au mode familles, à la différence près que l’aide du game master se fera plus parcimonieuse – même si in fine il s’adaptera aux besoins de l’équipe. Il n’y a donc pas de différences fondamentales entre le mode familles et le mode adultes.

Nous avons testé « Anatole Latuile, opération Morvox d’or » en mode adultes au mois de juillet 2020, et cette review analyse et évalue donc l’aventure telle que nous l’avons vécue en choisissant la troisième option.

Le scénario

« Vous avez une heure, en famille ou entre amis, pour plonger dans le monde d’Anatole Latuile et résoudre une série d’énigmes. Anatole doit réunir ses cartes Startruc les plus précieuses et notamment la carte du Morvox d’or pour le grand tirage au sort organisé par Fouille-Fouille… Vous allez devoir résoudre une série d’énigmes en trompant la vigilance du directeur de l’école Auzaguet et de Mylène, la sœur de Jason. »

Le point fort de l’escape game « Anatole Latuile », c’est qu’il immerge complètement les joueurs au sein de la BD éponyme. Les pièces que vous traverserez sont globalement identiques à celles que l’on voit dessinées dans les albums, la room est très spacieuse, mentionne de nombreux personnages et fourmille de détails extraits de la saga. La salle a été créée en partenariat avec les auteurs et éditeurs de Bayard Jeunesse et, pour répondre aux besoins du jeu, l’illustrateur Clément Devaux a même élaboré quelques dessins originaux, pour certains très grands et parfaitement intégrés aux décors.

Imaginez la joie d’un enfant qui serait propulsé à l’intérieur de sa bande dessinée et/ou de son dessin animé préféré ! Les adultes qui regardent et/ou lisent les aventures du petit trublion, avec leurs progéniture ou non, pourront également apprécier. Il suffit en réalité d’avoir vu quelques épisodes d’« Anatole Latuile », comme c’est notre cas, pour louer le travail d’immersion qui a ici été mis en œuvre par l’équipe de Kairos Escape. En revanche, si vous ne connaissez pas du tout le personnage de Bayard Jeunesse, vous risquez de trouver le décor très enfantin et à une exception près assez banal.

L’immersion pourra néanmoins être fortement atténuée par le fait que le game master reste en permanence aux côtés des joueurs, et ce sans incarner de personnage appartenant à l’intrigue. Ce système de game mastering ne semble pas dérangeant pour les groupes d’enfants, au contraire ; il pourra aussi rendre la partie des équipes familiales plus agréable car plus fluide ; en revanche, pour les teams d’adultes ce choix pose réellement question. Les énigmes n’étant pas très compliquées – on y reviendra –, le maître du jeu pourra vite devenir un spectateur qui, pour ne pas rester les bras ballants, se muera alors en animateur blagueur. Ceci est à double tranchant : à certains moments cette dynamique a insufflé une très bonne ambiance dans notre groupe ; à d’autres nous avons eu l’impression que cet élément perturbateur était de trop dans la salle. Toutes les adultes n’ont pas forcément envie de jouer sous la houlette d’un (fort sympathique soit dit en passant) moniteur de colo pendant une heure et cela se comprend !

L’intrigue d’« Anatole Latuile, opération Morvox d’or » est simple et efficace. Au premier abord, la mission se présente comme un cambriolage. Car parmi les neuf cartes à récupérer, certaines se cachent au sein de l’école, et plus précisément dans le bureau du directeur, Martial Auzaguet – qui les a sans doute confisquées… Lampe torche en main, vous serez donc amenés à fouiller l’établissement. À noter que deux rebondissements sont introduits de manière très voire trop abrupte en cours de jeu – à tel point qu’à ces moments-là nous avons cru recevoir des instructions audio provenant d’une autre salle ! Ces rebondissements permettent certes de justifier l’évolution des décors, mais leur intégration au scénario mériterait selon nous d’être retravaillée.

Une salle agréable pour les débutants

En mode adultes, les énigmes sont plus difficiles et nombreuses qu’en mode enfants, mais elles restent assez simples voire simplistes parfois. Ainsi, les joueurs qui ont un minimum d’expérience pourront avoir une impression de déjà-vu et ne pas y trouver leur compte. Cette room conviendra donc plutôt aux équipes qui découvrent les escape games. Quelques détails restent selon nous à peaufiner pour que le jeu soit entièrement fluide, mais l’ensemble est agréable à découvrir.

On regrette cependant l’absence de mécanismes qui auraient pu se prêter à l’univers cartoon d’« Anatole Latuile » : vous croiserez en effet souvent la route de classiques cadenas, digicode, clavier ou interrupteurs, mais aurez peu de manipulations originales à vous mettre sous la dent, même si deux étapes très sympas et ludiques font exception : les enfants adoreront à coup sûr !

Notez aussi qu’à trois reprises au cours de la mission, il vous faudra connaître le nom ou l’apparence de personnages issus de la BD.

L’univers de Latuile est assez rigolo et cette aventure est finalement dans cette droite lignée : si vous êtes familier de l’univers qu’elle met en scène et acceptez de vous prendre au jeu, vous pourrez y passer un bon moment. Nous vous conseillons fortement de jouer avec des enfants fans d’Anatole, qui seront très certainement conquis par l’expérience !
En revanche, si vous êtes un groupe d’adultes qui a déjà plusieurs escape games à son actif – cette review s’adresse en premier lieu à vous et non à ceux qui cherchent une salle pour enfants car nous n’avons pas testé ce mode –, et qui de surcroît ne connaît pas le personnage de Bayard Jeunesse, alors nous ne vous conseillons pas spécialement cette mission car vous risqueriez de ne pas y trouver votre place. À Kairos Escape, partez plutôt à la rencontre des pirates des Antilles, qui vous immergeront sur le navire du corsaire Amaro Pargo en l’an 1727…

Découvrez le teaser vidéo de la salle « Anatole Latuile, opération Morvox d’or » :