Thème
Horreur | Gore
Durée
120 min
Nombre de joueurs
2 à 6 joueurs
Niveau
Intermédiaire
Immersion
👌 Parfait
Prix
35 à 60€/joueur
Âge
dès 16 ans
Langue
Espagnol
30 %
Fouille
30 %
Manipulation
40 %
Réflexion

Tenter de réserver une session pour « Tú También Soñarás », l’escape game numéro 1 du classement mondial TERPECA en 2021, c’est un peu comme essayer de prendre des places pour un concert de Rihanna : à chaque ouverture de billetterie, il n’y en a pas pour tout le monde ! En mai 2022, alors que la salle était encore jouable en anglais – ce qui n’est plus le cas désormais –, nous avons réussi à booker une session qui nous donnait rendez-vous à Vitoria-Gasteiz six mois plus tard.

Au départ de Bayonne, deux heures de route suffisent à atteindre cette ville située au nord de l’Espagne. C’est dans un vaste hangar que Mayto Kingdom a installé son hit, qui portait initialement le nom de « Tu También Flotarás » (« Toi aussi tu flotteras »), célèbre réplique des films d’horreur « Ça », eux-mêmes tirés du roman de Stephen King publié en 1986.

Le scénario

« En tant qu'enquêteurs paranormaux à la retraite, vous en avez assez de ces nombreuses affaires de maisons hantées qui s'avèrent être des canulars. Mais un étrange cas vient tout juste d’être porté à votre attention. Des indices vous ont conduits à proximité d'une effrayante maison. Un endroit dans lequel vous ne devez en aucun cas entrer... »

Élu meilleur escape game du monde en 2021

« Tú También Soñarás » (« Toi aussi tu rêveras ») affiche une durée de 120 minutes et propose deux modes : « avec acteurs » ou « sans acteurs ». Dans ce dernier, « rien ne changera sauf les apparitions de personnages réels, ce qui atténuera le niveau de peur ». Même si vous flippez énormément dans les rooms horrifiques, comme c’est notre cas, nous vous conseillons de choisir le mode dans lequel l’iconique clown Pennywise fera tout pour vous terroriser. C’est ce qui fait le sel, le succès et l’extraordinaire popularité de cet escape game ; et c’est pourquoi, prenant notre courage à deux mains, c’est celui que nous avons choisi de tester.

Qu’avons-nous pensé du grand gagnant de l’édition 2021 des TERPECA ? Tout d’abord, nous avons été très impressionnés par la surface de jeu, immense. La première partie des décors est également extrêmement bluffante. Grâce à une efficace mise en scène, il nous a suffit de quelques secondes pour oublier que nous étions dans un entrepôt de zone industrielle… Par la suite, les environnements deviennent globalement moins marquants car nettement plus classiques, mais compensent par leur côté labyrinthique : il est un peu moins facile de s’y repérer. Et pour cause… Dans cette grande maison symbolisant celle où les protagonistes des longs-métrages d’Andrés Muschietti s’aventurent pour accéder à l’antre de la « chose » qui veut leur mort, tout est pensé pour que les joueurs se sentent vulnérables, tels des rats pris au piège.

L’incarnation du mal dans votre espace vital

Est-ce que ça fonctionne ? À merveille. Pennywise, qui est ici nettement plus inspiré du clown de la flippante saga des années 2010 que des désormais kitschounets téléfilms des nineties, est présent partout, tout le temps. Pour faire peur, l’enseigne compte d’ailleurs moins sur des habituels et faciles jump scares provoqués par des bruits sourds et soudains, que par de terrifiantes apparitions millimétrées. Il faut dire que ce bourreau ne se contente pas d’apparaître. Il est narquois, joue avec la lumière comme avec ses proies. Ses déplacements, parfois chorégraphiés, sont creepy à souhait. Sa toute première intervention, qui survient après un effet scénographique faisant directement allusion aux films, est celle qui nous a le plus marqués : on se demande comment on va pouvoir se sortir de cette situation, le temps ralentit et les secondes deviennent alors des minutes… 

Mais les apparitions ne sont pas forcément là où on les attend. En effet, Mayto Kingdom a également mis en œuvre de simplissimes mais brillantes idées assez déstabilisantes. On a beaucoup aimé ces surprises, véritables clichés de films d’horreur qui prennent vie sous nos yeux et transpirent de malice.

Beaucoup de joueurs expliquent qu’ils ont vécu cette expérience « comme s’ils avaient été projetés de l’autre côté de l’écran ». Cette sensation est favorisée par deux facteurs : la musique d’ambiance tout d’abord, soignée et diffusée à un volume assez élevé, fonctionne comme une bande originale. Elle apporte énormément de tension et amplifie l’impact de chaque événement. Deuxièmement, alors que dans la plupart des salles horrifiques comédiens et joueurs se tiennent à distance, ici l’incarnation du mal n’hésite pas à défoncer le quatrième mur en entrant dans votre espace vital. Il pourra aller jusqu’à vous toucher, mais du bout des doigts et sans jamais faire preuve d’agressivité.

Hurler et sprinter pour échapper à Pennywise

S’il suffisait de courir pour éviter Pennywise, ce serait trop simple ! « Tú También Soñarás » compte pas mal d’énigmes qui ne sont parfois pas si aisées à résoudre au vu du contexte, car elles demandent un peu d’organisation et de rigueur. À une exception près, aucune ne développe malheureusement de narration ni n’a de lien avec l’intrigue qui, rappelons-le, fait de nous des « enquêteurs paranormaux ». Ces casse-têtes, qui prennent régulièrement la forme de cadenas et de digicodes à déverrouiller, ne sont en effet ni plus ni moins que des obstacles artificiels devant être surmontés. Ils sont très fluides. Preuve une fois de plus de la malice des game designers de Mayto Kingdom, ils exigent souvent de multiplier les allers-retours, et incitent aussi à se disperser… et vous savez ce qui arrive dans les films d’horreur quand on se sépare, pas vrai ?!

Si les interventions du clown et la première partie des décors sont exceptionnelles, pour entrer dans notre panthéon européen l’aventure manque sans doute d’effets waouh qui ne seraient pas liés au personnage lui-même mais à des mécanismes intégrés au jeu. On aurait également apprécié découvrir, au vu du thème prometteur et porteur, davantage d’effets scénographiques spectaculaires – même si la room en propose deux très beaux, à la fois hypnotisants et à glacer le sang. Il manque aussi d’un lien entre les différentes étapes, autrement dit d’un fil rouge scénaristique qu’on aurait aimé dérouler en résolvant les énigmes.

Incontournable pour tous les fans d’expériences horrifiques, « Tú También Soñarás » est un escape game d’une intensité folle dont on se souviendra longtemps grâce à ses décors XXL, à ses surprises tétanisantes et surtout à la performance de son machiavélique habitant qui ne faiblit jamais durant deux heures. Est-il nécessaire de préciser que dans cette salle multipliant les clins d’œil à la franchise « Ça », la grande majorité des joueurs sprintent et hurlent pour leur vie ? Toi aussi, tu flipperas…

Mélanie Vives par Mélanie Vives

Prix et récompenses

Salle récompensée aux TERPECA

  • 1er du classement des meilleures salles 2021